::: Agenda ::: ::: Lire ::: ::: Jouer ::: ::: Cliquer ::: ::: Bouger ::: ::: Consommer ::: ::: Zapper :::





*** A ne pas rater ***

Pas de conseil particulier pour l'instant.

*** Conseillé par WEEK-ENDS.BE ***

Pas de conseil particulier pour l'instant.
Pour accéder à l'agenda complet cliquer ici

[:::: Imprimer cet article :::: ]

::: Suivez le guide en multimedia :::

  

Le multimedia a apporté de nouvelles techniques pour aider à apprendre, à comprendre, à découvrir. Mais toutes ne sont pas utilisées à bon escient.

Le Maroc à domicile ?

Côté contenu, "Trésors du Maroc" [1] semble alléchant. C’est la jaquette qui le dit (il faut TOUJOURS se méfier des jaquettes !). "Avec la découverte de plus de trois cents objets d’art ou pièces maîtresses exprimant la culture marocaine au travers des siècles, l’exploration d’une vingtaine de musées et sites patrimoniaux exceptionnels, des narrations historiques, une initiation aux musiques berbères et andalouses, ce cédérom est un riche panorama des trésors du Maroc".
Trois menus généraux, "histoire", "trésors", "cartes", mènent à des séries de fiches documentaires plutôt sommaires, accompagnées d’un commentaire écrit et parlé. Le second, malheureusement, n’apporte rien de plus que le premier : le narrateur se contente de lire le texte affiché à l’écran, ce qui ne présente pas un grand intérêt. Si, d’écran en écran, on peut admirer de superbes pièces de la culture marocaine - entre autres les enluminures et les calligraphies, qui témoignent de la délicatesse des artistes depuis des siècles - on est vite agacé par les insuffisances techniques de la réalisation. Ce n’est, en fait, qu’un site Internet copié sur CD-ROM. Il se lit avec un navigateur comme Netscape ou Explorer, et sa lenteur d’affichage, même sur un ordinateur puissant, rappelle cruellement, en nettement moins grave, heureusement, les temps d’attente que doit supporter tout Internaute lors de chaque session sur le réseau. On n’échappe pas non plus aux messages d’erreur qui témoignent que cette technologie n’est peut-être pas si universelle qu’on le dit.

Un pédiatre à domicile ?

La jaquette de "Votre conseiller pédiatrique" [2] est tout aussi accrocheuse : "Bénéficiez des conseils d’un pédiatre à domicile. Un suivi complet de votre enfant : santé, diététique, comportement, toxicologie, médicaments, maladies, plus de 2300 fiches explicatives, un carnet de santé personnalisé pour suivre pas à pas votre enfant, un dictionnaire de prénoms".

Une telle énumération fourre-tout annonce bien ce que l’on va trouver à l’intérieur : un "melting-pot" de notes, de fiches, de vidéos, où il est difficile de trouver l’information que l’on souhaite. Alors que l’un des avantages du CD-ROM par rapport au support papier est, grâce à l’hypertexte et aux fonctions de recherche, de trouver rapidement des informations, on doit naviguer ici entre les intitulés de fiches en tentant de deviner laquelle pourrait répondre aux questions que l’on se pose. Et si les brillants médecins qui ont rassemblé ces données ne se sont pas posé la même question, eh bien, vous n’y trouverez pas la réponse. Mon fils est daltonien et j’aurais été intéressé à y trouver des informations sur ce trouble de la vue relativement courant. Rien. Ma fille a des troubles du sommeil. Pas de fiche à la lettre "S" - pour "Sommeil" - ni à la lettre "T" - pour "Troubles du sommeil".

La partie vidéo est constituée de petits films rassemblés par les réalisateurs, dont l’intérêt n’est pas toujours essentiel - et c’est un euphémisme. L’une d’entre elles montre, par exemple, un enfant buvant seul sa tasse ; et le commentaire nous explique qu’à un certain âge, l’enfant est capable de tenir seul sa tasse ! N’y avait-il pas des choses plus intéressantes à montrer, qui auraient justifié la compilation de ces données sur un CD-ROM plutôt que sous forme de livre ou de fiches ?

Et ce n’est pas la liste des prénoms, ou encore les notices des principaux médicaments, d’autres données disponibles sur ce titre décevant, qui nous convaincront de son utilité dans les rayons multimedias. L’accroche "bénéficiez des conseils d’un pédiatre à domicile", en tout cas, est tout simplement mensongère.

Un vétérinaire à domicile ?

Dans la même collection, "Votre conseiller vétérinaire" [3] fait-il mieux ? Ben, non. Certes, ses développeurs ont été plus cohérents dans le choix des rubriques - on échappe au n’importe quoi du précédent - mais il ne s’agit, à nouveau, que de fiches à thèmes, dont les thèmes ne correspondent pas forcément aux questions que vous vous posez.

Ainsi, parmi les fiches "Alimentation du chien au travail", "alimentation du chien âge", "alimentation lors de la gestation", je n’airien trouvé qui me permette de savoir ce que je dois donner à manger à la petite chienne que nous avons adoptée (rassurez-vous : elle se porte comme un charme grâce aux conseils d’un VRAI vétérinaire).

A nouveau, ces fiches sont accompagnées de vidéos de la collection privée du vétérinaire. A déconseiller aux âmes sensibles. Car on y pénètre dans un duodénum en phase terminale, on y dissèque des tumeurs, on y assiste en "live" à une castration d’une chatte… mais on n’y trouve pas la meilleure façon de donner un vermifuge à votre chatte sans vous faire éborgner, une vidéo qui aurait sans doute été plus utile.

On se demande aussi l’intérêt de ces séquences, et surtout, du commentaire qui les accompagne. L’une d’entre elles montre un pauvre chien attaché à une chaîne, une situation qui n’est pas vraiment faite pour favoriser le contact social. "Il s’agit d’une maladie, l’hyperagressivité du chien âgé", commente savamment le véto. Euh… ne pourrait-il pas plus simplement s’agir du résultat de mauvais traitements assénés à une pauvre bête, docteur ?

Le jargon est d’ailleurs de mise dans ce CD-ROM qui ne se met jamais à la place des utilisateurs. Ainsi, alors qu’une série de questions doit vous aider à faire le diagnostic en cas de problème avec votre animal, la première est "L’animal présente-t-il des extrémités cyanosées ?". Euh… parlez-vous français, docteur ?

Un prof d’équitation à domicile ?

"Planète Equitation" [4] boucle avec plus de bonheur ce survol de quelques guides sur CD-ROM. Il s’agit ici, réellement, d’une réalisation utilisant les ressources du multimedia pour aider à comprendre.

L’interface est très bien pensée. Elle représente un club hippique, dont chaque bâtiment amène à l’une des rubriques principales : les bases de l’équitation, le perfectionnement, le saut d’obstacle, la compétition, la psychologie et la préparation du cheval, etc. Chaque thème est divisé en petits chapitres où un expert explique la théorie, alors qu’une petite animation simple et parfois humoristique montre les points essentiels à comprendre.

Le langage est clair, les explications à la portée de tous et le découpage par petites séquences simples, très didactique. La réalisation est bien pensée et totalement adaptée au media. Dommage que le "déboguage" (phase du développement où l’on recherche les problèmes de programmation bien cachés) n’ait pas été poussé au maximum : un petit message d’erreur survient régulièrement. Même s’il n’est pas fondamental, il est trèèèès énervant. Et il est encore difficile d’enfourcher le CD-ROM pour se calmer grâce à une petite balade, même virtuelle. La technologie a encore des limites.

Article paru dans "Le Ligueur" en 2001.


[1Pour ordinateur multimedia (Mac ou PC 266 Mhz, 32 Mo de RAM, lecteur de CD-ROM 4X, écran 600*800 en millions de couleurs. sABSY - multimedia@absy.com - 0à 33 1 34.48.10.54).

[2Pour ordinateur multimedia (Mac ou PC 166, 32 Mo de RAM, 10 Mo de libre sur le disque dur, lecteur de CD-ROM 4X, écran 640*480 en milliers de couleurs). Distribution Mediamix (mediamix@skynet.be - 02/688.40.22)

[3Pour ordinateur multimedia (Mac ou PC 166, 32 Mo de RAM, 10 Mo de libre sur le disque dur, lecteur de CD-ROM 4X, écran 640*480 en milliers de couleurs). Distribution Mediamix (mediamix@skynet.be - 02/688.40.22)

[4Pour ordinateurs multimedia (Mac ou PC 200, 32 Mo de RAM, lecteur de CD-ROM 12X, écran 640*480 en milliers de couleurs).Distribution Mediamix (mediamix@skynet.be - 02/688.40.22)

(par Patrick Pinchart)


[:::: Imprimer cet article :::: ]


Rechercher sur le site: