::: Agenda ::: ::: Lire ::: ::: Jouer ::: ::: Cliquer ::: ::: Bouger ::: ::: Consommer ::: ::: Zapper :::





*** A ne pas rater ***

Pas de conseil particulier pour l'instant.

*** Conseillé par WEEK-ENDS.BE ***

Pas de conseil particulier pour l'instant.
Pour accéder à l'agenda complet cliquer ici

[:::: Imprimer cet article :::: ]

::: Boule et Bill et Sac à Puces novellisés :::

  

La novellisation consiste à transformer en roman une œuvre narrative qui n’appartient pas à la littérature. Par exemple, un film ou une série télé. Le phénomène frappe désormais la bande dessinée. Après Titeuf, Cédric, c’est au tour de Boule et Bill et de Sac à Puces de se retrouver sous la forme de recueils d’histoires illustrées pour enfants.

L’avantage, c’est que l’histoire existe déjà en bande dessinée et doit donc simplement être réécrite par un rédacteur ayant la plume facile. Il suffit ensuite de puiser des vignettes dans les planches déjà publiées pour l’illustrer.

Pour « Sac à Puces », c’est le co-scénariste de la série (réalisée à trois têtes, avec Zidrou et Carine De Brabanter) qui s’est mis aux claviers. « La guerre des truffes » est l’adaptation de récits parus aux Editions Dupuis, tandis que « Pique-nique panique » est un récit inédit, inspiré d’une nouvelle parue il y a longtemps dans le journal « Tremplin ». Sac à Puces est un chien bavard que la petite Margot a ramené à la maison malgré le refus de ses parents, et qu’elle est obligée de cacher en permanence si elle ne veut pas qu’il soit rejeté à la rue. Leurs aventures dans une famille complètement farfelue - et irrésistible - constituent l’une des plus sympathiques séries familiales de ces dernières années. Fins observateurs, les auteurs y multiplient les petites touches d’humour et de tendresse pour dépeindre les mille et une anecdotes qui constituent la vie de n’importe quelle famille nombreuse. L’adaptation en nouvelles pour les enfants dès sept ans est tout à fait réussie.

Quant à Boule et Bill, le pari était plus risqué car, à quelques exceptions près, ces deux personnages n’ont vécu que des gags en une page. On a donc fait appel à une spécialiste, Fanny Joly, déjà auteur de 150 livres pour enfants, pour écrire les récits. Comme dans « Sac à Puces », c’est le chien qui raconte. Une expérience qui avait déjà été menée dans les pages de Spirou, avec de courtes nouvelles hilarantes, « L’avis de chien de Bill », mais il s’agissait alors d’histoires inédites. Dans le cas présent, chaque livre rassemble de courtes nouvelles qui sont chacune basées sur un gag. L’avantage, c’est que, vu le grand nombre de gags réalisés par Roba, il a été possible de réaliser des recueils thématiques. Le sujet est annoncé dès le titre : « Vive les vacances ! » et « Coucou les copains ! ». C’est un vrai bonheur de retrouver le monde gentil et chaleureux de Roba dans ces petites histoires que les petits pourront lire tout seuls dès sept ans... ou que leurs parents leur raconteront en pensant avec nostalgie à l’époque où ils dévoraient leurs bandes dessinées.

Remettre immédiatement les bandes dessinées originales entre les mains de leurs enfants est d’ailleurs la première chose à faire ensuite : ils se rendront compte, alors, de toute cette richesse présente dans les albums, que ne peuvent rendre les novellisations, aussi réussies soient-elles.

(par Patrick Pinchart)


[:::: Imprimer cet article :::: ]


Rechercher sur le site: