::: Agenda ::: ::: Lire ::: ::: Jouer ::: ::: Cliquer ::: ::: Bouger ::: ::: Consommer ::: ::: Zapper :::





*** A ne pas rater ***

Pas de conseil particulier pour l'instant.

*** Conseillé par WEEK-ENDS.BE ***

Pas de conseil particulier pour l'instant.
Pour accéder à l'agenda complet cliquer ici

[:::: Imprimer cet article :::: ]

::: Antidote : le remède à tous vos mots :::

  

Un logiciel de correction qui s’offre un slogan en forme de calembour, voilà qui change du sérieux affiché par ses concurrents. Antidote, malgré cette apparence de légèreté, est le plus puissant correcteur actuel.

Quel casse-tête, que la langue française ! Les règles de grammaire et d’orthographe ne facilitent décidément pas la tâche de ceux qui gagnent leur pain quotidien à la sueur de leur traitement de texte. Et l’ordinateur ne fait rien pour leur simplifier la tâche. Les fautes de frappe viennent s’ajouter aux erreurs de distraction, qui s’additionnent encore à toutes celles dues à l’oubli, l’âge aidant, des règles élémentaires apprises il y a bien trop longtemps. De plus, la correction sur écran ne permet pas le même niveau d’attention que sur papier et les bourdes les plus énormes passent inaperçues.

Le niveau des correcteurs orthographiques intégrés aux logiciels comme Word ou Works avoisine celui du cancre endormi près du radiateur au fond de la classe et s’y fier les yeux fermés risque de vous classer rapidement parmi les orthographobes les plus incurables.

Après le "Correcteur 101" [1], qui était un bon complément aux traitements de texte mais dont les compétences restaient encore limitées, voici "Antidote" [2], venu, comme lui, du Québec.

Rapide et puissant
Son installation sur Macintosh s’est passée plus simplement que celle de son concurrent, même si dans les deux cas un e-mail aux services techniques québécois (très dévoué) a été nécessaire.

Elle ajoute au traitement de texte cinq boutons verts, qui permettent chacun d’appeler une fonction.

La première est le correcteur proprement dit. Il analyse chacune des phrases et met en évidence les problèmes d’orthographe, de syntaxe, d’accord grammatical, d’usage, etc. Les phrases s’affichent dans une petite fenêtre, où les erreurs détectées sont soulignées de diverses manières : en pointillé, elles indiquent une erreur potentielle ; en ondulé, une erreur qui doit être corrigée manuellement ; en gras, un mot qui a été corrigé automatiquement.

Comme dans le cas de "Correcteur 101", la correction automatique est à manipuler avec précaution, car elle peut ajouter des erreurs là où il n’y en a pas. On regrette également qu’il ne soit pas possible, en cliquant dans la fenêtre de correction, d’accéder directement à la zone correspondante dans le texte évalué : il faut la rechercher manuellement.

Les réglages sont très nombreux. Antidote s’adapte au locuteur. Si sa langue maternelle n’est pas le français, il recherchera un autre type d’erreurs que pour quelqu’un qui maîtrise parfaitement notre langue. Il pourra aussi partir, si on le souhaite, à la chasse aux belgicismes, québécismes, africanismes et helvétismes. Il ne laissera pluss passer "nonante loques à reloqueter", par exemple.Vous saurez qu’il vous faudra désormais commander "quatre-vingt-dix serpillières" la prochaine fois que vous irez au magasin. Il peut aussi vous indiquer ce qui cloche au niveau grammatical,et ouvrir, en cas de besoin, la page de la grammaire explicitant la règle. Enfin, il vous affichera, si vraiment vous aimez ça, l’analyse complète de la phrase, mot à mot.

Cet outil spectaculairement rapide est complété par quatre autres, chacun accessible d’un bouton :
- un dictionnaire de 105.000 mots, sobre mais très efficace ;
- un dictionnaire des synonymes de 54.000 entrées ;
- un conjugueur proposant toutes les formes de tous les verbes de la langue française
- une grammaire interactive, basée sur "Le Bon Usage", de Maurice Grevisse et André Goosse (on pouvait difficilement mieux choisir), rassemblant 300 articles sur les difficultés les plus communes de la langue française.

Pas encore parfait

Antidote n’est pas encore "la" solution anti-fautes, mais c’est le meilleur correcteur orthographique qu’il nous ait été donné de tester jusqu’à présent.

Origine québécoise oblige, il fait la chasse aux anglicismes. On peut choisir de nous en avertir ou de les remplacer systématiquement. Ce qui risque de poser des problèmes dans certaines professions où le franglais est pratiqué de manière outrancière.

Quelle ne sera pas la surprise du Directeur de Marketing lorsqu’il s’apercevra que sa note de service finale, corrigée automatiquement par Antidote, suggère désormais que "en complément au publipostage, l’équipe marketing distribuera des affiches au stationnement pendant le spectacle de la vedette du palmarès" alors qu’il avait tout simplement voulu dire, en bon français, que "en complément au mailing, le team marketing distribuera des posters au parking pendant le show de la star du hit-parade".

Article paru dans "Le Ligueur" en 2000.


[1Le Ligueur n°37, 20/9/2000

[2Druide Informatique. Distribué par Mediamix - 02/688.40.22). 4490 FB. Pour Macintosh Power PC et PC 486, 30 Mo sur le disque dur.
Un exemplaire de ce programme est offert à une école par dix exemplaires vendus au détail en Belgique.

(par Patrick Pinchart)


[:::: Imprimer cet article :::: ]


Rechercher sur le site: