“L’Encyclopédie Hachette multimedia” sort la culture sur CD-ROM de l’âge de la pierre.

A ce jour, les CD-ROM encyclopédiques tenaient plus du gadget que de l’ouvrage de référence vraiment utilisable. Des vidéos, des animations, des images, mais des textes trop légers, voire lacunaires (Larousse), ou carrément américano-centristes (Encarta). Seule la fameuse “Universalis” avait compris que, dans une encyclopédie, c’est le texte qui constitue l’essentiel. Mais son CD-ROM, une incontestable réussite sur le plan du contenu et de la navigation, n’est pas à la portée de toutes les bourses.

“L’Encyclopédie Hachette Multimedia” est la première à conjuguer exhaustivité du contenu, convivialité... et prix grand public [1]

Parlons chiffres.

Les 100.000 articles qui constituent l’ensemble de ses entrées regroupent 37.000 articles plus ou moins développés et un dictionnaire de la langue française de 63.000 définitions (pour comparaison, ma référence à moi, le “Petit Robert”, m’en offre 59.000, que je n’ai pas encore épuisées à ce jour).

Pour autant que nous ayions pu en juger, et si on admet que l’exhaustivité totale n’est pas possible, les articles cernent les sujets de manière relativement poussée. En cherchant la petite bête dans des domaines que l’on connaît à fond, on peut cependant trouver quelques inexactitudes ; mais c’est sans doute le cas de toutes les encyclopédies.

On y trouve également 6000 photos, dessins et schémas, 100 vidéos et animations, 200 documents sonores, 400 tableaux de données, 7 simulations interactives, 330 cartes géographiques, une chronologie interactive (450 événements sur la carte du temps) et un quizz de 2.000 questions. Ce dernier est très intelligemment pensé : pour chacun des sujets traités, il offre l’accès direct aux articles le concernant. L’utilisateur peut donc rechercher l’information et apprendre en s’amusant.

Et le papier, alors ?

Par rapport à la version papier, cette encyclopédie présente d’indéniables avantages.
- Hachette estime le contenu de ce CD-ROM à l’équivalent de 20 volumes de 500 pages. Le gain de place est appréciable.
- La fonction hyper-texte permet, en cliquant sur un mot, où qu’il soit, d’accéder aux informations qui le concernent.
- Les outils de recherche autorisent le croisement entre critères grâce aux opérateurs booléens “et”, “ou”, sauf”. On peut donc trouver les articles qui comportent plusieurs mots donnés.
- Le texte est copiable et exportable vers un traitement de texte ; plus besoin de le recopier.
- Enfin, la mise à jour peut se faire gratuitement sur le site Internet d’Hachette, qui offre une centaine de notices chaque mois et des modifications quotidiennes en fonction de l’actualité. Gratuitement. Une sélection de sites sur Internet est d’ailleurs intégrée au CD-ROM afin d’en compléter les informations.

Ordis maigrichons, s’abstenir

Il y a le revers de la médaille. D’abord - c’est évident ! - il faut un ordinateur. C’est déjà moins rapide à ouvrir qu’un livre lorsqu’on a besoin d’une petite vérification dans la vie de tous les jours. Ensuite, apprêtez-vous à faire preuve de beauuuuuuuuucoup de patience si votre machine est modeste. C’est un ordinateur puissant qui est exigé ici, avec suffisamment de place sur le disque dur. Afin d’accélérer les recherches, le programme vous propose d’y copier des données. L’installation minimale (ça rame !) occupera une trentaine de Megas. La totale (rapide),... 650 Megas !

Si un réel effort a été accompli pour vendre cette encyclopédie à un prix vraiment démocratique tout en proposant un contenu de qualité, une même énergie eût pu être dépensée à l’adapter au parc installé des ordinateurs, non aux Formule 1 qu’on trouve aujourd’hui dans les boutiques. On attend de la technologie qu’elle permette au plus grand nombre l’accès à la culture, non qu’elle creuse encore plus profondément le fossé entre ceux qui y ont accès et les autres.

Article paru dans "Le Ligueur" en 1998.


[1Prix annoncé 690 FF, soit environ 4000 FB. Hybride Mac et PC. Pour Mac Power PC ou PC Pentium, lecteur 24x, 16 Mo RAM, écran 256 couleurs 640 x 480. Le programme tourne sur des configurations moins puissantes, mais très péniblement.