La popularité du MP3 a convaincu les fabricants de créer des baladeurs spécialisés. Descendants du très populaire " walkman " des années 80 et du " discman " des années 90, ils permettent d’emporter avec soi des morceaux choisis de sa discothèque.

Hors de prix il y a deux ans, ils commencent à atteindre des tarifs plus raisonnables, mais restent un matériel audio coûteux, comme toute innovation technologique récente.

Ils sont de capacités très variables, et utilisent divers supports pour stocker les MP3 en provenance de votre ordinateur : puces électroniques, cartes Flash ou Smart Media comme dans les appareils photo numériques, mini-discs, CD-R, voire même… disques durs ! C’est le système de stockage qui va principalement déterminer les capacités et le coût de l’appareil.

La mémoire électronique est la solution la plus coûteuse et aussi la plus limitée. A cause du prix des composants, les appareils se limitent à quelques dizaines de Mb, ce qui ne permet pas de stocker grand chose.

Les prix des appareils utilisant les cartes Flash ou Smart Media sont moins élevés car ils ne contiennent pas le support de stockage, mais les cartes sont chères et leurs capacités réduites.

La solution la plus intéressante est celle des lecteurs de CD-R, des CD-ROM que l’on grave soi-même, un support très bon marché et à vaste capacité (vous placerez des centaines de morceaux sur un seul CD-R), mais elle implique que votre ordinateur soit muni d’un graveur.

Quant aux modèles avec disque dur incorporé, ils sont les plus vastes (5, 10, voire 20 Gb, soit de quoi stocker des milliers de chansons) mais souvent réservés à un public d’amateurs fortunés.

Trois modèles à l’essai [Vous pouvez obtenir des avis d’utilisateurs sur ces différents appareils en vous branchant sur le site http://www.dooyoo.fr, rubrique Photo/Audio/Vidéo]

Pour rappel, ces appareils ne sont que des lecteurs et il est donc nécessaire de préalablement créer vous-même, sur votre ordinateur, les fichiers MP3 à partir de vos CD audio, une opération relativement simple (voir article de la semaine passée). Il faut ensuite les transférer sur le support adéquat, ou directement dans le lecteur MP3 en le connectant à l’ordinateur.

Le " SONIC BLUE RIO VOLT 100 " (183 Euros), du pionnier en matière de MP3, RIO, est un lecteur de CD capable à la fois de lire des CD audio et des CD-R contenant des MP3 ou d’autres fichiers sonores (WMA). Simple à utiliser, il est muni d’une télécommande très pratique, installée sur le câble des écouteurs. Cet appareil polyvalent, qui fonctionne sur des piles standard (une dizaine d’heures d’autonomie avec deux piles " crayon " rechargeables), est capable de lire des CD audio traditionnels et des CD gravés (CD-R et CD-RW). Il est évolutif : sur le site de l’éditeur, des mises à jour pourront être téléchargées afin de lui permettre de supporter de nouveaux formats. Il dispose d’une mémoire anti-choc de près de deux minutes. C’est un excellent choix, robuste et fiable.

Le " CREATIVE JUKEBOX 2 " (329 euros), possède un disque dur de 10 Gb qui permet de stocker jusqu’à 4000 chansons. Il se branche via le port USB à l’ordinateur qui, une fois un logiciel dédié installé (très envahissant : il se lance automatiquement à chaque démarrage de la machine), le reconnaît dès le branchement. Il est alors très aisé de transférer les fichiers MP3 d’un appareil à l’autre, voire même d’enregistrer directement en MP3 à partir d’un CD audio. L’appareil en lui-même est très simple d’utilisation : tout se commande à partir d’une petite molette située sur le côté de l’appareil, qui permet de naviguer dans un système de menus affichés sur le petit écran du lecteur. La paire de casques, un peu plus encombrante que celle qui accompagne les autres marques, est d’une remarquable qualité, et permet de profiter pleinement de l’excellent son de l’appareil. Il existe également en version Jukebox 3 (20 Go, 479 Euros) et en version compacte Zen, avec plus grand écran (20 Go, 499 Euros).

Le " iPod " d’Apple (399 Euros en version 5 Gb), d’abord disponible exclusivement pour le Macintosh, est depuis peu décliné en version PC. Il est livré avec l’excellent logiciel I-tunes en version MAC, et avec Music Match en version PC. Dès le branchement, le lecteur est reconnu par l’ordinateur, et les chansons sont automatiquement transférées sur son disque dur. Une fois de plus, les designers haut de gamme d’Apple ont fait fort. Le petit iPod est d’une extraordinaire élégance dans sa robe blanche et son extrême sobriété. Tout se pilote via une roue tactile au centre du lecteur, qui commande la navigation dans des menus bien lisibles grâce à un grand écran. Une navigation très intuitive, grâce à une conception très ergonomique de ce petit bijou. Le iPod, contrairement aux autres lecteurs, ne se branche pas sur le port USB de l’ordinateur, mais sur un port FireWire, moins répandu, ce qui est dommage. L’avantage est une vitesse de transmission des données vers le lecteur beaucoup plus rapide, mais cela le réserve aux possesseurs (fortunés) d’un ordinateur récent ou bien équipé. Il est muni d’une télécommande filaire, et d’une jolie paire d’écouteurs au son excellent, mais qui tiennent mal aux oreilles. Des mises à jour peuvent être téléchargées sur le site d’Apple afin d’en augmenter les performances ou les possibilités. Le iPod est disponible également en versions 10 Gb (499 Euros) et 20 Gb (649 Euros).

S’il est encore difficile de trouver des lecteurs MP3 dans les magasins audio, signalons qu’une boutique spécialisée s’est ouverte à Bruxelles, Digimania [1] . Son site Internet propose une sélection de modèles, qu’il est également possible de commander en ligne.