Il n’aura fallu que quelques années pour que le multimedia passe de l’amateurisme bricolé aux productions ambitieuses au professionnalisme irréprochable. A condition, le plus souvent, de disposer d’un ordinateur puissant.

Les deux titres de la collection “La maison de Ouimzie” (1), riches en séquences vidéo, s’ils sont en théorie jouables sur des ordinateurs familiaux standards, donnent des résultats cahotiques sur les machines les plus anciennes. Un ordinateur multimedia est donc recommandé.

Ouimzie est une marionnette à la “Muppet Show”. Elle invite les enfants de 3 à 6 ans à venir jouer avec elle dans sa maison. L’accueil y est merveilleusement chaleureux : le petit joueur est pris en main dès le départ par la bande de marionnettes très expressives qui lui parlent, font référence à lui dans les conversations, etc. C’est un modèle de convivialité.

“La surprise” est un mini-jeu d’aventures où l’enfant doit explorer leur sympathique maison de poupée pour y trouver quelques cadeaux d’anniversaire. Les séquences animées extraites de la série télévisée dont sont issus les personnages sont nombreuses et bien intégrées au scénario. C’est un véritable spectacle auquel participe donc l’enfant : au fil de ses clics, il découvre un univers complètement farfelu. On regrettera cependant la banalité des animations-surprises qui sont provoquées par son exploration des décors.

“Les Mégajeux” est une petite compilation de cinq activités, certaines mille fois vues auparavant (comme le “Memory”), d’autres plus originales comme “l’album des émotions” où l’enfant doit reconnaître les émotions qui sont exprimées dans de courts dialogues entre les personnages. Deux titres chaleureux que l’on recommande donc... chaudement.

Ciel ! Une souris !

A l’opposé de la légèreté des deux titres précédents (qui se contentent d’installer une extension au système), “Mia” (2) est particulièrement gourmand en ressources. Il copie pas moins de 43 Mo de données sur votre disque dur. Annoncé pour les enfants à partir de cinq ans, il n’est pas jouable sans aide par ceux qui ne savent pas encore lire, car les activités sont basées sur la reconnaissance des mots, l’orthographe, la grammaire, etc. Quatre niveaux de difficulté sont cependants proposés, qui peuvent être choisis par l’ordinateur en fonction de l’âge de l’enfant.

C’est un jeu d’aventures, en 3D. Personnages, décors, objets, ont été modélisés et l’on se trouve dans un univers à la “Toy Story”, totalement en images de synthèse. Et charmant : les techniques de rendu des textures ont beaucoup évolué, et l’aspect artificiel des premiers titres est désormais oublié. Les personnages sont mignons, drôles, sympathiques, très expressifs et les décors sont particulièrement naturels.

Mia, petite souris, doit aider sa grand-mère malade. Elle doit traverser la maison et le jardin et se rendre chez l’épicier pour y acheter des remèdes. Malheureusement, elle se fait voler les pierralines qui devaient lui permettre de les payer. L’enfant doit donc l’aider en la guidant, en décoouvrant les passages secrets, en effectuant des exercices basés sur la langue française, etc.

Un titre bien pensé, où l’enfant n’est jamais laissé seul : régulièrement, une voix vient lui donner un petit coup de pouce.

Aventuriers en couches culottes
De plus en plus gourmand : “A la recherche de Reptar” copiera, lui, 50 Mo de données sur votre disque dur. Ce jeu d’aventure (dès 8 ans) inspiré de la très populaire série télévisée des “Razmoket” met en vedette une petite bande de bébés impertinents particulièrement débrouillards. Encore enveloppés d’un lange et nourris au biberon, ils ont pour mission de... sauver la Terre des envahisseurs extra-terrestres. Ils ont besoin, pour cela, de leur dinosaure Reptar, qui vient malheureusement d’être mis à la poubelle par leurs parents.

Comment déjouer leur surveillance pour aller le récupérer sur la rue avant que les éboueurs n’emportent la poubelle ? C’est l’une des 30 missions qui les attendent. Elles vont se succéder logiquement, formant le scénario d’une vraie aventure, très drôle. Un CD-ROM bourré d’humour, dont on ne regrettera que le côté sans-gêne des programmeurs, qui squattent de plus en plus nos disques durs, les encombrant de données qui pourraient très bien rester sur le CD-ROM. Il sert à cela, finalement.


(1) “La surprise” et “Les Mégajeux”, par Montparnasse Multimedia. Pour Pentium 133 et Macintosh 68040 et sup., écran millier de couleurs, CD-ROM 4X, 16 Mo de RAM. Distribution ABC Soft (02/370.39.10 - info@abcsoft.be).
(2) “Mia : la quête des pierralines”, par Kutoka Interactives. Pour MAC et PC multimedia, écran 256 couleurs, CD-ROM 4X, 32 Mo de RAM, 43 Mo de libre sur le disque dur. Distribution UBI SOFT (02/738.74.14). 155O FB.
(3) “A la recherche de Reptar”. Pour Mac et PC multimedia, écran 256 couleurs, CD-ROM 4X, 16 Mo de RAM. 50 Mo de libre sur le disque dur. Distribution ABC Soft (02/370.39.10 - info@abcsoft.be).

Article paru dans "Le Ligueur" en 1999.