::: Agenda ::: ::: Lire ::: ::: Jouer ::: ::: Cliquer ::: ::: Bouger ::: ::: Consommer ::: ::: Zapper :::





*** A ne pas rater ***

Pas de conseil particulier pour l'instant.

*** Conseillé par WEEK-ENDS.BE ***

Pas de conseil particulier pour l'instant.
Pour accéder à l'agenda complet cliquer ici

[:::: Imprimer cet article :::: ]

::: Créez des fichiers universels grâce au PDF :::

  

Jusqu’à l’invention du PDF, la transmission de données d’un ordinateur à un autre était un véritable enfer, pour des raisons de compatibilité de formats.

Tout content d’avoir enfin ce texte que vous attendez depuis des jours, vous double-cliquez sur son icône pour l’ouvrir. Mais, zut ! Vous vous apercevez alors que vous ne possédez pas le même logiciel de traitement de texte que votre correspondant et le fichier refuse obstinément d’obtempérer. Ou alors, il s’ouvre mais affiche une suite de signes cabalistiques incompréhensibles : vous avez le bon logiciel, mais il possède, lui, une version plus récente, que la vôtre est incapable de comprendre. Ou, plus simplement, il est sur Mac et votre PC ne parle pas à ce monde-là !

Ces situations, tout le monde les a connues. L’informatique est telle que les développeurs de logiciels ont rarement en tête l’utilisation qui sera faite de leurs créations. Il semble qu’ils n’imaginent pas que les documents créés avec leurs produits doivent parfois être consultés par d’autres, avec d’autres logiciels, sur d’autres machines. Pour eux, le monde entier est supposé se précipiter sur la dernière version de leur programme, et jeter illico à la poubelle les précédentes.

Un tel comportement transforme la vie des utilisateurs en perpétuelle perte de temps : demander à l’expéditeur de renvoyer le document dans un autre format - tout en ayant encaissé au passage un "Comment ? Tu n’as pas encore la dernière version du traitement de texte Xord 2005 de Billcrosoft ? Mais tu es un arriéré, mon vieux !" - ou éventuellement de l’imprimer et de l’envoyer par fax ou par courrier s’il ne trouve pas le moyen de le faire.

A ce chaos, la firme Adobe a apporté une réponse, il y a une dizaine d’années, avec un format de fichier supposé universel, le PDF. Cet acronyme signifie "Portable Document Format" ou, dans la langue de Benoît Poelvoorde, "Format Portable de Documents". Lorque vous enregistrez un document sous ce format, il y joint les polices, les images, les objets graphiques, la mise en forme, bref tout ce qu’il contient, quels que soient l’ordinateur et l’application que vous avez utilisés pour le créer. Pour le lire, il suffit d’avoir un logiciel gratuit (mais lourd !), "Acrobat Reader", disponible pour la plupart des plates-formes et systèmes d’exploitation. Que vous soyez sur un Macintosh, un PC, sous Windows, Unix, Linux, sur un assistant personnel numérique (PDA), le document aura exactement la même forme et les mêmes fonctionnalités (lecture seule, possibilité d’introduire des informations dans un formulaire, etc.). "Acrobat Reader" peut se télécharger sur Internet, mais est aussi distribué en accompagnement de nombreux logiciels, dont le manuel est systématiquement... en pdf.

Avec un lecteur gratuit, comment la firme Adobe, qui n’a rien de philanthropique, gagne-t-elle la vie de ses actionnaires ? Sur le prix de vente de leur logiciel permettant de créer les fichiers PDF... et en faisant payer une "licence" à ceux qui créent des logiciels concurrents, qu’ils répercuteront sur le prix de vente de leurs propores produits.

Il existe cependant, pour l’utilisateur, des solutions gratuites. Sur les dernières versions du système d’exploitation Mac OS X, il est possible d’imprimer tout document au format PDF. Sur PC, on pourra utiliser PDFCreator (1) ou Extended PDF (2), mais ces produits ne répondent qu’aux besoins standards (suffisants, cependant, pour de nombreux utilisateurs).

Pour des utilisations plus poussées, la société Scansoft a lancé divers logiciels très performants.

"PDF Create !" permet, à partir des logiciels de bureautique standards, de créer des PDF compacts, faciles à envoyer par mail, et lisibles par tous. Il offre en outre la possibilité d’y mettre des limitations : protection par mot de passe afin d’en préserver la confidentialité, interdiction de modifier le document, de le copier, de l’imprimer, etc. Des documents de toutes provenances (Word, Powerpoint, Excel, JPG, Tiff, autres PDF) peuuvent être rassemblés en un seul document PDF. Il sauve également des pages Web en PDF, ce qui est pratique pour garder une trace, par exemple, d’une réservation ou d’un achat effectué sur Internet.

Que faire si vous recevez un document en PDF et que vous souhaitez en utiliser le contenu ? Réponse : "PDF Converter". Ce programme transforme tout fichier PDF en document utilisable dans un logiciel de bureautique standard. Il permet également de convertir des documents scannés en formats éditables par ces logiciels.

La version professionnelle, "PDF Converter Professional", est le mélange des deux précédent. ELle permet de créer des fichiers PDF depuis n’importe quelle application PC, de les protéger et de les crypter, d’y intégrer des zones de formulaires, des textes en filigrane, des notes adhésives, des commentaires,... et inversément, de transformer les documents de traitements de textes et de tableurs en fichiers PDF. Un logiciel performant, simple d’emploi, qui sera d’une utilité certaine à ceux qui ont un besoin fréquent de faire circuler de l’information sous forme électronique. On regrette cependant qu’il ne soit disponible que sur PC et qu’il se soit concentré sur les logiciels Microsoft.

Acheter PDF Create !

Acheter PDF Converter Professional
Article paru dans Le Ligueur en 2007.

(1) http://sector7g.wurzel6.de/pdfcreator/index_en.htm

(2) http://www.framasoft.net/article2521.html

(par Patrick Pinchart)


[:::: Imprimer cet article :::: ]


Rechercher sur le site: