Malgré une très nette banalisation du discours relatif à la sexualité, malgré une surmediatisation de tous les sujets qui y sont liés, malgré un traitement de plus en plus décomplexé par les revues pour jeunes, nos adolescents sont-ils vraiment bien informés en ce qui concerne les choses du sexe ?

"Sexplorer", est un excellent moyen pour eux de le vérifier. Ce " CD-ROM interactif pour les jeunes concernant l’amour et la sexualité " [1] leur permettra de tester leurs connaissances et de combler leurs lacunes éventuelles dans les choses de l’amour, de la contraception et de la protection par rapport aux maladies sexuellement transmissibles. Le tout expliqué avec beaucoup d’humour et un ton léger et sympa qui désacralisent complètement le sujet.

Présenté par deux mannequins virtuels, il s’articule autour de cinq rubriques principales.
L’interface est très astucieuse, son fonctionnement intuitif et le fonctionnement impeccable. Une belle réalisation technique, dont on regrettera seulement qu’elle nécessite un ordinateur puissant pour fonctionner correctement.

Différents thèmes abordent tout d’abord des points aussi cruciaux que le SIDA, les MST, les moyens de contraception, la masturbation, la première fois, savoir dire "non !", etc. C’est le cœur du CD-ROM. 

Chaque sujet est décliné en plusieurs questions, systématiquement illustrées par un dessin d’humour ou une mise en scène avec des personnages virtuels. L’introduction, sous la forme d’un journal intime d’une jeune fille, humanise dès le départ le contenu. On n’est pas dans un discours froidement technique ou scientifique, mais dans des choses vécues. On y vit les premiers émois d’une jeune fille pour l’un de ses camarades de classe : la découverte de ce nouveau sentiment, les tentatives d’approche, comment se déclarer, le premier baiser, l’amour à jamais cassé par le mois d’août et les flirts de vacances, le monde qui s’écroule lors de la découverte de la trahison, la jalousie, …etc.

En complément aux chapitres abordant les sujets " techniques ", les ados trouveront une foule de conseils dans les écrans " SOS Amor ", avec un très intéressant guide de la drague expliquant quelques points essentiels à ne pas faire (manquer d’hygiène, frimer, être vulgaire, etc.) ou à faire (montrer ses sentiments, être soi-même, etc.) pour séduire. Des conseils qui feront gagner beaucoup, beaucoup de temps aux futurs amoureux et que certains adultes pourraient également méditer !

Testez votre Q.S.
Ces thèmes peuvent être découverts librement, au fil des besoins et des intérêts. Un quiz permet ensuite de vérifier si l’on a bien intégré les différentes informations.

Pas de la tarte, les questions qui y sont posées !
Il est heureusement possible de s’entraîner en répondant aux questions, tirées aléatoirement, jusqu’à ce que l’on se sente prêt à passer le test final. Il comprend 30 questions, auxquelles il faut répondre dans un temps limité. Le but est de parvenir à plus de 95 %, un résultat qui permettra de recevoir… des préservatifs.
Avis aux adultes qui se croient experts : on redevient très vite d’une modestie exemplaire en le passant. Vous savez, vous, combien de préservatifs le Belge utilise en moyenne par an ? 365 ? 12 ? 1 ? (Réponse : un seul ! Bon, c’est une moyenne, qui comprend les bébés et les centenaires qui ne doivent pas en utiliser tous les jours, de même que les couples ayant un partenaire unique, mais ça reste peu). Et après combien de rapports non-protégés avec une personne contaminée on peut soi-même être contaminé ? Un seul ? Cinq ? Dix ? (Si vous ne connaissez pas la réponse à cette question, vous avez VRAIMENT intérêt à consulter ce CD-ROM !).

L’option la plus intéressante est celle qui explique les erreurs à la fin du test. On y donne un complément d’informations afin de répondre correctement à chacune des questions où vous avez échoué. Il vous est donc loisible de repasser ensuite le test afin d’approcher du résultat requis pour obtenir le petit cadeau. Les questions sont tirées au hasard parmi une base de 400 et il n’est donc pas aisé de devenir incollable sur le sujet.

La partie documentaire proprement dite est complétée d’un dictionnaire de tous les mots liés à la sexualité (de A comme " Abstinence " à Z comme " Zones érogènes ") et d’une liste d’adresses utiles.
Tous les textes peuvent être imprimés afin d’être consultés indépendamment du CD-ROM.

Ludique et complet
Ce CD-ROM fourmille de trouvailles. Par exemple, un " post-it® " vient de temps en temps s’afficher à l’écran, avec des données plus difficiles à classer, exprimées avec un certain humour. Ils nous apprennent ainsi que " Chez la femme, les rapports sexuels renforcent les muscles du bassin et du périnée. Ces muscles interviennent pour retenir l’urine : c’est grâce à eux que l’urine ne s’écoule pas goutte-à-goutte à tout moment " , que " Pendant le coït, les mouvements peuvent favoriser la remontée des bactéries des organes génitaux vers l’urètre. Elles pourraient éventuellement s’y fixer, voire remonter plus haut, dans la vessie, d’où risques d’infections. D’où ce proverbe bien connu : pipi après le pieu pour éviter vessie en feu ", et qu’" il arrive que l’on fasse l’amour pour se consoler, pour fuir la solitude, pour échapper au stress, et puis tout simplement parce que c’est diablement bon ! ".

Enfin comme nous sommes dans le multimedia, ce CD-ROM se conclut par un petit jeu vidéo qui, en plus de roder ses réflexes, enfonce le clou sur les principes de base expliqués par ailleurs : il suffit d’un simple spermatozoïde atteignant l’ovule pour faire un bébé et il suffit d’un seul contact avec le virus du SIDA pour être contaminé. Dans tous les cas, il est donc indispensable de se protéger. Et même si le sponsoring d’une marque de préservatifs n’est forcément pas tout à fait désintéressée, il faut rappeler que ce moyen contraceptif est une protection efficace et bon marché. Un échantillon accompagne d’ailleurs le CD-ROM. 

Histoire de passer immédiatement aux exercices pratiques en se familiarisant avec son utilisation…

Article paru dans "Le Ligueur" en 2002.