::: Agenda ::: ::: Lire ::: ::: Jouer ::: ::: Cliquer ::: ::: Bouger ::: ::: Consommer ::: ::: Zapper :::





*** A ne pas rater ***

Pas de conseil particulier pour l'instant.

*** Conseillé par WEEK-ENDS.BE ***

Pas de conseil particulier pour l'instant.
Pour accéder à l'agenda complet cliquer ici

[:::: Imprimer cet article :::: ]

::: Monsieur Bonhomme rencontre Madame Multimedia :::

  

La collection des " Monsieur Bonhomme " et ses dérivés féminins constituent l’une des plus sympathiques idées de l’édition pour enfants. Elle a été déclinée sur CD-ROM. Mais l’enchantement n’est pas toujours au rendez-vous.

Combien d’heures passées à les raconter et à les re-raconter à chacun des enfants ? Sans le moindre ennui, tellement cette petite collection de mini-livres est pleine d’humour et de trouvailles. " Monsieur Bruit ", " Monsieur Heureux ", " Madame Tête-en-l’air ", " Monsieur Glouton " ont aidé tant de petits à trouver le sommeil après des moments de franche rigolade que bien des parents doivent à Roger Hargreaves, leur créateur, une reconnaissance éternelle.

Adaptés en dessins animés, ils le sont désormais sur CD-ROM, en deux versions.

M.Heureux et le monde à l’envers [1]
Destiné aux enfants de moins de six ans, ce titre est un CD-ROM d’éveil basé sur une mini-aventure faite de courtes épreuves. Au village de Monsieur Bonhomme, plus rien ne va. Les oiseaux volent à l’envers, les éléments des décors sont encore plus fous que d’habitude, les sons ne correspondent à rien, et les couleurs ont été mises en dépit du bon sens (mais cette notion a-t-elle une quelconque valeur dans un pays où rien ne fonctionne logiquement ?).

Dans ce jeu, les enfants doivent choisir un personnage et l’aider à accomplir une mission. L’un va tenter de localiser tous les sons qui clochent dans l’environnement, les aspirer, puis, une fois qu’il les a tous attrapés, les rendre à leur propriétaire. L’autre va chercher les éléments de décors qui sont encore plus étranges que les autres, et les remettre en ordre. Un troisième va redonner à la nature ses vraies couleurs. A certains moments, il faudra faire appel à un autre personnage pour obtenir de l’aide, et deviner lequel est le plus approprié pour résoudre la petite énigme qui bloque le joueur. Diverses épreuves se succèdent ainsi, les unes après les autres. L’enfant peut interrompre la partie à tout moment, et la recommencer plus tard.

Ce sympathique CD-ROM a le mérite de ne pas exiger trop des ordinateurs (il ne nécessite pas d’installation). On peut y jouer dès trois ans.

Collection 100% Jeux  [2]
On ne peut pas en dire autant des quatre petits CD-ROM qui suivent. Ce sont des jeux très simples, mais l’installation du premier approche les 100 Mo d’occupation sur le disque dur (au total, les quatre, qui constituent une collection, occuperont près de 160 Mo !). Deplus, l’installeur analyse mal la configuration de l’ordinateur, et tente d’installer un logiciel (Quicktime), même si l’utilisateur l’a déjà installé précédemment, ce qui est inévitablement source de problèmes potentiels ensuite. On ne se trouve donc pas devant les développeurs les plus performants de l’histoire du multimedia, bien au contraire !

Pour une telle boulimie d’espace, on aurait pu s’attendre à des jeux époustouflants, avec des effets spéciaux tels qu’ils ne pouvaient être gérés à partir du CD-ROM. Eh bien, non ! Il s’agit de concept anciens, très simples (ce qui n’est pas forcément un défaut), habillés avec l’univers des personnages de Roger Hargreaves. Rien, dans leur exécution, n’excuse une telle occupation du disque dur. D’autant plus que le jeu ne s’en trouve absolument pas accéléré : les transitions entre écrans sont horriblement lentes.

La réalisation est toujours bâtie sur le même moule : un dessin d’animation très sympa sert de générique, dans une interface identique pour les quatre CD-ROM, un tableau rectangulaire aux bord arrondis. On choisit ensuite le nombre de joueurs, et une série d’épreuves commence alors.

" M.Rigolo présente les jeux du stade " est une succession de cinq épreuves très courtes (course, saut, lancer du javelot, 400 mètres haie, lancer du marteau), qui nécessitent de cliquer rapidement sur deux touches pour faire avancer ou sauter le petit personnage. Les explications sont sommaires et parfois absentes : à cause d’un " bug " d’affichage, les textes n’apparaissent pas toujours à l’écran dans les zones pourtant prévues à cet effet.

" M.Malchance présente la course folle " est une suite de petites courses sur des chemins semés d’embûches : savane, désert polaire, montagne, etc. Il faut tourner à gauche, à droite et sauter pour éviter les obstacles. Un jeu classique pour les amateurs de consoles, adapté ici aux plus petits.

" M.Bruit présente la Guerre des Ballons " rappellera de bons souvenirs aux vieux joueurs, ceux qui ont découvert il y a vingt ans la première version de " Super Mario Bros .". Le but est de monter sur des plates-formes pour y chercher des ballons dans des wagons, et de les lancer sur l’adversaire tout en évitant les pièges qui apparaissent régulièrement.

Quant à " M.Bing présente Démolition ", il s’agit de dix jeux de casse-briques, un principe antique mais indémodable.

Si la réalisation n’est pas idéale, ces quelques CD-ROM offrent, de manière inégale mais à petits prix, des dérivés de concepts qui ont fait leurs preuves. On attendait quand même plus d’humour et de surprises d’un univers aussi original que celui de M. Bonhomme.

Ces titres sont distribué par Mediamix (02/688.40.22, fax 02/688.40.24).

Article paru dans "Le Ligueur" en 2002.


[1" M.Heureux et le monde à l’envers ", pour Mac et PC multimedia (32 Mo RAM, écran 640*480, lecteur de CD-ROM 8X). Emme.

[2Collection " 100% jeux ", pour Mac et PC multimedia (64 Mo RAM, écran 640*480, lecteur de CD-ROM 12X). Emme.

(par Patrick Pinchart)


[:::: Imprimer cet article :::: ]


Rechercher sur le site: