::: Agenda ::: ::: Lire ::: ::: Jouer ::: ::: Cliquer ::: ::: Bouger ::: ::: Consommer ::: ::: Zapper :::





*** A ne pas rater ***

Pas de conseil particulier pour l'instant.

*** Conseillé par WEEK-ENDS.BE ***

Pas de conseil particulier pour l'instant.
Pour accéder à l'agenda complet cliquer ici

[:::: Imprimer cet article :::: ]

::: Le Larousse médical, version multimedia :::

  

Si vous faites partie de ces gens qui, à la lecture du moindre article relatif à une maladie quelconque, sont convaincus d’en avoir tous les symptômes et d’en être atteint, cette encyclopédie multimedia n’est pas vraiment pour vous.

Car vous les y trouverez toutes, des petits bobos aux graves affections, avec photographies à l’appui (estomacs sensibles, abstenez-vous également). C’est avant tout un aide-mémoire pour étudiants plus qu’un traité scientifique complet. Le vocabulaire utilisé est clair, compréhensible, et il s’agit donc également d’un outil de vulgarisation - mais, on le verra plus loi, à réserver aux passionnés. Un « carnet de santé » électronique le complète d’ailleurs pour le grand public.

L’information y est accessible par recherche directe de mots-clés dans la base de données ou par thèmes. Ce dernier mode d’exploration aborde tous les domaines de la médecine à partir d’un arbre thématique. Car il ne s’agit pas ici uniquement d’un ouvrage sur les diverses affections qui risquent de nous frapper, nous, pauvres mortels, mais d’une source d’informations bien plus large sur la médecine. Il débute ainsi par des fiches sur tous ceux qui lui ont permis d’évoluer au fil du temps, depuis les philosophes de l’Antiquité jusqu’aux grands découvreurs du Xxe siècle comme Jacques Monod, Jean Piaget ou Carl Rogers. On regrette que ces fiches ne soient pas en hypertexte et de ne pas pouvoir cliquer sur certains mots pour en savoir plus.

Suivent les méthodes de la médecine, ses techniques et instruments d’examens, du simple abaisse-langue à la coloration de Ziehl-Neelsen qui est, tout le monde le sait, bien sûr, une « coloration spécifique utilisée en, bactériologie pour mettre en évidence certains bacilles, principalement les mycobactéries, et qui révèle leur caractère acido-alcoolo-résistant, lié à la constitution particulièrement riche en lipides de leur paroi » [1].

L’encyclopédie aborde ensuite l’anatomie, puis la physiologie et, enfin, la biologie cellulaire et moléculaire. Chaque thème est traité sous la forme de fiches de texte, parfois accompagnées d’images. Une exploration plus multimédia aurait permis de rendre ce contenu aride plus attractif et d’intéresser un plus large public. Découvrir le corps humain et ses fonctionnalités à partir de définitions du dictionnaire, ça n’a rien de vraiment attrayant.

Mais l’hypocondriaque [2] qui sommeille en chacun de nous plongera vers le chapitre « Pathologie » et effeuillera les fiches consacrées aux principales maladies afin d’y chercher les symptômes qu’il pourrait manifester. A nouveau, on regrettera que les développeurs se soient limités à une présentation alphabétique de fiches. Difficile d’avoir un aperçu global d’un type de maladies, comme les allergies ou le cancer, par exemple, ou d’une spécialité médicale, comme la psychiatrie ou l’immunologie. On attend plus d’une encyclopédie que d’un simple dictionnaire médical, vers quoi tend plutôt ce CD-ROM. Cela ne remet en rien en cause la qualité des fiches, mais elles auraient pu utiliser les possibilités du multimédia pour faire vivre leur contenu et le rendre plus accessible.

Complémentaire à cette encyclopédie, un « carnet de santé » électronique permet à chaque membre de la famille d’enregistrer tout ce qui concerne sa santé, comme le calendrier des vaccins, le suivi des prescriptions médicales, les examens subis, la courbe de croissance des enfants ou de la tension artérielle des adultes, etc. Ce carnet aide-mémoire propose également des fiches expliquant divers symptômes, mais malheureusement sans lien avec celles figurant dans l’encyclopédie. On ne peut donc cliquer sur le nom d’une maladie pour accéder aux informations la concernant.

Plus utile, un guide des gestes d’urgence bien illustré complète ce carnet, dans lequel on peut également enregistrer les coordonnées de ses médecins. Mais il est bien plus pratique de les noter dans l’annuaire familial : en cas d’urgence, il est quand même plus aisé à ouvrir rapidement qu’un ordinateur !

Article paru dans Le Ligueur en 2005.


[1Extrait de ce « Larousse médical - encyclopédie multimédia », CD-ROM pour PC familial (Windows 98 et ultérieurs, Pentium II 300 Mhz - nécessite 600 Mo sur le disque dur).

[2« Préoccupation excessive de sa propre santé, avec crainte obsédante d’être malade. L’hypocondrie est un syndrome très répandu. A des degrés divers, on la rencontre chez les anxieux, les déprimés, les psychasthéniques. »

(par Patrick Pinchart)


[:::: Imprimer cet article :::: ]


Rechercher sur le site: