Adulé, déifié, mythifié, ou au contraire critiqué, rejeté, vilipendé, Freud est incontestablement la personnalité la plus célèbre de l’histoire de la psychologie.

De lui, le grand public retient la caricature, mille fois représentée dans le dessin d’humour et la bande dessinée [1] : un vieux monsieur barbu derrière un divan où un patient allongé tente de retrouver le fil de ses souvenirs. Si Sigmund Freud ne peut plus personnifier la psychologie moderne, qui s’est heureusement très diversifiée depuis un demi-siècle, il reste cependant l’un des personnages les plus marquants de son histoire. Qui était Freud, quelle fut son existence, comment a-t-il élaboré ses théories et comment ont-elles évolué par la suite ?

Autant de questions auxquelles tente de répondre un CD-ROM encyclopédique, "Sigmund Freud, archéologie de l’inconscient" [2]. Tout, dans ce titre, est original. Depuis le boîtier, un emballage métallique très sobre, jusqu’à l’interface, étrange, envoûtante, dans laquelle on navigue par découvertes progressives : des formes animées, étranges, dévoilent des mots-clés. En cliquant sur l’un d’eux, on est transporté dans un espace qui va traiter d’un sujet particulier : la salle d’attente de Freud, ses rapports avec le cinématographe, sa famille, l’hypnose, ses plus fameux clients, etc.

Chaque chapitre débute par un petit jeu. On n’y pénètre qu’en devinant et en accomplissant ce qu’on attend de nous. Faire glisser un objet à l’écran, bouger les aiguilles d’une horloge pour qu’elles remontent le temps, etc. Les différents paragraphes sont eux-mêmes présentés de manière animée. Chacun mêle photographies, vidéos, documents rares issus des collections des musées Freud de Vienne et de Londres et de la Société Sigmund Freud. A tout moment, on peut accéder à un glossaire pour obtenir un complément d’explications sur un mot-clé de la psychologie, ou une biographie d’une personnalité. Si l’interface semble trop compliquée pour accéder à l’information, on peut la trouver beaucoup plus rapidement grâce à un menu qui donne accès aux thèmes, à une chronologie, une bibliographie de Freud, etc.

Un travail très fouillé, original, mais qui risque de rebuter le grand public. Des notions de psychologie sont nécessaires pour comprendre le contenu, qui sombre parfois dans le jargon. A réserver, donc, aux personnes initiées ou aux étudiants en psychologie qui trouveront là de quoi se rafraîchir la mémoire. A condition de posséder un ordinateur puissant pour bien profiter de toute la mise en scène multimedia.

Psychanalyse à domicile

"Le Psy c’est vous !" [3] permet, une fois comprise la théorie, de passer à la pratique. Comme l’indique le titre, vous jouez le rôle d’un(e) psychanalyste qui va écouter Lucienne A. se raconter. Tout va bien dans sa vie… à part des poussées d’angoisse. Pourquoi ? Comment les expliquer ? A vous de jouer en notant, pendant qu’elle parle, les mots qui vous semblent signifiants et en la relançant sur ceux-ci. Vous apprenez, au fil de ses réactions et de ses souvenirs, à mieux la connaître, à comprendre son entourage. A certains mots, une image apparaît. Certains éléments qui y figurent sont peut-être signifiants eux aussi. Cliquez dessus.

Le concept du jeu est réellement innovant. Une vidéo montre Lucienne en train de parler sur le divan. En bas de l’écran, vous notez les mots qui vous semblent importants. En cliquant sur certains à un moment donné, vous lancez une image, ou une vidéo racontant un épisode de la vie de la cliente, ou vous la relancez dans ses réflexions. Un compteur de points indique si, selon les auteurs, vous êtes dans la bonne direction. Il s’incrémente lorsque vous tombez sur des points signifiants, et se décrémente si vous vous éloignez de la solution.

Au total, ce sont 200 extraits vidéo, 650 photos et documents, 4 rêves, 6 heures d’audio que vous allez devoir explorer. Un CD-ROM réalisé avec de grands moyens : des acteurs professionnels ont participé aux vidéos et la mise en scène est impeccable.

Durant le jeu, l’analysant est analysé : en fonction des thèmes qu’il choisit, des mots qui le font réagir, il révèle certaines parties de lui-même, que le programme prétend analyser.

Il se complète de deux outils : une bibliothèque résumant des livres-clés de l’histoire de la psychanalyse, et une mini-encyclopédie de fiches techniques sur ses concepts, définitions et principaux acteurs.

Il faut un certain temps pour s’habituer au jeu et, au début, il est assez frustrant d’être éjecté pour avoir cliqué sur trop de mots non-signifiants. Mais, avec le temps, on apprend à les détecter et on se pique au jeu de cette exploration déroutantes du labyrinthe de l’esprit humain. Et une telle simulation permet de se rendre compte de la complexité du travail des praticiens "psy", qu’ils soient "-chanalystes", "-chothérapeutes" ou "-chologues".

Et en ligne ?
Internet offre également quelques points de départ pour s’informer sur la psychologie, sur ses disciplines et, au passage, en apprendre un peu plus sur soi-même. "L’annuaire francophone du développement personnel et du mieux être" recense ainsi des centaines de pages et de mini-sites consacrés à toutes les disciplines, sérieuses ou non (attention ! Esprit critique obligatoire avant de s’y aventurer) rassemblées en quelques rubriques : "communication", "corps, souffle et mouvement", "énergétique", "médecines naturelles", "spiritualité"… et autres. A première vue, les sites sont acceptés sans véritable contrôle et on y trouve, mêlés, des sites d’amateurs et de professionnels.

Le magazine de vulgarisation "Psychologies" a lancé son site, lui aussi. On y trouve les articles de l’incontournable Jacques Salomé, des tests ("Etes-vous en accord avec vos émotions ?", "Evaluez votre aptitude à réussir", "Savez-vous gérer les conflits ?", "Etes-vous dépendant au tabac ?", etc.), un "Dicopsy" définissant les grands termes de la psychologie moderne, de "Acte manqué" à "Zone érogène", et un annuaire critique de sites sur tous les domaines proches de la psychologie. Il publie également tous les dossiers du magazine papier.

C’est un contenu similaire, mais en moins riche, que l’on trouve sur le site "Psychonet". Des dossiers, des débats, des tests, le toujours incontournable Jacques Salomé, un Dico Psy (très limité) et même une "Psychonet-TV" qui diffuse, sur Internet, des reportages TV.

Psychonet offre également un espace aux professionnels, un espace de "chat" (discussions sur Internet par écran et clavier interposés) et un service de guidance en ligne par des spécialistes. "Les conseils en ligne ne sont en aucun cas des psychothérapies", annonce le site. "Ils s’adressent à toute personne désireuse de prendre du recul, de faire le point sur une difficulté passagère ou de s’informer sur la démarche psychothérapeutique." Il vous en coûtera 900 FB pour une "consultation" d’une demi-heure.

L’avenir nous dira si ce type d’aide peut avoir une efficacité par rapport aux méthodes traditionnelles de guidance. Et en attendant que des règles déontologiques se mettent en place pour éviter les abus et des erreurs qui pourraient se révéler tragiques pour les patients, une seule recommandation : "prudence !"

Article paru dans "Le Ligueur" en 2001.


[1Voir, par exemple, la série "Les Psy", par Bédu et Cauvin (Dupuis), où l’ensemble de la psychologie est ramenée à cette dualité.

[2CD-ROM hybride Mac/PC pour ordinateur multimedia (Power PC 200 Mhz ou Pentium UU, 32 Mo de RAM, lecteur CD 12X, écran 600*800 en milliers de couleurs). Diffusion Mediamix (02/6884022 - mediamix@skynet.be). 1995 FB.

[3CD-ROM hybride Mac/PC pour ordinateur multimedia (Power PC ou Pentium 266 Mhz, 32 Mo RAM, lecteur CD 16x, écran 640*480 en milliers de couleurs). Diffusion Mediamix (02/6884022 - mediamix@skynet.be).