Les jeux d’aventure sont encore denrée rare sur la Nintendo DS. Celui-ci place la barre très haut. Un titre haut de gamme, brillant par sa réalisation, passionnant par son scénario.

Dès le départ, on pousse un "wouaw" devant la réalisation. Tenue verticalement, la DS offre une vision panoramique avec ses deux écrans où défile la cinématique de démarrage. Un vrai film, produit avec talent. On le sent, on va être plongé dans un jeu ambitieux.

Les choix esthétiques sont très heureux. Les personnages, animés au crayon, se teintent de couleurs pastels à certains moments clés. Les décors réalistes simulent la 3D tout en conservant une personnalité graphique naturelle. On y évolue naturellement, grâce à une interface intuitive, grâce à l’écran tactile.

Kyle Hyde est un ex-policier. Il vient de se faire virer. Comme si ça ne suffisait pas à son malheur, il apprend, en rentrant à son appartement de Cape West, que l’immeuble va être vendu pour être détruit par son nouveau propriétaire. Mais le bâtiment cache un secret. Un crime y a été commis 13 années plus tôt. Et un client anonyme lui demande de retrouver une mystérieuse étoile rouge.

Commence alors la véritable aventure. Le joueur va parcourir l’immeuble de pièce en pièce, explorer les lieux, dialoguer avec les locataires et les personnes qu’il rencontre. Il va ainsi découvrir progressivement la face cachée de celles-ci et rassembler les pièces du puzzle qui lui permettront de boucler l’enquête. Une intrigue principale ponctuée d’énigmes et de mini-épreuves qui sont les bienvenues dans un jeu où dominent les dialogues.

L’enquêteur devra faire preuve de subtilité et d’un minimum de psychologie. Car les personnages sont susceptibles. Une phrase mal placée, et ils refusent de vous répondre, vous obligeant parfois à terminer prématurément l’enquête !

Le jeu est complété par le livre du récit, qui se rédige tout au long de l’aventure et que l’on pourra découvrir après y avoir joué. Une innovation très intéressante.