::: Agenda ::: ::: Lire ::: ::: Jouer ::: ::: Cliquer ::: ::: Bouger ::: ::: Consommer ::: ::: Zapper :::





*** A ne pas rater ***

Pas de conseil particulier pour l'instant.

*** Conseillé par WEEK-ENDS.BE ***

Pas de conseil particulier pour l'instant.
Pour accéder à l'agenda complet cliquer ici

[:::: Imprimer cet article :::: ]

::: Plantera, le jardinage de tout repos :::

  

Plantera vous propose de faire pousser un jardin avec des parcelles de légumes, des buissons de fruits et des arbres fruitiers. Il vous faudra le protéger des nuisibles afin d’en récolter un maximum de profit.

En découvrant Plantera, nous espérions retrouver une version modernisée d’un des meilleurs jeux de la console, "Harvest moon", qui vous transformait en fermier aux commandes d’un domaine agricole. Il n’en est rien. Ce jeu n’a pas cette ambition. Et c’est bien dommage car il laisse un arrière-goût de trop peu.

Au début, vous disposez d’une petite parcelle. Très vite, vous obtenez un peu d’argent. Ce qui va vous permettre d’acheter de quoi planter quelques légumes dans un petit espace de la parcelle. Ils poussent rapidement. En cliquant dessus, vous les récoltez, ce qui vous rapporte un peu plus d’argent. Avec ce complément, vous pouvez acquérir d’autres plants de légumes, ou des buissons de petits fruits, ou encore des arbres fruitiers.

Immédiatement, ils produisent des fruits et des légumes . En cliquant dessus, vous les récoltez et amassez à nouveau plus d’argent, qui vous tombe dans les mains de manière exponentielle. Si vous ne faites rien, ils tombent d’eux-mêmes. La parcelle devient trop étroite ? En cliquant sur une flèche à son extrémité, vous l’agrandissez un peu plus dès que votre pécule vous le permet. Vous plantez de plus en plus, vous récoltez donc de plus en plus, à coups de centaines de clics répétés. Vous pouvez également acquérir des animaux de basse-cour et d’élevage, poules, cochons, moutons, vaches, qui vont eux-aussi vous enrichir.

Mais un jardin aussi fourni ne peut bien sûr qu’attirer les nuisibles. Des pies viennent voler vos fruits et des renards vos poules. Il vous faut aussi cliquer dessus pour les faire fuir, ce qui augmente encore le processus de clics à répétitions.

Heureusement, vous pouvez également acquérir de quoi les éloigner : un épouvantail pour les oiseaux, un chien pour les renards. Et vous pouvez également acheter des assistants, des drôles de bestioles bleues, qui ramasseront les fruits et légumes pour vous.

L’écran se remplit alors d’une incroyable vie, avec des animaux dans tous les sens, des fruits qui tombent, des pièces qui symbolisent les fruits récoltés, etc. A la fin, il est difficile de s’y retrouver tant il y a des choses qui s’entremêlent à l’écran.

Enfin, des papillons qui apparaissent ponctuellement vous offrent encore plus d’argent... à condition de cliquer dessus. Vous l’avez compris, le jeu consiste majoritairement à vous transformer en kalashnikov du clic. Pas de stratégie, ici. Il y a de l’argent ? On achète plus. Cela devient vite lassant.

D’autant plus que, même si vous ne faites rien, vos assistants continuent à travailler pour vous. Même quand la console est fermée. Très vite, votre rôle consiste simplement à récolter l’argent et à acheter plus, toujours plus. Ce qui ne présente plus un véritable intérêt ludique...

Au niveau ergonomie, il faut deviner par soi-même. L’aide est beaucoup trop sommaire. Pire, elle a été mal traduite et les textes comportent des fautes de langage ou d’orthographe d’autant plus inacceptables dans un contenu aussi limité.

En conclusion, une belle idée de départ, des graphismes réussis, mais un jeu sans ambition, qui nécessiterait d’être revu pour apporter un réel challenge aux joueurs.

Le jeu a été testé sur Nintendo 3DS mais est également disponible sur WiiU. Les illustrations sont issues de la version WiiU.

(par Patrick Pinchart)


[:::: Imprimer cet article :::: ]


Rechercher sur le site: