::: Agenda ::: ::: Lire ::: ::: Jouer ::: ::: Cliquer ::: ::: Bouger ::: ::: Consommer ::: ::: Zapper :::





*** A ne pas rater ***

Pas de conseil particulier pour l'instant.

*** Conseillé par WEEK-ENDS.BE ***

Pas de conseil particulier pour l'instant.
Pour accéder à l'agenda complet cliquer ici

[:::: Imprimer cet article :::: ]

::: Les Incollables débarquent sur console :::

  

Quand, en 1989, surfant sur la vague du "Trivial Pursuit" et tous ses dérivés, les éditions Play Bac éditaient leurs premiers éventails de questions-réponses, elles ne pouvaient se douter que "Les Incollables" connaîtraient un succès universel. Depuis, plus de 35 millions d’exemplaires ont été vendus dans le monde.

Le concept était simple et il a immédiatement fait mouche. Chaque ensemble de fiches permet à l’enfant de tester (et d’enrichir) ses connaissances grâce à plusieurs centaines de questions. Le voici adapté sur la console Nintendo DS. Et c’est une réussite !

Deux titres sont disponibles. Le premier, "CE1-CE2" (l’éditeur n’a pas "localisé" le jeu, et cela se sent dans certaines questions très "francocentristes", heureusement peu nombreuses) est destiné aux enfants de 7 à 9 ans, le second, "CM1-CM2", à ceux de 9 à 11 ans. Accueillis par deux personnages au graphisme très "mangaïsé", les joueurs devront y accomplir diverses épreuves qui, toutes, impliquent de répondre à des questions. Culture générale, calcul mental, orthographe... au total, 18 activités sont proposées, totalisant 3 000 questions par titre. Au fur et à mesure qu’il réussissent des épreuves, ils débloquent d’autres jeux, qui sont jouables séparément.


Cette version peut se jouer à deux consoles avec une seule cartouche, ce qui est une excellente initiative puisqu’elle permet de se lancer des défis entre amis sur un plan, pour une fois, autre que celui de la violence si chère aux jeux vidéo.

Article paru dans Le Ligueur en 2008.


[:::: Imprimer cet article :::: ]


Rechercher sur le site: