::: Agenda ::: ::: Lire ::: ::: Jouer ::: ::: Cliquer ::: ::: Bouger ::: ::: Consommer ::: ::: Zapper :::





*** A ne pas rater ***

Pas de conseil particulier pour l'instant.

*** Conseillé par WEEK-ENDS.BE ***

Pas de conseil particulier pour l'instant.
Pour accéder à l'agenda complet cliquer ici

[:::: Imprimer cet article :::: ]

::: Encyclopédies multimedia : la cuvée 2005 :::

  

L’ordinateur devient le passage obligé pour la réalisation de nombreux travaux (devoirs, préparations, recherches...). Les encyclopédies multimedia se révèlent alors bien pratiques par rapport à leurs équivalents de papier.

Au fil du temps, leur contenu se complexifie, et elles sont désormais disponibles en deux versions, soit celle de base, sur CD-ROM, soit sur DVD-ROM, un support permettant d’y ajouter plus de contenu. Ce sont les versions DVD que nous présentons ici.

Dans un élégant coffret, Larousse a rassemblé, sous le titre « Encyclopédie universelle - intégrale 2005 » [1], une suite d’outils dont le cœur est l’encyclopédie proprement dite, proposant 150.000 entrées et 12.000 médias.
Des valeurs impressionnantes, mais on reste malgré tout sur sa faim au niveau technique.

Le moteur de recherche, par exemple, est nettement perfectible. Impossible d’aboutir directement à la fiche concernant la bande dessinée en entrant « BD » ou « B.D. » alors que l’entrée existe bien. L’affichage des résultats est améliorable, lui aussi. Une recherche sur « Ubu Roi » nous donne une liste de propositions parmi lesquelles on trouve Alfred Jarry et c’est seulement en cliquant sur son nom qu’on arrivera à un article (excellent et complet) concernant cette pièce de théâtre. Même l’hypertexte n’est pas optimal. Un clic sur « Œuvres » affiche ainsi la définition de « Ouvres », mot inconnu. Enfin, ergonomiquement, des progrès sont encore à faire. Le résultat de chaque recherche est accompagné d’une liste de thèmes associés, mais ceux-ci ne sont pas cliquables et on ne peut donc s’y rendre directement.

Plusieurs menus permettent d’accéder aux différents médias (photos, illustrations, animations, vidéos, documents sonores), aux statistiques par pays (qui peuvent être comparées en sélectionnánt un indicateur particulier), à la chronologie des principaux événements de l’histoire de l’Humanité, à des citations, à un convertisseur de mesures et de monnaies, et à un espace périscolaire. Celui-ci offre, outre un assistant d’exposé, divers outils et documents pédagogiques pour les enfants et leurs parents. A ce propos, on regrette que les développeurs n’aient pas songé au public belge, car, parmi les cartes muettes, ne figure pas celle de la Belgique.

Un quiz de 4.000 questions et un assistant de recherche sur Internet complètent le tout.

Le DVD est complété de trois dictionnaires bilingues français - anglais/espagnol/allemand.

La fameuse « Encyclopedie Universalis » [2] en est à sa dixième version.

La page d’accueil, très moderne, est conçue comme un portail Internet.
On y trouve les éphémérides du jour (le récit d’un événement qui s’est déroulé le même jour). A côté, une fenêtre permet d’accéder aux compléments « web » de l’encyclopédie (chaque acquéreur reçoit un code d’accès lui permettant d’y consulter des dossiers, nouveaux articles, listes de sites Internet intéressants, etc.).

Ergonomiquement, la différence est très notable par rapport au titre précédent. Un menu simple en haut permet de naviguer entre les différentes zones de l’encyclopédie (l’accueil, la recherche, les dossiers de découverte) et les outils (historique de navigation, aide, dictionnaire, Internet). Techniquement, les résultats de recherche sont également plus convaincants. « BD » mène bien à « bande dessinée », « Ubu Roi » à un article relatif à la pièce de théâtre d’Alfred Jarry, et un clic droit de la souris sur le mot « œuvre » donne bien sa définition.

Quant au contenu, la qualité et la variété des articles est réellement impressionnante.

La recherche dans cette énorme base de données peut s’effectuer de cinq manières :
- recherche simple, sur un ou plusieurs mots
- recherche en mode expert utilisant des opérateurs logiques (« et », « ou »...)
- recherche alphabétique
- recherche thématique à travers 21 thèmes majeurs
- recherche chronologique (quels événements se sont déroulés telle année ?).

L’encyclopédie est complétée de 20.000 médias (vidéos, animations, cartes, photos, interviews, analyses d’œuvres d’art, expériences de laboratoire, etc.).

Enfin, bonne initiative, un contrôle parental peut être installé pour limiter l’accès, sur le site Internet, à des zones bien précises et éviter que de jeunes enfants tombent sur un contenu non-protégé.

Une réalisation de haut niveau qui se distingue à la fois quantitativement et qualitativement et qui impose le respect. L’ « Encyclopedie Universalis » est à la hauteur de sa réputation.

Article paru dans Le Ligueur en 2004.


[1Pour PC multimedia, Pentium III 500 Mhz, 630 Mo de disponible, Windows 98/2000/NT 4.0/XP, lecteur de DVD.

[2Pour Macintosh (G4, systèmes 9.2 et ultérieurs) et PC (Pentium III, Windows 95/98/NT4/Me/2000/XP) multimedia, lecteur de CD-ROM ou de DVD. Les contenus textuels et multimédias des deux supports sont identiques. Le système anti-piratage impose le renvoi d’un formulaire pour obtenir un disque d’identification. En attendant, l’encyclopédie fonctionnera durant 45 jours.

(par Patrick Pinchart)


[:::: Imprimer cet article :::: ]


Rechercher sur le site: