::: Agenda ::: ::: Lire ::: ::: Jouer ::: ::: Cliquer ::: ::: Bouger ::: ::: Consommer ::: ::: Zapper :::





*** A ne pas rater ***

Pas de conseil particulier pour l'instant.

*** Conseillé par WEEK-ENDS.BE ***

Pas de conseil particulier pour l'instant.
Pour accéder à l'agenda complet cliquer ici

[:::: Imprimer cet article :::: ]

::: Animal Lecteur : ça va cartonner ! :::

  

C’est fou comme en une bonne dizaine d’années, le métier de libraire spécialisé en BD a changé. A la fin d’un Xxe siècle encore récent, il pouvait prendre le temps de lire ce qui sortait afin de conseiller au mieux les clients. Et pour cause ! Il en sortait quelques centaines par an. Je me souviens avoir écrit, à la fin de ces années-là, un éditorial enflammé criant "au fou" car on avait édité... 800 albums en un an. Autant dire que la situation devenait impossible, à la fois pour nous journalistes qui n’étions plus capables de tout traiter, et pour les libraires, qui devaient commencer à y aller à la boussole pour s’y retrouver parmi les nouveautés.

Bref, aujourd’hui, on en est à 5000 par an et ce n’est pas près de s’arrêter. Le libraire, lui, il a toujours envie de guider ses clients et de leur proposer un choix intelligent (c’est d’ailleurs ce qui fait qu’on va chez lui plutôt que dans les machines à vendre du best-seller que sont les grandes surface). Mais comment faire ? La couverture de ce recueil de gags de Salma et Libon (que les lecteurs de "Spirou" connaissent bien puisqu’ils animent chaque semaine la page "sommaire") est à l’image de l’enfer qu’est devenu leur environnement de travail. Une pile de caisses prête à s’écrouler sur le client qui vient d’ouvrir la porte. S’agit-il des arrivages du jours ou des "retours" qu’il faut renvoyer d’urgence au distributeur pour maintenir à flot la trésorerie de la librairie.

En près d’une centaine de gags, Salma détaille tous les événements de la vie quotidienne du libraire qui font qu’on doit les admirer pour leur sacerdoce. Il en profite pour dresser un portrait du monde de la bande dessinée d’aujourd’hui, avec ses lecteurs de mangas, ses nostalgiques, ses incultes, ses spécialistes, ses collectionneurs. Il nous livre de temps en temps une "brève de comptoir" ("Les gens ne veulent plus de revues de BD parce qu’ils ne veulent plus attendre une semaine pour lire la suite. Ils sont trop impatients. Maintenant, ils lisent les albums. Et c’est vrai que, comme ça, ils ne doivent pas attendre une semaine. Ils doivent attendre un an...") qui montre une fois de plus son fin talent d’observateur des absurdités du fonctionnement de tout ce microcosme qu’il fréquente depuis assez longtemps pour en connaître tout le bestiaire (dés)enchanté.

Mais tout ça, c’est encore mieux avec un bon dessinateur. Et le choix de Libon, jeune surdoué à la personnalité graphique déjà reconnaissable entre toutes, capable de nous faire ressentir par ses expressions hilarantes la connerie la plus insondable d’un personnage, le désarroi absolu d’un libraire devant celle-ci (ou devant la pile de caisse des arrivages du jour) et toutes les émotions dont est capable un membre de la confrérie des bédéistes, bédéastes, bédéphiles, bédéphages et bédéchoses divers, bref le choix de Libon ne pouvait être meilleur.

Acheter "Animal lecteur, Tome 1 : Ca va cartonner !" sur Internet

(par Patrick Pinchart)


[:::: Imprimer cet article :::: ]


Rechercher sur le site: