::: Agenda ::: ::: Lire ::: ::: Jouer ::: ::: Cliquer ::: ::: Bouger ::: ::: Consommer ::: ::: Zapper :::





*** A ne pas rater ***

Pas de conseil particulier pour l'instant.

*** Conseillé par WEEK-ENDS.BE ***

Pas de conseil particulier pour l'instant.
Pour accéder à l'agenda complet cliquer ici

::: Chroniques de spectacles :::

::: La résistante, de Pietro Pizzuti

Le drame est celui de milliers d’enfants de par le monde. Transformés en soldats, ils tuent, massacrent, dans ce jeu de la guerre où ils ne sont que des pions inconscients.
Le drame est celui de milliers de pauvres gens, nés au mauvais endroit au mauvais moment et dont les vies seront brisées par la guerre.
Lorsqu’une survivante d’un massacre rencontre l’un des enfants-soldats qui ont participé à celui-ci, l’émotion est au rendez-vous.

(suite...)

::: Les Témoins

Total respect ! Impossible de rester de marbre devant la performance des deux comédiens surdoués qui interprètent à eux seuls la bonne trentaine de personnages de ce thriller mêlant jalousies de voisinage dans un petit village et crimes odieux.

(suite...)

::: La tectonique des Sentiments

Diane et Richard forment un couple heureux. Amoureux comme aux premiers jours. Enfin, presque. Car Diane trouve que l’amour de Richard s’est un peu émoussé. A peine, mais suffisamment pour qu’elle se pose des questions. Alors, elle va le lui dire à sa façon. Et déclencher, sans le vouloir une véritable machine infernale qui va les broyer tous les deux.

(suite...)

::: Mamma Mia ! Quel show !

Un tiers de siècle après son « hit » planétaire « Waterloo », Abba, malgré la séparation du groupe, continue encore à enflammer les salles grâce à une comédie musicale exceptionnelle mêlant ses chansons à un scénario réjouissant et résolument optimiste : « Mamma mia ! »

(suite...)

::: Cosmétique de l’Ennemi d’Amélie Nothomb

Un homme d’affaires se voit contraint, son avion ayant été retardé, d’attendre plusieurs heures dans un hall d’aéroport. Il est seul. Survient un homme en chaise roulante, qui commence à lui parler. Et qui ne s’arrête plus. L’attente se transforme alors en enfer.

(suite...)

::: Cendres de cailloux

Ils sont quatre dans un décor de fin du monde. Les restes d’une maison calcinée. Quatre personnages déchirés par la douleur, réunis par un double drame qui semble les avoir rendus fous. Jeux de langages, jeux de corps, narration hachée par bribes... « Cendres de cailloux » est une pièce forte, dense, puissante, mais qui se mérite.

(suite...)

::: La Cage aux Folles

Le sujet était « touchy » : traiter de l’homosexualité et du travestisme, dans les années 70, c’était aborder deux thèmes encore tabous. Le faire par le biais de l’humour, c’était risquer de tomber dans la caricature de mauvais goût. Jean Poiret n’est pas tombé dans le piège et sa pièce de théâtre fait désormais partie des classiques du vaudeville.

(suite...)

::: Mayumana : quand le rythme se fait vie

Ils sont une dizaine à taper en rythme sur tout ce qui leur tombe sous la main : bidons d’huile, poubelles, tonneaux métalliques, sommiers de lit... Non, nous ne sommes pas des les rues d’un bidonville de Rio où des enfants tentent d’oublier la misère en jouant de le musique sur des instruments de fortune (sic), mais sur une scène, où des danseurs et musiciens virevoltants nous offrent l’un des spectacles de percussions les plus originaux et les plus drôles qui soient.

(suite...)

::: Le candidat

Jusqu’où la télé-réalité va-t-elle aller trop loin ? Depuis l’affligeant« Loft Story », les nouveaux « concepts » d’émissions se sont multipliés, de plus en plus insultants pour cette somme d’intelligence humaine qui a permis d’aboutir à la création de la télévision, progressivement transformée en outil de déculturation, de désinformation et d’abrutissement. Démonstration via une parodie pas si parodique que ça, signée Claude Semal.

(suite...)

::: Woyzeck

Quelques baraques misérables constituent les seuls abris de ce camp militaire où l’on tente d’oublier la misère en brûlant la vie par les deux bouts... lorsque c’est possible. Quelques prostituées et saltimbanques permettent aux militaires de briser l’ennui mortel de la caserne. Parmi ceux-ci, le soldat Woyzeck, écorché vif, terriblement humain, mais souffre-douleur de ses supérieurs...

(suite...)


Archives des articles:
[1-10] [11-20] [21-30]


Rechercher sur le site:

EN BREF :