C’est l’un des dinosaures des jeux télévisés, l’un de ceux qui scotchent, chaque fin de journée, des dizaines de milliers de personnes devant leur petit écran, les neurones fin prêts à affronter combinaisons de lettres et opérations entre nombres.


Adapté sur la console Nintendo DS, ce jeu remonte à près d’un demi-siècle. Au départ était "Le mot le plus long", un jeu de lettres et de culture générale créé par Armand Jammot. En 1972, augmentée d’une épreuve numérique, l’émission est rebaptisée "Des chiffres et des lettres".

Présentée par Patrice Laffont, avec l’aide de Max Favalelli pour les lettres et de Fabien Buhler pour les chiffres, elle entame une glorieuse carrière qui se poursuit encore aujourd’hui, malgré sa déprogrammation du "prime time" à la fin de l’après-midi, et de France 2 à France 3.

Alors que le jeu initial s’est progressivement sophistiqué avec le temps, cette adaptation ne propose que la version de base, constituée du "Mot le plus long" et du "Compte est bon". On n’y trouve pas les "Duels" apparus il y a une dizaine d’années.

On n’y trouve pas non plus d’animateur pour mettre un peu d’ambiance entre les joutes, ce qui est dommage étant donné les possibilités sonores de la Nintendo DS. Les parties sont donc assez mornes, ce qui en fait plutôt un jeu pour fans désirant s’entraîner... ou pour personnes désirant maintenir leur cerveau en bon état. Et pour cela, cette adaptation est certainement très efficace.