De plus en plus souvent, la promotion des œuvres de bande dessinée passe pas le CD. Audio ou multimedia.

Le dernier "Blake et Mortimer", vous n’allez pas le rater. Chacun des albums du mythique duo créé par E.P.Jacobs est désormais accompagné d’une véritable offensive marketing tous azimuts. L’un des ingrédients de celle-ci est un CD audio. Intitulé "Alerte sonique" [1], il regroupe un collectif d’artistes qui ont voulu rendre hommage à cette bande dessinée de leur enfance en lui apportant une bande son.

Les 29 titres (28 plus une piste fantôme) de ce CD ont pour titres "Stupéfiant, part one", "The mysterious Mega-Wave", "Ambiance Pub", etc. Ils ont été inspirés par les aventures de Blake et Mortimer, et ils forment une étrange compilation de rythmes d’inspirations très diverses sortie en même temps que le prochain album de Van Hamme et Ted Benoît, fin septembre.

"Une BO imaginaire en quelque sorte !", explique Philippe Blanchet, initiateur du projet. "Edgar P. Jacobs rêvait de voir un jour les exploits de Blake et Mortimer mis en musique. Nous l’avons pris au mot en essayant de percer le secret de la discothèque idéale de nos deux héros pour construire cette B.O. imaginaire pleine de surprises et de petites perles précieuses."

"Alerte sonique" est un très chouette disque (format Digipack) qui rassemble des morceaux de Hector Zazou, Stewart Copeland, Joseh Racaille, Saint Germain, Jean-Jacques Perrey, Dimitri From Paris, Arvo Part, King Curtis...

Thorgal, version celtique
"La musique des hommes n’a jamais été aussi belle que lorsqu’elle s’adressait aux Dieux". Cette jolie citation sert de prologue à un superbe CD [2] réalisé au moment du lancement du "Mal bleu" (le 25e tome de ses aventures) et qui s’est déjà vendu à plus de 50.000 exemplaires.
Cet album-concept retrace, en dix-huit chansons, quelques moments-clés de la série : "Enfant des Etoiles" (l’histoire des origines de Thorgal), "Mon bel amour" (Chant d’amour d’Aaricia, l’épouse de Thorgal), "Terre du Nord" (voyage au pays des Vikings), "Aaricia" (la quête d’une princesse amoureuse), entre autres odes à la superbe BD de Rosinski et Van Hamme, sont nées de la collaboration de deux passionnés, Philippe Malempré, compositeur, et Eric Mouquet, de Deep Forest, orchestrateur.

On s’attendait au pire - transposer un univers de bande dessinée en musique n’est pas la chose la plus aisée qui soit - et le résultat n’en est que plus étonnant. On est immédiatement envoûté par ces mélodies de tendances celtiques et nordiques, créées par des musiciens visiblement très inspirés par leur sujet. Qui ont, ce qui augmente encore l’intérêt de cette incontestable réussite, bénéficié d’un coup de pouce (et de violon) de la merveilleuse Catherine Lara.

Un site Internet de toute beauté permet de découvrir ce CD. Vous trouverez les paroles des chansons (qui, c’est dommage, n’accompagnent pas le disque), quelques extraits musicaux (que nous n’avons pu entendre, faute de posséder le programme approprié) et des fonds d’écran pour votre ordinateur.

Les coulisses d’un western
C’est un western, vrai de vrai, comme on en lit trop peu. Signé par deux grands maîtres de la bande dessinée, Jean Van Hamme et Rosinski (Thorgal, "Le grand pouvoir du Chninkel"), "Western" [3] échappe aux clichés du genre tout en laissant la place à la grande épopée, aux personnages carrés, qui ont fait son succès. Avec un sens de la nuance dans la personnalité des protagonistes et, surtout, un machiavélisme qui marquent la "patte" de Van Hamme.

Pour lancer cet album de la collection de prestige "Signé", Le Lombard a réalisé un superbe CD-ROM [4] qui fera école dans le domaine. On y trouve, dans une brillante mise en scène, toutes les étapes de la création. Un matériel inestimable pour les fans des deux auteurs.

Ceux-ci sont mis en vedette par des interviews et des vidéos. Dans l’une d’elles, on peut admirer Rosinski réalisant la couverture de l’album, un époustouflant travail de peintre sur toile, en grand format. Une vidéo où l’on prend (enfin) conscience qu’il est l’un des seuls auteurs de bande dessinée à avoir réussi à concilier la peinture et la bande dessinée. Comme les regrettés Paul Cuvelier et Will.

Ce voyage au pays de la conception d’une bande dessinée se poursuit par la mise à disposition de tout le matériel qui a été conçu pour cet album. La totalité des textes du scénario, les croquis de travail, des recherches de personnages, les essais de mise en page, etc. Et le film complet de la réalisation d’une case particulièrement difficile.

Un CD-ROM qui fera école, et donc on ne peut que regretter, outre sa lenteur, qu’il ne soit réservé, dans un premier temps, qu’aux clients de la FNAC. Pour les clients des autres librairies, il faudra attendre 2002.

Humour médical
A côté de cela, le CD-ROM offert avec le nouvel album des "Femmes en Blanc" [5], de Bercovici et Cauvin, fait un peu désuet. On y visite quelques pièces d’un hôpital, chacune permettant d’accéder à de petits cadeaux comme des images à télécharger, des économiseurs d’écran, ou un "tag". Cékoiça, un "tag" ? Un bouton qui s’installe sur votre bureau et qui, durant une année, chaque fois que vous y cliquerez, vous emmènera sur un site Internet qui vous donnera accès à de nouveaux gags.

Vous pourrez également, si vous êtes membre du personnel médical, y faire part de vos anecdotes professionnelles, et si vous n’êtes, comme tout le reste de la population, qu’un simple patient, y raconter les mésaventures qui ont pu vous arriver en milieu hospitalier. Il reste à espérer que le contenu amené par ce "tag" sera plus consistant que celui qui figure sur le CD-ROM, dont l’intérêt multimedia est assez limité et qui ne survit que par la qualité des dessins et gags des auteurs des "Femmes en Blanc".

Signalons également que les passionnés de cette série, très populaire dans le milieu médical, pourront la retrouver sur un site événementiel.

Pour fans absolus
Enfin, citons également le très beau CD-ROM offert avec le dernier album de "Monsieur Jean" [6], de Dupuy et Berberian, destiné prioritairement aux fans de cette excellente série. L’interface, moderne et esthétique, donne accès à quelques vidéos plutôt désarçonnantes, à un jeu vidéo, "Potok Attack", à des esquisses et des documents inédits des deux auteurs, et à deux titres musicaux. C’est l’occasion de mentionner que ces deux auteurs complets, particulièrement créatifs, sont également musiciens. Ils ont d’ailleurs produit un CD à compte d’auteur, tiré à 500 exemplaires, qu’ils mettent en vente sur leur propre site Internet.