Le CD-ROM, par ses caractéristiques interactives, peut aider les enfants à comprendre les phénomènes du monde qui les entoure. Mais il ne faut pas trop espérer de ce voyage interactif.

Le cours de géographie, je n’y ai jamais compris grand chose, malgré l’obstination de mon brave professeur à tenter de faire entrer dans mon crâne d’adolescent la géologie, la dérive des continents, la topographie des fleuves et rivières et les phénomènes de climat qui faisaient tant son bonheur. J’éprouvais, face à tout cela, un tel ennui que je demeurais hermétique à toutes ses tentatives. Peut-être que si j’avais eu à ma disposition un ordinateur et le CD-ROM " Explore ta planète ! " [1], les choses auraient été différentes. Car tout cela y est expliqué de manière simple et - surtout - ludique. D’une façon telle qu’on a toujours envie d’en savoir plus et de jouer le jeu d’apprendre jusqu’au bout.

Ce titre a été initié par l’association " Les Petits Débrouillards ", qui veut permettre aux enfants de comprendre le monde par l’expérimentation. Et le CD-ROM est le support idéal pour toutes les simulations. " Une mise en scène ludique sous forme de jeu, de construction simple sans danger, favorise la participation active des jeunes ", nous explique-t-on en introdution. " La démarche des Petits Débrouillards, mise au point à l’initiative de chercheurs, enseignants, étudiants, animateurs,… est sans cesse améliorée par l’expérience acquise sur le terrain.

Elle s’inspire de différents champs disciplinaires qui ont pour objet l’étude des sciences : l’enfant, l’éducation, l’apprentissage, les loisirs ". En pratique, cela donne une cinquantaine de mini-aventures au cours desquelles l’enfant va réaliser des expériences très courtes qui lui permettront de répondre à une question qui lui est posée.

Graphiquement, c’est une réussite. Les dessins, clairs et lisibles, accrochent directement par leur aspect sympathique. D’autant plus que les personnages qui vont guider le joueur sont eux-mêmes des enfants, confrontés à un étrange phénomène : une éruption de questions sortant du sol. Comment l’arrêter ? En parcourant le monde pour apprendre à y répondre.

Parcours thématiques
Cinq parcours sont proposés : " Tous vivants, tous différents " (la vie des plantes et des animaux sous l’esau, dans l’air, sur ou sous terre), " Tout le monde s’adapte " (les différents milieux de la terre, les déserts, les montagnes, les océans), " Découverte " (voyage au centre de la terre pour comprendre les grands phénomènes naturels, les saisons, les climats, le jour et la nuit), " Planète bleue " (la planète de l’eau et de l’air) et " Aujourd’hui pour demain " (la pollution, les besoins en eau et en énergie, la protection de l’environnement). L’enfant va y vivre de mini-aventures à partir de questions et de différents choix permettant d’y répondre.

Chacun amène à une scène où, après une courte introduction, est proposée une expérience. Les résultats de celle-ci sont ensuite analysés en fonction du thème choisi. Par exemple, si l’on se demande qui, du guépard ou du chamois, est le plus rapide, la méthode la plus logique est de leur faire faire une course. Et l’on s’aperçoit alors que, selon la configuration du terrain, les résultats peuvent être totalement différents.

" Ne croyez que ce que vous faites, ouvrez vos yeux sur le monde, testez, réfléchissez, comprenez par vous-même ", explique-t-on aux enfants. Une conception moderne de l’apprentissage moderne, mais coûteuse en temps, et que le CD-ROM rend peut-être possible. Dommage qu’elle ne soit pas généralisée dans les titres ludo-éducatifs.
" Explore ta planète ! " est un titre créatif, vraiment interactif, un véritable modèle !

Atlas Junior interactif  [2]
Comme le cours de géographie, un atlas peut être la pire des choses (un ensemble austère de cartes et de données chiffrées) ou un véritable voyage autour du monde. Ce CD-ROM se situe entre ces deux extrêmes.

Il débute par la représentation du globe terrestre, en train de tourner. Un clic permet de passer à une version planisphère de notre planète. La navigation s’effectue par le choix d’un continent, qui emmène l’enfant vers une introduction vocale de la documentation le concernant.

Plusieurs options sont alors disponibles.
_" Situation " le replace sur le globe terrestre par rapport aux autres continents, et permet d’en observer une photo satellite de jour et de nuit.
"Repères" donne accès à un complément d’informations, que l’on sélectionne via des onglets : distances (comparaison avec la superficie de la France, dimensions), mers, pays, principales villes, fleuves et lacs, relief (chaînes de montagnes, points culminants), climat (pluviosité, températures maximales et minimales), population. Un clic affiche les informations sur la carte muette.
On peut à tout moment la sauver sur son disque dur pour, par exemple, l’insérer dans un travail, ou l’imprimer. La possibilité d’imprimer des cartes muettes est très pratique pour réviser ses cours.

Un index recense tous les lieux cités dans l’atlas. Si l’on clique sur Bruxelles, par exemple, la carte d’Europe est immédiatement affichée, et notre capitale y est mise en évidence. Mais on ne trouve aucune information la concernant. C’est là que l’on touche aux limites de cet atlas. L’iconographie y est très rare, les photos peu nombreuses y sont peu commentées, et si les cartes sont fouillées, on n’y trouve rien sur les éléments qui les composent. Alors que le CD-ROM aurait pu, en multipliant les photos, ou, mieux encore, les vidéos, offrir un véritable voyage aux enfants, il se limite à un matériel relativement scolaire, qui ne pousse pas à la découverte. C’est donc un bon outil (surtout par sa fonction " fais ta carte " permettant d’afficher ce que l’on désire sur une carte muette), mais pour enfants motivés seulement. Seul un quiz, où il faut placer, sur une carte muette, les différents lieux qui s’affichent successivement, apporte un (petit) aspect ludique.
Indépendamment de cela, la réalisation technique est irréprochable et la navigation rapide et aisée.

Arthur 2e primaire : une journée extraordinaire [3]
Destiné aux enfants de seconde année primaire, ce CD-ROM assez simple propose, sous prétexte de découvrir différents métiers de parents d’élèves, une série d’activités ludo-éducatives. Le choix se fait sur un tableau, à partir du prénom de petits amis d’Arthur. Chacun amènera à un écran où, en fonction du métier de l’un de ses parents, il proposera à l’enfant une activité liée. Par exemple, si la maman est comptable, il faudra accomplir des épreuves de soustraction et d’addition.

On y trouve ainsi " la machine à mots " de Binky, " Arthur à la cuisine ", " L’édito de Buster ", " Une visite au musée ", " Le petit mécanicien ", " Le géopoly " et " Les bonbons ", qui recouvrent des activités d’écriture, de dénombrement, de mesure, de vocabulaire, de logique, etc. Entre deux activités, il faut s’orienter sur une carte en fonction d’une petite énigme, et trouver un endroit qui permettra d’accomplir la suivante.

Trois niveaux de difficulté permettent de moduler (automatiquement ou manuellement) les jeux en fonction des enfants.
Il s’agit d’une adaptation d’un produit anglo-saxon, ce qui provoque certains problèmes d’animation : apparemment, l’adaptation en français est nettement moins bavarde que la version originale, et les personnages continuent à bouger les lèvres alors qu’ils ont, depuis longtemps, fini de parler. Mis à part ce défaut, il s’agit d’un titre simple mais bien réalisé, qui présente l’avantage de fonctionner sur des configurations anciennes d’ordinateurs. Et, rien que pour cela, il mérite d’être encouragé.

Article paru dans "Le Ligueur" en 2001.