::: Agenda ::: ::: Lire ::: ::: Jouer ::: ::: Cliquer ::: ::: Bouger ::: ::: Consommer ::: ::: Zapper :::





*** A ne pas rater ***

Pas de conseil particulier pour l'instant.

*** Conseillé par WEEK-ENDS.BE ***

Pas de conseil particulier pour l'instant.
Pour accéder à l'agenda complet cliquer ici

[:::: Imprimer cet article :::: ]

::: Améliorez vos photos digitales :::

  

Vous êtes de plus en plus nombreux à vous tourner vers la photographie digitale, en complément ou en remplacement de votre appareil argentique. Et si vous en profitiez pour retoucher vous-même vos photos ?

L’un des avantages de la photographie digitale est qu’elle permet à l’utilisateur de retravailler ses prises de vue sans disposer d’une chambre noire : un simple ordinateur et un logiciel spécialisé suffisent. La photo retouchée peut ensuite être imprimée sur une imprimante à jet d’encre, ou envoyée sur Internet ou copiée sur un CD-ROM pour être tirée par un professionnel (les prix ont considérablement baissé).

Pour être utilisable par un amateur, un logiciel de retouche doit être simple d’emploi tout en autorisant le travail sur les deux formats de fichiers les plus usités, le JPEG et le RAW. Le premier, le plus répandu, donne des fichiers plus légers, mais avec des pertes dans les détails ; le second ne compresse pas les images, qui occupent donc plus d’espace de stockage, mais elles peuvent ensuite être traitées sans dégradation. Il n’est cependant pas disponible sur les appareils d’entrée de gamme.

PhotoImpact : pour débutants

Pour la simplicité d’emploi, PhotoImpact a particulièrement réussi son coup. Une fois ouverte, la photo est affichée à côté d’une « palette magique ». Il s’agit de boutons accomplissant chacun une correction (corriger une photo sous-exposée, améliorer la clarté, réduire le bruit numérique...), une retouche (ajouter une lumière, un flou, supprimer des yeux rouges...), un effet (transformer en sepia, fusionner deux photos...), ou proposant des objets à insérer dans la photo ou des cadres pour en améliorer la présentation. Un bouton « express fix » permet même de réaliser des corrections rapides pour l’utilisateur pressé.

Il s’agit en fait de scripts qui lancent automatiquement une série d’actions standardisées, qui suffiront au novice, mais que l’on abandonnera vite pour améliorer soi-même - moins grossièrement - les photos. PhotoImpact se révèle alors un outil professionnel capable de rivaliser avec les plus grands. On s’étonne alors de constater qu’il ne gère pas les fichiers RAW, ce qui en exclut d’office l’utilisation par les photographes disposant d’un appareil un peu évolué. Pour l’amateur moins exigeant, il est cependant intéressant, d’autant plus qu’il est vendu avec un gestionnaire d’album photos évolué, « Photo Album ».

PaintShop Pro : pour amateurs avertis

PaintShop Pro ouvre les formats RAW, mais sa gestion est un peu fruste, limitée à la netteté, la balance des blancs et la compensation de l’exposition. Pas vraiment de quoi impressionner les amateurs de ce format. D’autant plus qu’il n’est pas possible de sauver la photo en TIFF pour la retravailler - le format jpeg détruit des détails à chaque sauvegarde, ce qui finit par se voir au bout de plusieurs d’entre elles. Lui aussi, pense aux débutants, en proposant (en anglais) une série de tâches à accomplir. Seulement, il ne les réalise pas automatiquement, il guide l’utilisateur, ouvre les outils pour lui, mais lui laisse la main au niveau des réglages plus fins.

A chaque commande, une fenêtre « avant » et « après » permet de vérifier l’effet avant son application. On y trouve quelques innovations intéressantes, comme la possibilité de couper une photo en fonction des dimensions standards des tirages de laboratoires. PaintShop Pro peut aussi corriger des distorsions de perspective, des yeux rouges, et retirer des défauts (acné, taches...) avec une redoutable efficacité. Le logiciel peut également appliquer des effets spéciaux prédéfinis, par exemple pour donner une teinte sepia, ou donner le rendu d’une vieille photo de journal. Le logiciel peut être acheté en version simple ou accompagné d’un excellent gestionnaire d’album photo électronique (Paint Shop Pro Studio, contenant une version édulcorée de Paint Shop Pro et Paint Shop Photo Album).

Photososhop Eléments : la solution universelle

La référence en traitement d’images est le logiciel Photoshop, d’Adobe, qui est extrêmement coûteux et destiné aux professionnels. L’éditeur en a cependant réalisé une version « grand public », à un prix raisonnable, qui conserve la puissance du produit original : « Photoshop Elements ». Il ouvre aussi bien les fichiers Jpeg que les RAW et, pour ceux-ci, offre une large palette de réglages permettant de modifier les conditions de la prise de vue initiale. Le fichier peut être sauvé en format TIFF pour pouvoir être retravaillé sans perte de qualité lors des sauvegardes. Différents outils permettent ensuite de rectifier des défauts (yeux rouges, boutons, rayures, poussières, etc.) et de corriger certaines caractéristiques (zones trop sombres ou trop claires, rendre plus net, régler les couleurs, etc.). Les intructions sont claires. Le logiciel indique aussi comment aisément donner un aspect ancien à une photo - une fonction qui semble décidément très demandée -, la restaurer, voire même retirer le « bruit » de celles prises avec un téléphone portable.

Ici aussi, un bouton « quick fix » permet d’effectuer des réglages très rapides sur une photo. Et une kyrielle de filtres offrent une multitude de possibilités créatives pour jouer avec le rendu final. Une solution très complète, de prise en main rapide, et qui permet de s’initier progressivement aux fonctions plus complexes au fil des besoins.

Sauvez vos photos avec Nero

Sans négatif physique, vos photos sont à la merci d’une panne de disque dur. Une première précaution consiste à en conserver systématiquement un tirage sur papier, dans une boîte à l’abri de la lumière et de l’humidité, stockée en lieu sûr. En dernier recours, vous pourrez toujours les scanner. Mais les fichiers informatiques doivent en parallèle être stockés sur des supports permanents, comme le CD-ROM ou le DVD-ROM. Le meilleur outil sur PC est Nero, qui s’est offert récemment une nouvelle version « Nero 6 Reloaded » qui vous permettra de sauver vos photos, de les retravailler, d’en réaliser des diaporamas, sonorisés ou non, qui pourront être exportés pour être visionnés sur le lecteur de DVD du salon ou simplement archivés sur CD ou DVD. Ce puissant outil de sauvegarde permet aussi de capturer vos films réalisés sur caméra digitale, d’y ajouter des effets et des transitions, puis de les exporter sur CD. Il copie aussi CD et DVD (non-protégés), et est capable de transformer des CD audios en MP3 (en nombre limité, malheureusement) afin de réaliser ses propres compilations. Ce ne sont que quelques-unes des multiples possibilités d’un outil indispensable dont le seul défaut est de n’être disponible que sur PC.

Article paru dans Le Ligueur en 2005.

(par Patrick Pinchart)


[:::: Imprimer cet article :::: ]


Rechercher sur le site: