2013 a vu l’arrivée de nouvelles consoles, plus ou moins révolutionnaires, ou plus ou moins déclinées de modèles existants. Toutes sont désormais connectables à Internet, et la voie vers la dématérialisation des jeux est engagée : il vous suffit à présent de vous connecter à des e-shops pour télécharger des jeux.

Les consoles de salon telles que la Xbox, la Playstation 3, la Wii, on déjà plusieurs années d’existence. Elles ont leurs adeptes, leurs passionnés et des ludothèques importantes, proposant des jeux de plus en plus aboutis par des équipes de développement qui connaissent à fond les fonctionnalités des machines et qui en tirent toute la puissance.

Investir dans des jeux est la solution la plus sûre pour qui possède une console et en est satisfait. Pour les autres, opter pour ces modèles existants offre la possibilité d’avoir un large choix lorsqu’on voudra acquérir des jeux.

Pour les ados et les adultes, on ira vers la Playstation 3 ou la Xbox 360 (et, souvent, on choisira en fonction de certains jeux exclusifs à la console, surtout dans le cas de la PS3), et pour un public familial "tous âges", vers la Wii... tout en n’oubliant pas d’acheter, dès le départ, une seconde manette de jeux afin de pouvoir jouer à plusieurs. En ce qui concerne les joueurs nomades, la PSP de Sony, pour ados et adultes, et la Nintendo 3D, à nouveau pour un public familial "tous âges", sont les deux incontournables.

Pour les adeptes de la nouveauté, 2013 a vu naître trois nouvelles consoles.

1°) La PS VITA

Avec cette nouvelle version, la console portable de Sony suit la vogue du tactile initiée par Nintendo. Un modèle très réussi, qui abandonne également les encombrantes disquettes pour les cartes-mémoires.

Et la réussite est manifeste dès le premier regard : les designers de Sony ont fait du beau travail. Un bel objet, tout en rondeur, ultraplat, léger avec un écran de grande taille. A gauche, un mini-joystick et la croix directionnelle. A droite, les boutons de commande et un autre mini-joystick. Sobre et élégant, dans un plastique noir brillant très "classieux" (mais salissant !).

Une fois allumée, la console révèle ses plus beaux atours. La résolution de l’écran et son excellente luminosité nous offrent des images d’une finesse remarquable. Le passage d’un écran à l’autre est fluide, avec de jolis effets, rapides. Les développeurs de jeux vont pouvoir se déchaîner grâce au processeur puissant.

Tactile, l’écran est utilisé pour les menus et la navigation. Les habitués des smartphones y retrouveront les gestes traditionnels des doigts pour cliquer, double-cliquer, agrandir, réduire, etc.

Elle est munie, en standard, d’un navigateur internet (limité : par exemple, il ne comprend pas le Flash, un format pourtant très répandu), d’un gyroscope, d’un GPS, de deux appareils photo... et bien sûr d’un lecteur de mp3 et de vidéo. Plus la possibilité de "chatter" et de "twitter". Non, la console ne fait pas le encore le café pour vous... mais à part ça, elle couvre la plupart des besoins d’un joueur connecté.

Côté autonomie, comme toujours, on paie en temps d’utilisation la puissance de la machine : entre 3 et 4 h de jeu seulement avant de devoir recharger. Prévoir une alimentation de secours pour les longs trajets en voiture !

Mais la console la plus parfaite et la plus exceptionnelle ne serait rien sans de bons jeux. La première fournée est de qualité, avec par exemple l’excellent Wipeout (course de vaisseaux spaciaux), Uncharted : golden abyss (formidable jeu d’exploration-action), ou encore Mod Nation racers : roadtrip (très bon jeu de courses de voitures "à la Mario Kart".

Sony cible, avec ce bijou de technologie, un public adolescent ou adulte mais divers jeux permettront aux plus jeunes de s’y adonner également.

Découvrez la PSVITA chez Amazon

2°) La Nintendo 3DS XL

La console portable de Nintendo ne cesse de grandir... tout en restant dans des formats compatibles avec un modèle de poche. Si celle-ci est qualifiée de "XL", c’est parce qu’elle offre un écran encore plus large que les modèles précédents (une diagonale de 12,4 cm contre 8,9 cm pour les précédents)... et même deux écrans plus larges puisque la caractéristique de cette console est d’avoir, dans le bas, un écran tactile, et dans le haut, un écran plus large d’affichage. Les deux se complètent, renouvelant l’expérience de jeu.

Ici aussi, les designers ont fait du beau travail, ce qui n’a pas toujours été le cas chez Nintendo. Avec une peinture métallisée à l’extérieur et un noir ébène mat à l’intérieur, elle très élégante. Le stylet utilisé pour la partie tactile de case impeccablement sur le côté, les boutons essentiels sont là : parfait, on est en territoire connu.

La caractéristique des modèles 3DS est...la 3D. En effet, Nintendo a mis au point un système d’affichage en 3D qui ne nécessite pas de lunettes. Il faut bien se positionner au centre, et c’est parfois fatiguant ou gênant, mais l’effet est impressionnant ! Avec cet écran plus large, la fatigue oculaire sera peut-être diminuée.

A part cela, la 3DS XL n’est pas une révolution : à l’intérieur, c’est le même processeur et même l’écran, plus large, a une résolution identique à l’ancen modèle : les pixels sont donc un peu plus grands. L’avantage, c’est que vous pourrez jouer avec vos anciens jeux de 3DS ou même de DS.

Côté autonomie, si vous n’utilisez pas l’effet 3D (pas indispensable), la batterie vous offrira six heures de jeu ; autrement, 4h30. Annoncées, bien entendu.

Notez que la console est vendue sans alimentation, un choix étrange lorsqu’on connaît le coût de fabrication très bas de ce petit matériel. Mais elle est compatible avec les alimentations de 3DS, DSi et DSi XL, les anciens Nintendistes ne se sentiront pas grugés...

La console met en bien valeur le héros phare de Nintendo. Outre "Super Mario Bros 2", "Super Mario 3D Land", "Mario Kart 7", que l’on pourra redécouvrir à cette occasion, il sort l’étonnant "Super Mario : Sticker Star", que nous vous présenterons prochainement. De même que "Professeur Layton et le masque des miracles", nouvel opus d’une série incontournable.

Une console pour tous les âges et tous les types de joueurs, très "passe-partout".

Découvrez la 3DS XL chez Amazon

3°) La Wii U

Mais celle que tout le monde attendait pour ses aspects révolutionnaires, c’est la nouvelle version de la fameuse console Wii de Nintendo, la "Wii U".

Contrairement aux deux précédentes, le design n’est pas le fort de cette nouvelle console. Un gros bloc noir, heureusement blindé en connectique pour compenser cette faiblesse de design : un port HDMI (elle est la première console Nintendo à proposer de la HD), quatre ports USB pour brancher des accessoires... dont un disque dur pour sauver ses jeux achetés en e-shop, à acquérir séparément bien sûr. De petits pieds sont livrés pour la tenir verticalement comme la précédente, mais avec un résultat un peu branlant.

Mais ce qui fait la grrrrrrooooossssse différence, c’est le Gamepad, une sorte de console portable de grand format, avec écran tactile de 15,7 cm de diagonale, plus les traditionnels boutons de commande.

Cet accessoire, appelé en français "mablette", est la révolution de la console, celui qui va permettre de nouveaux types de jeux, dits "asymétriques" : les joueurs sur l’écran principal et celui sur le Gamepad voient des choses différentes et, dans le même jeu, peuvent donc faire des choses différentes.

Mais il peut aussi permettre de jouer en "portable" aux jeux de la console de salon à un moment, par exemple, où la télé familiale est occupée par autre chose (attention ! Il est nécessaire de rester à proximité de la console car c’est elle qui gère le jeu, pas le Gamepad). Mais c’est bien sûr en asymétrique qu’on attend les développeurs au tournant, afin que ce Gamepad trouve vraiment son utilité.

Des premiers jeux que nous avons pu tester, concluons qu’il peut renouveler l’expérience et le type de concepts possibles, comme être une fausse bonne idée. Dans le premier cas, un jeu de détection où le joueur tenant le Gamepad tente de se faufiler dans la foule alors que les autres essaient de le détecter dans des photographies successives est une très bonne idée. Par contre, dans Super Mario U", le fait que le joueur au Gamepad puisse dessiner des blocs sous Mario pour lui permettre d’avancer plus vite rend le jeu trop facile et diminue donc le suspense...

La Wii U est donc une console à haut potentiel car le meilleur est à venir. "Nintendo Land", une compilation de mini-jeux vendue avec la console, n’en donne qu’un premier aperçu. On compte bien sur les développeurs de Super Mario pour aller bien plus loin que ces premiers exercices de style. Ils avaient fait de la Wii une vraie révolution. Espérons qu’ils parviendront à faire de même avec cette nouvelle déclinaison.

La console, plutôt axée "grand public", a des capacités techniques qui la rendront également attractive chez les joueurs effrénés. De premiers jeux, comme "Zombi U", vont dans ce sens.

Découvrez la Wii U chez Amazon

En conclusion

Selon que vous devrez choisir pour des ados habitués aux jeux vidéo (PS Vita ou Wii U) ou à des joueurs plus épisodiques ou plus jeunes (Nintendo 3DS XL et Wii U), vous trouverez donc de quoi leur faire plaisir.

Toutes ces consoles, grâce à leur rétrocompatibilité, permettent de jouer avec des jeux plus anciens, même si dans le cas de la Wii U on attend surtout des concepts nouveaux utilisant le jeu asymétrique, seul moyen de la démarquer de ses concurrents.

Notez que toutes sont connectables à internet. Elles vous permettront de surfer (dans des conditions moins confortables que sur un ordinateur), chatter, vous connecter à une communauté d’autres joueurs, mais aussi de télécharger nombre de vidéos de démonstration... et d’acheter en ligne des jeux.

La voie de la dématérialisation des jeux est définitivement engagée !