Un petit village africain, isolé de tout.
Dans une cabane, une femme a le ventre rond.
Une voix se fait entendre du plus profond de celui-ci :
- Mère, enfante-moi !
Nullement démontée, la femme répond d’une voix douce :
- Un enfant qui parle dans le ventre de sa mère s’enfante tout seul.
Ainsi naît le minuscule Kirikou.


Minuscule, mais déjà très agile et très intelligent pour son âge. Dans ce petit village, il n’y a plus que des femmes depuis qu’une sorcière, Karaba, a jeté un sort sur la région. Elle a asséché l’unique source et transformé tous les hommes en statues qui lui obéissent au doigt et à l’oeil. Le village est rançonné par ses fétiches maléfiques. Et tout le monde vit dans la crainte.

"Kirikou n’est pas bien grand, mais il est vaillant", chantent les enfants.
Car le petit garçon parvient à ramener l’eau au village.
Il se moque de la sorcière et déjoue tous ses maléfices. Pour elle, il devient l’être à abattre à tout prix !

Mais il échappe à la surveillance de la sorcière pour se rendre, armé du seul poignard de son père, dans la montagne interdite où un vieux sage pourra lui expliquer pourquoi elle est si méchante. Si elle déteste tellement les humains, c’est que l’un d’entre eux lui a enfoncé une aiguille empoisonnée dans le dos, qui la fait terriblement souffrir.
A présent que Kirikou connaît son secret, comment va-t-il faire pour sauver le village ?

Notre avis : Les dessins, réalisés dans un style naïf, sont de toute beauté ; l’histoire est simple, rafraîchissante, et le personnage de Kirikou véritablement hilarant. Un petit bijou que l’on revoit plusieurs fois avec le même bonheur. Et pour la mélodie de Youssou n’Dour qui, une fois dans la tête, ne te quittera plus.
Kirikou n’est pas bien grand...
Mais il est vaillant...
Mais il est vaillant...

On dit que...
Kirikou et la Sorcière est le résultat de cinq années de travail. Il est inspiré d’un véritable conte africain et de l’enfance en Guinée du réalisateur, Michel Ocelot. L’enregistrement des voix s’est fait à Dakar, où il a fait appel à des comédiens sénégalais. Et c’est le chanteur Youssou n’Dour qui a écrit la musique.