Contrairement aux jeux pour adolescents, qui privilégient avant tout l’action et les effets spectaculaires, ceux pour les plus jeunes se concentrent surtout sur la réflexion, le ludo-éducatif, ou des concepts nettement plus calmes. Sélection de quelques titres récents.

Voyage au centre de Bowser
Imaginé par le Japonais Miyamoto il y a près de trente ans, Super Mario a donné au jeu vidéo ses plus grands classiques. Un univers graphique sympathique et coloré, une richesse créative, une maniabilité exceptionnelle,... autant d’atouts que l’on retrouve dans ce nouvel opus. Mario et son frère Luigi vont y explorer les entrailles de leur pire ennemi Bowser à la recherche d’un champignon magique. Un scénario truculent, une foule de trouvailles, mêlés cette fois à des éléments de jeu de rôle... le concept est, une fois de plus, génial.
(A partir de 4 ans -DS - *****)

Kirby super star Ultra
Autre vedette Nintendo, Kirby est une petite boule de poils capable de voler en se gorgeant d’air, qu’elle peut expulser violemment pour se débarrasser de ses ennemis. Ce titre propose six aventures réjouissantes constituées principalement d’un jeu de plates-formes complété de mini-activités pour lesquelles Kirby pourra se faire aider par un acolyte. Dès les premières notes, la musique enjouée donne le ton : un jeu dynamique, coloré, dont les nombreux personnages mignons cachent parfois de redoutables adversaires.
(A partir de 4 ans - DS - *****)

Les incollables
Les fans des fameux carnets à spirales truffés de "colles" retrouveront dans cette adaptation ce qui a fait leur succès en librairie : le joueur se rend dans plusieurs lieux et doit y répondre correctement à un minimum de questions de culture scolaire (vocabulaire, calcul mental, histoire, géographie, sciences, etc.). En temps libre au début, le jeu se corse lorsque le chronomètre entre en scène, ajoutant un peu de piment. Trois cartouches, adaptées à un niveau du primaire, sont proposées, chacune avec 1200 questions.
(A partir de 6 ans - DS - ***)

Adibou
Adibou a donné au sens "vidéoludique" tout son sens. Il a instalé un concept qui a "scotché" les petits sur écran, des heures durant, à réaliser des activités ultra-simples qui leur donnaient des rudiments de calcul et de lecture, ou déclenchaient des séquences animées (ah, la chanson des petits chats dans la première version !). Porté sur la DS, il bénéficie des capacités interactives de la console : on réalise les activités avec le stylet sur l’écran tactile, ou en soufflant dans le micro. Mais comme il n’y a pas de raison de changer une formule qui gagne, les principes de base restent les mêmes. Trois titres sont disponibles : "Je joue avec les lettres et les nombres (5-6 ans), "Je joue à lire et à compter" (6-7 ans), "J’explore le corps humain" (à partir de 4 ans).
(DS - ***)

Les fabuleux défis de Fred et Jamy
La célèbre émission "C’est pas sorcier" est pour la première fois adaptée à une console avec ce titre qui aborde quatre thèmes : les planètes, les écosystèmes, la lumière, l’équilibre alimentaire. Pour chacun, les deux animateurs donnent une courte explication, entrecoupée de petites épreuves très répétitives. On est loin, malheureusement, du dynamisme de l’émission et de la formidable capacité des deux confrères à communiquer leur passion.
(A partir de 7 ans - DS - *)

Professeur Layton et la boîte de Pandore
La série des "Professeur Layton" associe plaisir et réflexion. Car s’il y a bien une aventure (racontée en écrans fixes dans un style BD d’excellente facture), l’enfant ne peut évoluer qu’en résolvant des épreuves logiques. Régulièrement, il va devoir aider les personnages qu’il rencontre à se sortir d’une situation bloquante, grâce à ses capacités de logique, de déduction, d’observation. Très astucieusement scénarisé, ce jeu intègre de manière naturelle les énigmes dans l’histoire. L’un des incontournables de la DS !
(Professeur Layton :A partir de 8 ans - DS - *****)

Jewel Quest Expeditions
Mah Jong Quest Expeditions
Qui ne connaît pas Tetris, ce jeu hypnotisant consistant à aligner des formes simples pour former des rangs et tenter d’éliminer les pièces avant que l’écran soit envahi ? Il a inspiré nombre de dérivés. "Jewel Quest Expeditions" en fait partie. Le scénario n’est qu’un prétexte à évoluer entre des grilles de cristaux, qu’il faut éliminer en les rassemblant par trois, gagnant ainsi des points qui permettent de passer à la grille suivante.
"Mah Jong Quest" reprend le même principe, avec 64 puzzles constitués de piles de pièces de Mah Jong qu’il faut apparier pour les retirer du jeu.
(A partir de 8 ans - DS - **)

La maison du style
Très original, ce jeu de gestion met l’enfant dans la peau d’un(e) styliste de mode, qui va tenter de faire d’une boutique de fringues le lieu le plus branché de la ville. Au début, il ou elle est mis(e) dans la peau d’une vendeuse qui apprend les ficelles du métier. Elle doit écouter les demandes des clients, observer leur style et leur proposer des vêtements qui leur correspondent. Cette étape réussie, elle va devenir la gérante d’un magasin, en constituer le stock, habiller les mannequins de la vitrine, faire la promo, tout en consultant les magazines de mode pour avoir de nouvelles idées. Un concept innovant (la console se tient verticalement pour permettre un affichage des personnages en pied) et une chouette réalisation.
(A partir de 8 ans - DS - ****)


Harvest Moon : L’arbre de la sérénité
C’est un titre à part dans l’univers des jeux vidéo car il consiste simplement à gérer un domaine agricole"Simplement" n’est pas tout à fait exact, car cela prend du temps. Ce jeu de gestion particulièrement intelligent tient en effet compte des longs cycles d’une exploitation. Ce qu’on a semé à un moment donné, il faudra attendre longtemps avant de le récolter... si l’on n’oublie pas entretemps d’arroser son champ. Il faudra s’occuper des animaux, les nourrir, sans oublier de trouver le temps pour séduire un(e) partenaire et fonder une famille. Pour faire passer le temps en attendant que la nature fasse son effet, quelques jeux ont été ajoutés au scénario.
(Wii - à partir de 8 ans - ****)

Fun Park Party
Un graphisme moderne, des décors tout mignons, de l’humour décapant,... cet ensemble de mini-activités a visuellement de quoi séduire. Il emmène le joueur dans un parc d’attractions qu’il va devoir explorer (longuement) dans tous les sens pour accomplir des mini-quêtes qui lui feront vivre une aventure faite d’activités plus ou moins délirantes, d’un niveau d’intérêt inégal.
(Wii - A partir de 8 ans - **)

Wii Sports Resort
"Wii sports Resort" est une version améliorée du jeu de simulation sportive qui avait accompagné la console Wii à son lancement. Pour plus de précision, il est vendu cette fois avec un petit module à intégrer à la télécommande. Celui-ci permettra de pratiquer des sports aussi variés que le sabre, le sabre, le monoski, le frisbee, le tir à l’arc, le basket, le tennis de table, le golf, le bowling, le motomarine, le canoë-kayak, le cyclisme et des pirouettes aériennes. Le module supplémentaire offre, pour certaines activités comme le golf, un réel gain en précision. La réalisation est impeccable et les jeux très prenants.
(Wii Sports Resort : à partir de 8 ans - Wii - ****)

Eyepet
Pour conclure en beauté cette sélection, c’est chez Sony et sur la Playstation 3, normalement dédiée aux ados, que l’on trouve cependant l’un des jeux les plus étonnants pour les plus jeunes. "Eyepet" renouvelle le concept du Tamagotchi (mascotte virtuelle). Tout débute par l’arrivée d’un œuf. C’est le joueur qui le fait éclore. Apparaît alors un bébé singe tout craquant. L’enfant, filmé par la caméra, est en sa compagnie. Il peut le caresser, jouer avec lui, s’occuper de lui, utiliser une foule de gadgets... Les plus grands ne tardent pas à tomber, eux aussi , sous le charme de la petite bestiole. Une réelle trouvaille !
(Playstation 3 - A partir de 3 ans - *****)