::: Agenda ::: ::: Lire ::: ::: Jouer ::: ::: Cliquer ::: ::: Bouger ::: ::: Consommer ::: ::: Zapper :::





*** A ne pas rater ***

Pas de conseil particulier pour l'instant.

*** Conseillé par WEEK-ENDS.BE ***

Pas de conseil particulier pour l'instant.
Pour accéder à l'agenda complet cliquer ici

[:::: Imprimer cet article :::: ]

::: La technologie n’est pas le jeu :::

  

Contrairement aux jeux sur consoles, dont les logiciels s’adaptent à la machine sur laquelle ils sont supposés fonctionner, les programmes multimedia évoluent avec leur temps. Traduisez : ils sont de plus en plus gourmands d’année en année.

Alors que l’on crée encore des jeux pour votre Game Boy, achetée il y a plus de dix ans, et que vous trouverez toujours aisément des jeux pour la Super Nintendo, acquise à la même époque, il est devenu pratiquement impossible de faire tourner les CD-ROM récents sur des ordinateurs de plus de trois ans.

Le processus qui veut que tout ordinateur est obsolète après ce délai est partiellement vrai. "Partiellement" car cette machine pourra survivre bien plus longtemps, à condition de vous limiter aux logiciels nés en même temps qu’elle ou plus tôt qu’elle. Par contre, les développeurs ayant la fâcheuse habitude de considérer comme "standards" les configurations haut de gamme du moment, ils développent désormais leurs logiciels pour ces machines. Ils perdent ainsi moins de temps à optimiser les logiciels : les machines puissantes, armées en mémoire vive et dotées de disques durs éléphantesques, compensent les pires paresses de programmation.

Mais c’est une erreur stratégique grave. D’abord parce qu’ils se coupent des millions de possesseurs d’ordinateurs plus anciens, dont le parc installé est considérable. Ensuite, parce qu’ils installent une méfiance considérable chez les utilisateurs. Si vous savez que, dans trois ans, la machine que vous devez payer aujourd’hui entre 50.000 et 100.000 FB fera ricaner le revendeur lorsque vous souhaiterez vous procurer un logiciel adapté à sa configuration, vous hésitez bien sûr à l’acquérir. D’autant plus si vous êtes parfaitement au courant que, plus vous attendez, plus la machine que vous achèterez ? pour le même prix ? sera puissante.

La situation est encore pire pour les jeux vidéo sur CD-ROM, car ceux-ci nécessitent des machines ultra-performantes auxquelles il vous faut encore ajouter des cartes spéciales pour gérer la 3D, et les effets spéciaux.
Une escalade technologique absurde, dont le principal perdant est systématiquement l’acheteur. Car ce qui fait l’attrait d’un jeu, ce sont ses qualités intrinsèques, non la puissance de la machine qui permet d’y jouer. Un argument qu’il faut avoir constamment en tête pour résister aux pressions des enfants pour acheter les nouvelles consoles à la mode et changer d’ordinateur. Avez-vous réellement besoin de la 3D, de la vidéo plein écran, d’une animation en 24 images par seconde pour jouer ? Non. Ce ne sont que des gadgets. Le jeu le plus joué au monde est fait de graphismes très simples, de petits blocs qui tombent du haut de l’écran. Tetris est la démonstration que ce n’est pas la technologie qui fait la qualité d’un jeu. Un principe que les développeurs devraient se rappeler de temps en temps.

Faut-il avoir peur des Pokemon
La dernière mode des cours de récréation a fait fort ! Mieux que les Flippos/Pogs, mieux que les cartes Simpson, les Pokemon ont envahi tout, de l’alimentation aux jouets en passant par le matériel scolaire et les habits. Sans oublier la télévision et le cinéma. Ni les cartes à échanger ? l’arnaque de l’année ? vendues à un prix prohibitif. Un phénomène qui a de quoi agacer les parents par son outrance. Tout est fait pour soutirer le plus possible d’argent aux familles durant les quelques mois où durera le phénomène.

Pourtant, les Pokemon méritaient mieux que ce marketing nauséabond, car le jeu dont ils sont issus (sur Game Boy) est excellent. Ou plutôt, "les" jeux. Car il y a plusieurs versions, reconnaissables à la couleur de la boîte. La version Bleue et la version rouge sont deux copies presque conformes, qui contiennent chacune 139 petites bestioles qu’il faut toutes attraper pour gagner. Or, il y en a au total 150 à trouver. Les onze qui manquent se trouvent ? dans l’autre jeu. La seule façon de les attraper est de se connecter à une autre Game Boy contenant la seconde cartouche. Donc obligation de se trouver un copain qui peut apporter le complément.

A ces deux premières versions, Nintendo a ajouté, cet été, la version jaune, la préférée des enfants. Les graphismes y sont plus travaillés et le plus célèbre de Pokemon, le sympathique Pikachu, accompagne le joueur dans sa quête.
Mais qui sont-ils, ces Pokemon ? Ce sont de petites créatures qui se cachent dans la nature. Elles ont toutes une personnalité et une nature différentes. Chacune possède un niveau de vie qui varie de 0 à 100, des pouvoirs magiques différents, et elles appartiennent à une classe donnée : PLANTE, FEU, EAU, ELECTRIQUE.
Le but du jeu est d’apprivoiser ces animaux sauvages en se battant contre eux (et en les capturant dans une Pokeball) puis de les dresser en leur faisant affronter d’autres Pokemon. L’enfant doit apprendre les caractéristiques de chacun pour éviter de les envoyer face à un adversaire trop puissant. Il y a donc une phase d’apprentissage très importante, avec des règles très nombreuses à mémoriser.
Ce qui implique donc énormément de patience et de ténacité. Alors que certains jeux se terminent en quelques heures, les Pokemon nécessitent des semaines avant d’en venir à bout, ce qui leur donne un excellent rapport durée de vie/prix.

LES NOUVEAUTES

CD-ROM premier âge

Elmo : Bébé et Moi (à partir d’un an)
Cela fait des décennies que la série "Sesame Street" offre des activités d’éveil aux enfants anglo-saxons via des dessins animés mêlés à de courtes séquences filmées. Ce CD-ROM suit le même principe. Il est supposé pouvoir être utilisé par un enfant à partir d’un an accompagné d’un parent. Le second gère la navigation de page en page avec le clavier tandis que le premier clique sur la souris pour jouer. Les activités, pour cet âge, sont très limitées. Pas question de pointer une zone à l’écran ou de cliquer. Tout ce que l’enfant peut faire, c’est bouger la souris et presser des touches au hasard. Cela suffit pour effectuer les dix activités proposées, qui vont du coloriage au jeu de cache-cache en passant par l’affichage de chiffres ou de lettres, le ramassage de feuilles ou de neige sur une pelouse, la découverte de cris d’animaux ou de sons de la vie quotidienne, etc.

Si les activités sont variées, les graphismes, malheureusement, sont laids. D’autres logiciels pour la tranche des moins de quatre ans ("La petite famille Fischer Price", "La maison de Ouimzie", "Coup de Pouce", "Les bananes en pyjama") sont plus réussis. Et l’on peut se demander ce que peut apporter l’ordinateur à un enfant d’un an. Les jouets traditionnels de Fischer Price sont nettement plus stimulants que celui-ci.

(Fisher Price - Distribution ABC Soft - CD-ROM MAC/PC pour configuration familiale : Processeur 90 Mhz, 16 Mo RAM, CD-ROM 4x, écran 640*480 en milliers de couleurs)
Notre avis :**

CD-ROM maternelle

Je crée ma BD : Tom et Jerry (à partir de cinq ans)
Née sur simples disquettes en 1994, la collection "Comic Book Artists", initialement en noir et blanc, s’est habillée de couleurs grâce au CD-ROM. Ce logiciel, très simple, permet de créer ses propres bandes dessinées en puisant dans une bibliothèque d’images. D’abord, les arrières-plans ; puis, les éléments de décor, meubles, objets ; ensuite, les personnages. Quelques dizaines d’attitudes sont disponibles, de même que des idéogrammes BD qui symbolisent le mouvement, la colère, le bruit, etc. Enfin, des phylactères permettent d’ajouter des dialogues. Les éléments peuvent être inversés, déplacés, retirés à tout moment, grâce à des outils simples mais efficaces. La planche est dessinée case par case, par couches successives de l’arrière-plan à l’avant-plan. Et, finalement, l’ultime plaisir est de l’imprimer pour pouvoir la lire comme s’il s’agissait d’une vraie bande dessinée.

(Emme - Distribution Mediamix - CD-ROM Mac/PC pour ordinateurs familiaux : processeur 75 Mhz, 16 Mo RAM, écran 640*480, 256 couleurs, lecteur CD-ROM 2X).
Notre avis :***

Le Coffre à Jouets (à partir de trois ans)
Ce superbe CD-ROM à l’aspect rétro propose aux enfants d’utiliser leur sens de l’observation pour rechercher, dans un coffre à jouets, une série de quatre éléments qui y sont cachés. Six coffres, pleins à craquer d’objets divers, sont à explorer. Sur chaque écran, une "énigme" est proposée. La consigne, écrite en belles et grandes lettres en bas de l’écran, est lue à haute voix. Les quatre éléments à trouver sont représentés visuellement, de manière à ce que l’enfant comprenne bien ce qu’on attend de lui. Dès que l’un d’entre eux est trouvé, il s’anime et le mot correspondant est mis en évidence. Le principe, vraiment excellent, est complété de deux autres activités : la première consiste à classer des objets en fonction d’un critère simple (être humain ou nourriture ?), la seconde, à poursuivre des séries de perles dans des colliers en respectant l’ordre logique indiqué par celles qui y figurent déjà. Finalement, l’enfant peut puiser dans tous les coffres à jouets pour créer ses propres décors et les imprimer. Ce CD-ROM fait partie de la très chouette collection "J’ai trouvé !".

(Gallimard Multimedia - Distribution : ABC SOFT - CD-ROM Mac/PC pour configuration familiale standard : processeur 75 Mhz, 16 Mo RAM, écran 256 couleurs, 640*480, lecteur CD 2x)
Notre avis :****

Minuit Fantôme (à partir de trois ans)
Un exemple de passage réussi du livre pour enfants au multimedia. Henri, Lucie, Georges et Edouard sont quatre fantômes très sympathiques qui hantent un adorable château écossais. Un château que l’on va explorer en leur compagnie, au fil de clics hasardeux. Rien n’est expliqué, l’enfant doit deviner ce qu’on attend de lui (et ce n’est pas toujours évident) en baladant la souris sur l’écran et en l’observant : si elle devient noire, c’est qu’il y a quelque chose d’intéressant à découvrir. Cela peut être un petit gag visuel rapide, ou une véritable séquence animée, réalisée à partir d’un livre des fantômes. On les voit ainsi changer de couleurs lors d’un repas, en fonction des mets proposés. On les accompagne aussi en voyage, sur un bateau ? les activités et événements de la traversée sont décidés par l’enfant en cliquant sur un menu graphique - on cherche avec eux le monstre du Loch Ness, etc. Ce CD-ROM archi-sympa, plein d’humour, a été réalisé à partir des livres de Jacques Duquennoy, parus aux Editions Albin Michel Jeunesse.

(Syrinx/Dada Media - Distribution : Mediamix - CD-ROM Mac/PC pour configuration multimedia : processeur 166 Mhz, 32 Mo RAM, CD-ROM 8X, écran 640*480, 256 couleurs).
Notre avis :***

Arc-en-ciel et la baleine (à partir de trois ans)
Arc-en-ciel est un petit poisson bleu aux écailles brillantes, dont les aventures, dessinées par Marcus Pfister, ont démarré dans les livres pour enfants. Les auteurs de la présente adaptation ont modélisé en trois dimensions son univers aquatique. L’enfant doit aider le petit poisson à retrouver ses amis prisonniers d’une brave baleine qui les a avalés par erreur lors d’une crise de hoquet. Dans le labyrinthe des entrailles du mammifère géant, il va devoir résoudre de petites énigmes en profitant des caractéristiques des animaux : l’un, lumineux, éloigne une écrevisse un peu trop agressive, l’autre, au nez en forme de marteau, brise une bouteille qui tient un crabe prisonnier, etc. L’interface est très belle, et de petits remoras tout mignons viennent se placer sous chaque animal lorsqu’il pose une question, pour permettre à l’enfant de répondre grâce à leur mouvement de tête affirmatif ou négatif. Les animations en 3D sont très belles et très variées, mais elles exigent un ordinateur puissant. Un univers gentil, poétique, positif ? où même les méchants sont sympathiques ? et dû aux créateurs de "L’oncle Ernest". Un CD-ROM de découvertes qui figure certainement parmi les meilleurs de l’année.

(Lexis Numérique - Distribution Mediamix - CD-ROM MAC/PC pour configuration multimedia puissante - processeur 166 Mhz, 32 Mo RAM, écran 640*480, milliers ou millions de couleurs, lecteur CD 8X - installe 26 Mo sur le disque dur).
Notre avis :****

Les saisons de Petit Ours Brun (à partir de 3 ans)
Quatre tableaux inspirés des bandes dessinées de Danièle Bour, que publie "Pomme d’Api", et qui offrent aux enfants une découverte des saisons. Toute la famille de Petit Ours Brun est mise en scène dans chacune des saisons, et va proposer une activité qui permettra de comprendre tout ce qui les différencie. Petite Ourse brune chante et danse, Maman Ourse raconte une histoire (la reprise d’un récit de Danièle Bour), Papa Ours pose des devinettes, et Petit Ours brun et Petit Ours gris inventent des jeux. En cliquant sur la maison, on accède à de petits films rapides qui montrent, de manière animée, les principales caractéristiques des saisons.

Les graphismes naïfs et chaudement colorés font merveille, et l’interface, très simple, est bien étudiée pour que les plus jeunes enfants comprennent aisément ce qu’on attend d’eux. Une réussite.

(Bayard Jeunesse/Ubi Soft - Distribué par Ubi Soft - CD-ROM MAC/PC pour configuration multimedia : processeur 100 Mhz, 32 Mo RAM, lecteur CD 4X, écran 640*480 en milliers de couleurs).
Notre avis :***

Les Schtroumpfs sauvent la Nature (à partir de 5 ans)
L’infâme Gargamel vient d’inoculer une grave maladie à Dame Nature. Depuis, le climat au pays Schtroumpf est cataclysmique. Le Grand Schtroumpf a bien une recette de potion magique pour la guérir, mais elle implique d’aller aux quatre coins du Pays Maudit pour les trouver. Et les tremblements de terre, orages et tempêtes ne font rien pour simplifier la vie du Schtroumpf à lunettes et de Sacette, qu’il a envoyés pour accomplir cette mission. Le jeu consiste à se rendre d’un lieu à l’autre et à y accomplir de petites épreuves qui permettront chacune de récupérer un ingrédient. Une vingtaine d’endroits sont ainsi proposés, avec chaque fois une activité différente, comme reconnaître les couleurs de l’arc-en-ciel, les animaux de la nuit, attraper des lucioles, etc. Les dessins sont de très bon niveau, respectant bien l’univers créé par Peyo et les activités, si elles ne sont pas très originales, sont très variées. Trois niveaux de difficulté permettent de recommencer le jeu une fois qu’on l’a terminé et qu’on en a exploré tous les recoins.

(Emme - Distribution Mediamix - CD-ROM MAC/PC pour configuration familiale : processeur 166 Mhz, 32 Mo RAM, écran 640*480 en milliers de couleurs, lecteur CD 8X).
Notre avis :***

CD-ROM niveau primaire

Mer et Poissons
Une découverte ludique, très originale et extrêmement créative, de la mer et de ses trésors. L’enfant va y vivre une très belle aventure, nageant parmi les poissons, explorant les fonds marins, dans des décors éblouissants, constamment animés. Au prix, malheureusement, d’une configuration ultra-puissante.
Graphiquement, c’est une merveille. Les poissons, superbes et colorés, ont été impeccablement modélisés de manière à pouvoir s’animer en 3D. Trois d’entre eux accueillent le joueur. Le premier lui propose de participer à une aventure pour aider un dauphin à retrouver sa famille. Il va devoir accomplir une dizaine d’épreuves de bravoure (avec trois niveaux de difficulté, qui varient uniquement par le temps laissé au joueur pour réaliser sa tâche) dans autant de tableaux très joliment reconstitués.

Le second lui donne accès à divers outils ; un dictionnaire (sommaire mais bien illustré) de la mer, un livre de coloriage, un livre animé et même un atelier d’édition pour imprimer une carte postale ou un carton d’invitation.

Le troisième le mène à des ateliers : trier des coquillages sur une plage pendant que la marée monte, dessiner un poisson farfelu, reconnaître les sons de la mer, ou même créer son propre aquarium en choisissant un fond marin, des coraux, rochers, coquillages et en y plaçant les poissons de son choix. Tout élément s’anime, à peine mis en place. L’effet est hypnotisant et voir ainsi prendre vie sa propre création est véritablement magique.

(Mila Editions - Diffusé par Milledis ? CD-ROM MAC/PC pour configuration multimedia puissante : processeur 233 Mhz, 48 Mo RAM, écran 640*480 en milliers de couleurs, lecteur CD 8X)
Notre avis : *****

Les Razmoket détectives
Une brillante adaptation d’une série-culte de dessins animés chez les enfants. Les Razmoket (dont l’âge moyen ne dépasse pas deux ans) sont confrontés à différents crimes extrêmement graves : une poupée volée, du sable placé dans un biberon de jus de pomme, etc. Heureusement, il y a Bonbon. Casse-Bonbon. Le détective. Dix-huit mois d’âge au moins. Un grand, quoi. Il va mener l’enquête. Pour cela, il lui faut se rendre au parc avec Maman, ou au grand magasin, avec Papa. Là, il doit trouver un témoin et le soudoyer avec des barres Reptar, la fameuse friandise. Pour obtenir ces précieuses barres, il faut accomplir des actions époustouflantes, style attraper des vers de terre (pour les avaler) ou éloigner des "grands" avec un jet d’eau. A la fin de chaque jeu, il en reçoit une. Qui lui permet de recevoir des indices. Une autre lui donnera accès aux noms des suspects. A lui d’utiliser les indices pour trouver le coupable.

Les enquêtes, tirées par les cheveux, ne sont pas vraiment crédibles, mais l’humour autorise les pires délires. La mise en images est époustouflante, les références aux clichés du cinéma noir très drôles, et on ne reprochera que des séquences trop bavardes : les scénaristes, doués, se sont fait plaisir, au détriment du rythme du jeu. Au total, dix enquêtes sont à élucider, et six mini-jeux de réflexes permettent d’obtenir de quoi acheter les indices des témoins.

(Mattel Interactive - Distribué par ABC SOFT - CD-ROM MAC/PC pour configuration multimedia : processeur 200 Mhz, 16 Mo RAM, écran 640*480 en 256 de couleurs, lecteur CD 4X. Installe 25 Mo sur le disque dur).
Notre avis :****

Le Louvre raconté aux enfants (à partir de huit ans)
Le célèbre musée parisien a sélectionné 150 chefs-d’oeuvre de sa collection pour les expliquer aux enfants via ce CD-ROM très sage, heureusement sauvé d’un trop ennuyeux sérieux par la fantaisie de PEF, qui est venu rajouter son grain de sel sur 60 d’entre elles. Chacune est expliquée de vive voix par un guide invisible. L’enfant peut également accéder à une fiche de présentation qu’il peut imprimer. Elle sert de base à un jeu très simple, comme un puzzle ou une loupe proposant un détail agrandi, qu’il faut retrouver sur les photographies des oeuvres. S’il en apprécie certaines plus particulièrement, il pourra les copier dans son album-photos, et se créer un mini-musée personnel.

Mais les développeurs ne se sont pas arrêtés à une découverte de chacune des oeuvres. Ils les ont regroupées par thèmes, et par époque, permettant, par ces autres navigations, d’en découvrir d’autres, proches de celles qui intéressent le jeune visiteur.

Ils se sont également amusés à montrer les oeuvres à des enfants et à enregistrer leurs commentaires, qui figurent sur ce CD-ROM.
Enfin, une séquence complémentaire raconte l’historique de ce fantastique bâtiment.

Annoncé "pour les 5 à 9 ans", ce CD-ROM risque de décevoir les plus jeunes, car si les types de jeux sont bien adaptés à cette tranche d’âge, les explications et les fiches techniques n’intéresseront que les plus de huit ans. C’est néanmoins une excellente réalisation.

(Gallimard Jeunesse ? Distribution ABC SOFT ? CD-ROM MAC/PC pour configuration multimedia : processeur 200 Mhz, 32 Mo RAM, écran 600*800 en millions de couleurs, lecteur de CD-ROM 8X).
Notre avis :****

Le Maître d’Internet (à partir de dix ans)
Etonnant jeu d’aventure que celui-là. Il vous propulse au coeur des tuyaux du Dream Wide Web, une sorte de réseau parallèle à Internet, un monde sans frontières dont les habitants vivaient heureux avant qu’un "Hacker" ne le mette sous son emprise. Le joueur va devoir se lancer dans cet univers pour y retrouver son site et le neutraliser. Pour réussir sa mission, il disposera des outils d’Internet : des sites (images en 3D), des forums de discussion, un moteur de recherche et, bien sûr, des jeux. Et une arme ultime contre le Hacker : l’information. Qui se présente sous la forme de petites cartes-coupons que l’on récolte de site en site et qui permettent d’obtenir des détails sur ses manies.

La manière de naviguer dans ce jeu est (inutilement) déroutante. On reconnaît la patte des auteurs du magnifique "Maître des éléments", paru précédemment. Il faut apprendre à manipuler des gants qui nous protègent contre les virus et qu’on doit expédier en avant ou en arrière pour se déplacer. Si le jargon d’Internet est abondamment utilisé, il n’est pas vraiment garanti que les joueurs en ressortiront en ayant compris tous les rouages du réseau. Etrange, intéressant, original ? et à réserver aux enfants habitués aux jeux d’aventure, les autres risquant d’avoir du mal à s’y habituer. Malgré les trois niveaux de difficulté.

(Gallimard Jeunesse - Distribution ABC SOFT ? CD-ROM MAC/PC pour configuration multimedia puissante : processeur 200 Mhz, 32 Mo RAM, écran 640*480 en 256 couleurs, lecteur CD 12X).
Notre avis :***

Mon Encyclopédie d’histoire (à partir de 6 ans)
Un CD-ROM très astucieux, qui se distingue plus par la qualité de son contenu que par une débauche d’effets technologiques, ce qui présente l’avantage de lui permettre de fonctionner sur des ordinateurs familiaux plus anciens.
Le joueur se trouve dans la mansarde d’une sorte de professeur Tournesol, qui a été enlevé et qui est séquestré quelque part dans le temps. Pour le sauver, il doit d’abord reconstituer une ligne du temps en allant, dans chacune de huit grandes périodes de l’histoire des civilisations (Egypte antique, Grèce antique, Empiron romain, Empire de Chine, Europe médiévale, Empire inca, Ere industrielle, Années 20) récupérer un élément précis qui en provient. Il utilise pour cela une machine à remonter le temps qui le plonge dans un tableau représentant chacune des époques, bourré de petits détails et d’animations. Chacun mène à une fiche explicative. C’est sur l’une d’entre elles que se trouve l’élément à trouver. Pour le récompenser de sa consultation, il reçoit des autocollants qui lui permettent de constituer un journal de bord.

Ce jeu est complété d’autres activités, comme un quiz, la fabrication de blasons moyen-âgeux, une boîte à Histoire qui lui permet de créer une scène avec des éléments de l’époque de son choix, etc.
Basé sur le matériel iconographique de l’éditeur anglais Dorling Kindersley, ce CD-ROM est d’une rare richesse.

(Emme - Diffusion Mediamix - CD-ROM MAC/PC pour configuration familiale : processeur 133 Mhz, 16 Mo RAM, écran 640*480 en milliers de couleurs, lecteur CD 4X)
Notre avis :*****

Mon encyclopédie des Sciences (à partir de neuf ans).
On ne change pas un principe qui gagne : ce deuxième volume est basé sur le même mélange de fiches documentaires (avec cependant un graphisme de moindre qualité que le précédent) et d’exploration. Chaque fois qu’il a lu une fiche, l’enfant reçoit un badge pour son carnet des sciences. Il peut également y recevoir des autocollants s’il répond correctement à certaines questions. Enfin, il aura l’occasion d’accomplir des épreuves qui lui rapporteront des prix.

Neuf grands thèmes (électricité, force et énergie, chaleur, lumière et sons, êtres vivants, matériaux, réactions, machines simples et espace) sont abordés au travers de l’exploration de quatre environnements (campagne, ville, atelier, cuisine), de plusieurs expériences, et d’un grand test de connaissances. Un contenu passionnant, ludique et très motivant.

(Emme - Distribution Mediamix ? CD-ROM MAC/PC pour configuration familiale : processeur 133 Mhz, 16 Mo RAM, écran 640*480 en milliers de couleurs, lecteur CD 4X)
Notre avis : ****

L’Enigme du volcan (5e primaire)
Ce titre est intégré dans la collection "Le Club des Trouvetout", dont le concept est celui d’une aventure semi-interactive. Des enfants surdoués ont été projetés, à cause d’un raz-de-marée, sur une île mystérieuse dont ils doivent trouver les secrets. Tout débute par un vrai dessin animé interactif, plein écran. Le joueur est alors totalement passif et se contente de regarder l’histoire se dérouler. Puis celle-ci s’interrompt et une énigme lui est proposée. Elle consiste en une épreuve qui va lui permettre de mettre en application des notions vues en classe. Par exemple, résoudre des problèmes mathématiques afin de construire un pont à travers des eaux infestées de requins, construire des tubes à partir de fractions afin d’aider à respirer un lombric géant, décrypter des segments de phrases et les remettre dans le bon ordre, etc. Sont ainsi abordés des exercices relatifs aux mathématiques, à la langue maternelle, à la géographie et aux sciences. Les activités, au nombre de dix, sont originales, mais chacune est répétitive et l’aide ne permet pas réellement aux enfants d’apprendre. Il leur faut maîtriser la matière pour avancer dans le jeu. Notons une fonction intéressante : il est possible de déterminer son niveau de jeu, mais l’ordinateur le modifiera en fonction des progrès constatés.

Dans la même collection, "Les plantes carnivores" (6e primaire) met en scène la même équipe d’enfants, dont certaine ont été kidnappés par une bande de plantes carnivores vivant dans des souterrains. Pour les sauver, les autres petits génies vont devoir accomplir neuf activités dans six matières (français, mathématiques, sciences, géographie et histoire).

Si le concept de l’aventure semi-interactive est excitant pour les enfants, on regrettera les aspects très "marketing" de la jaquette qui exagèrent un tantinet ce qu’ils pourront en retirer. Les activités sont trop ponctuelles pour que ces simples CD-ROM leur mettent "toutes les chances de leur côté pour réussir l’année scolaire".

Aucun CD-ROM n’a encore réussi à remplacer un enseignant, il est bon de le répéter une nouvelle fois. Ces logiciels sont un petit "plus" motivant, pas une méthode d’apprentissage.

(TLC-EDUSOFT - Distribué par ABC-SOFT - CD-ROM MAC/PC pour ordinateur multimedia, contrairement à ce qui est indiqué sur la jaquette : pour bien profiter des animations, un processeur 200 Mhz, 32 Mo RAM, lecteur 8x, écran 640*480 en 256 couleurs est nécessaire)
Notre avis :***

Clic-Info : Les Romains (8 à 13 ans)
Cette collection bas de gamme présente une information mixte, à la fois sur un petit livre de 48 pages et sur un CD-ROM. Le livre est la base documentaire, le CD-ROM ajoutant un peu de piment interactif et renvoyant au papier pour tout complément d’informations. Les activités sont extrêmement simples et peu originales. Sur ce volume, par exemple, on trouve un pêle-mêle (reconstituer des personnages romains en changeant la tête, le buste et les jambes), une ligne du temps, un quiz à étiquettes (placer les noms des bâtiments sur une vue d’une ville romaine), un mini-logiciel d’illustration avec des mosaïques, une micro-aventure à questions (vous évoluez uniquement si vous trouvez la bonne réponse) et un quiz à choix multiples. Les jeux ne se renouvelant pas, on en a vite fait le tour. Le seul avantage de ce multimedia très pauvre et assez peu imaginatif est de tourner sur de très vieux ordinateurs. Pour le reste, le livre se révèle nettement plus riche que ce CD-ROM gadget.

(Le Père Castor Flammarion - Hybride Mac/PC, même antédiluvien, 8 Mo RAM, écran 640*480).
Notre avis : *

Article paru dans "Le Ligueur" en 2000.

(par Patrick Pinchart)


[:::: Imprimer cet article :::: ]


Rechercher sur le site: