::: Agenda ::: ::: Lire ::: ::: Jouer ::: ::: Cliquer ::: ::: Bouger ::: ::: Consommer ::: ::: Zapper :::





*** A ne pas rater ***

Pas de conseil particulier pour l'instant.

*** Conseillé par WEEK-ENDS.BE ***

Pas de conseil particulier pour l'instant.
Pour accéder à l'agenda complet cliquer ici

[:::: Imprimer cet article :::: ]

::: Le nouveau bijou (3D) de Nintendo :::

  

Patiemment, au fil des versions, Nintendo enrichit ses consoles de nouvelles capacités. Avec la 3DS, elle ouvre les portes de la 3D. Et comme les ingénieurs nippons ne font jamais les choses à moitié, vous pourrez profiter des bienfaits de la 3D sans devoir vous affubler de ridicules lunettes spéciales.

Avec son boîtier turquoise, son poids ultra-léger, elle fait penser à une boîte à bijoux. Nintendo féminise ainsi sa console, confirmant son succès dans le public féminin. Une version noire est disponible pour ceux qui n’apprécieraient pas ce choix esthétique.

Lorsqu’on l’ouvre, on est en terrain connu : en bas, un écran tactile, en haut un large écran. Deux innovations, cependant.

A gauche, Nintendo a ajouté un joystick en complément à la croix directionnelle, toujours bien présente. Il épouse bien le pouce et réagit au quart de tour. Il devient vite incontournable.

A droite, un minuscule curseur. C’est le réglage de la 3D, la grande innovation de cette console. Poussé vers le bas, on a un écran 2D traditionnel, lumineux, de 800 pixels de large. Poussé vers le haut, le curseur déclenche le moteur 3D. Celui-ci affiche alors une image, de 400 pixels de large, différente à l’œil gauche et à l’œil droit, et la scène apparaît en 3D dans l’écran. Le résultat est spectaculaire, même s’il est nécessaire de bien se positionner pour que le système fonctionne correctement. Simple et astucieux ! Les ingénieurs de Nintendo ont appelé cette technique révolutionnaire "3D auto-stéréoscopique", tout à fait adapté.

Côté accessoires, Nintendo a bien fait les choses. Un port pour accueillir une carte SD (pour stocker les jeux téléchargés, par exemple) et un autre pour les cartouches DS, DSi et bien sûr 3DS. Outre, invisibles, un gyroscope, un détecteur de mouvements, un podomètre, la console intègre également trois caméras de 0,3 Mb, une à l’intérieur et deux à l’extérieur pour prendre des photos en 3D. Plus la Wi-Fi, désormais en standard sur toutes les consoles portables. Enfin, une plate-forme de mise en charge permet de simplement déposer la console afin de la recharger.

Côté gadgets dont on ne sait pas encore très bien s’ils se révèleront de bonnes ou de mauvaises idées, la "StreetPass", le "SpotPass" et la "réalité augmentée". Aux développeurs de faire travailler leur imagination pour en faire des fonctionnalités réellement ludiques !

La "StreetPass" permet d’échanger automatiquement du contenu avec d’autres 3DS à proximité lorsque vous croisez un autre joueur.

Le "SpotPass" met à jour votre console et vos jeux, et vous permet d’accéder à des programmes d’animation, pourvu que vous soyez connecté à un réseau wi-fi.

La "réalité augmentée" se base sur des cartes, dont six sont livrées avec la machine, qui, une fois photographiées par la console, déclenchent de minis-jeux et permettent d’intégrer des images en 3D dans la console. Elles offrent une passerelle entre le monde réel et le monde virtuel et permettent, par exemple, d’intégrer un élément de jeu à la photographie d’une personne.

Enfin, une prochaine mise à jour de la console permettra de télécharger un navigateur internet afin de surfer et chatter.

Technologiquement et ergonomiquement, la nouvelle console de Nintendo se révèle donc un nouveau petit bijou à qui l’on promet un avenir aussi rose que toutes celles qui l’ont précédée depuis la création de la formidable Game Boy, il y a près d’un quart de siècle. Le concepteur japonais confirme son parcours sans faute dans le domaine du jeu vidéo.

Mais qu’en est-il des jeux ?

Les premiers jeux

Nous avons eu l’occasion de tester de premiers jeux afin de juger l’intérêt de la 3D.

Pilotwings resort

Quoi de mieux adapté qu’une simulation aérienne pour estimer d’une fonctionnalité 3D ? Le joueur a à sa disposition six appareils, un avion, une aile super-delta, une fusée propulseur, un deltaplane, un jet et une ceinture-fusée. Il se trouve sur une île dont il va explorer tous les recoins depuis le ciel, afin d’accomplir une quarantaine de missions (suivre un trajet pré-établi, viser des cibles, prendre des photos, faire des acrobaties, etc.). Il pourra également s’y balader en toute liberté afin d’y récolter des bonus. Ce qui se fait aisément, après une période d’initiation, grâce au merveilleux petit joystick. Le jeu exploite bien les possibilités de la 3D. S’il ne plaira pas aux amateurs d’émotions fortes et d’effets spéciaux tonitruants, il offrira cependant son lot d’émotions aux autres joueurs, tout en leur offrant, en bonus, une possibilité de se relaxer en s’envoyant en l’air.

Nintendogs + Cats Golden Retriever & ses nouveaux amis

Ce titre-phare des consoles portables permet de s’offrir les joies d’un compagnon à quatre pattes sans ses inconvénients. Il s’agit, en effet, d’accueillir chez soi un chat ou un chien, et de s’en occuper comme dans la vie réelle. C’est donc un jeu dans la tradition des jeux de gestion comme les Sim’s, Sim City, etc. avec tout ce que cela comporte comme obligation de respecter des contraintes bien réelles. Au départ, neuf races sont disponibles, avec le très populaire Golden Retriever, meilleur ami des enfants. On pourra en débloquer progressivement jusqu’à 27 (et, après un certain temps, adopter également un chat). Les boules de poils sont craquantes, encore plus en 3D, leurs mimiques et mouvements sont très réalistes, mais il va falloir bien s’en occuper. L’éduquer, le caresser, le nourrir, l’abreuver, lui apprendre des tours, le promener dans divers environnements (mer, montagne, ville) et ne pas oublier de ramasser ses crottes, lui donner un bain, etc. Avec la possibilité d’avoir trois animaux simultanément, il y a de quoi être très occupé ! Les fonctions de réalité augmentée sont utilisées pour, par exemple, intégrer les animaux dans sa propre maison, et le StreetPass permettra d’interagir dans la réalité avec d’autres promeneurs de Nintendogs. Bravo, encore une fois, pour ce jeu admirablement bien réalisé, qui donnera aux enfants un aperçu de ce qui les attend s’ils adoptent un vrai chiot !

Super Street Fighter IV 3D Edition

Les ados lui préfèreront l’un des grands classiques du jeu de castagne. "Super Street Fighter IV 3D Edition" est l’adaptation d’une des plus grandes sagas dans le genre, qui permettra d’incarner et d’affronter 35 combattants spectaculaires, particulièrement kitsch (c’est la loi du genre). La modélisation 3D des personnages est impeccable, les animations fluides, même si la 3D ne se révèle pas vraiment un atout supplémentaire pour le jeu. L’écran tactile est utilisé en complément du joystick et de la croix directionnelle, en proposant au joueur de configurer des coups spéciaux que l’on déclenchera en touchant un bouton précis. Spécifique à cette console, un mode de collection permettra d’engranger des figurines de nos combattants favoris, et, grâce au StreetPass, de les faire affronter d’autres lutteurs appartenant à des personnes croisées dans la rue. Il est également possible de jouer en ligne et d’affronter d’autres combattants, de son fauteuil, quelle que soit leur localisation sur notre petite planète. C’est quand même beau, la technologie ! Une adaptation très réussie d’un des meilleurs jeux de combats.

(par Patrick Pinchart)


[:::: Imprimer cet article :::: ]


Rechercher sur le site: