Parents pressés, devoirs à terminer, télé qui n’attend pas, jeux vidéo qu’on veut finir à tout prix... Les raisons de ne plus jouer ensemble sont tellement nombreuses qu’on finit par oublier que ce ne sont que de mauvaises raisons. Et qu’il est plus facile qu’on ne le croit de s’arrêter, de débarrasser la table et d’y installer un bon vieux jeu de société.

"Ce soir, on joue en famille !". C’est l’idée qu’a lancée MB Parker, l’éditeur de grands classiques comme Trivial Pursuit, Monopoly, Cluedo, etc. Que tout le monde bloque, une fois par semaine, une soirée où on ne ferait que ça : jouer. Et c’est les enfants qu’il charge d’organiser ça.

Un petit dépliant souffle plein d’idées. Une invitation à recopier ("Cher, chère ......., j’espère que tu es libre ce soir à ...... heures, PARCE QU’ON VA JOUER A UN JEU chez nous à la maison !"), des astuces top-secrètes (retirer la prise de la TV et y accrocher une affiche "En panne", mettre les boîtes de jeux à un endroit visible, téléphoner à ses parents au boulot pour leur rappeler de rentrer tôt, coller un mot sur la sonnette : "Chut. Ne pas déranger. On joue.", etc.) et quelques petits messages à découper pour les placer dans l’agenda des parents.

Une très, très bonne idée !

Pour plus d’infos, contacte Hasbro (keyserk@hasbro.co.uk).

On dit que...
Cette opération n’est pas innocente : elle est organisée par un fabricant de jouets. Mais, franchement, on lui dit "chapeau !" pour avoir eu l’idée d’oublier les messages commerciaux pour nous rappeler que jouer est un plaisir qu’on partage.