C’est un nouveau bijou de technologie que nous offre Nintendo, trente années après avoir révolutionné le monde avec une console de jeu qui allait conquérir tous les foyers, la NES, prélude d’une autre révolution, le jeu portable avec la célèbrissime Game Boy. La Switch mêle les deux. Une console de salon... nomade.

Si Nintendo, précédemment, laissait le design des consoles au second plan, elle compensait cela par une créativité exceptionnelle au niveau des jeux, une ergonomie irréprochable et des titres destinés à devenir des étapes-clés dans l’histoire vidéoludique. Des titres-cultes.

Avec la Switch, la firme japonaise se remet au devant de la scène à tous les niveaux. Elle parvient à mêler excellence du design, excellence des jeux et innovation technologique. Un exploit !

La console impose par sa compacité. Un support que l’on connecte à la TV, le "dock", permet de charger un élément mobile avec un large écran, sorte de tablette, mais munie cette fois de manettes amovibles pour lui ajouter les classiques boutons de commande des jeux/joysticks/joypads (barrer les mentions inutiles en fonction de votre vocabulaire vidéoludique).

L’astuce ultime, c’est que ces éléments sont indépendants. Vous pouvez jouer sur votre télévision ? Rassemblez les éléments de commande et transformez-les en joypad ergonomique. Vous préférez jouer à deux ? Qu’à cela ne tienne, ils se séparent et peuvent chacun servir de mini-joypad individuel... moins ergonomique, mais efficace quand même ! Quelqu’un souhaite regarder une émission sur la télé ? Retirez l’écran mobile, connectez-y les joypads, et vous voilà avec une console tactile nomade qui vous laissera deux heures (annoncées) d’autonomie en attendant que le poste familial se libère...

Bref, une console qui s’adapte à toutes les situation et à tous les besoins !

Notons encore que, comme si cela ne suffisait pas, Nintendo a intégré à ces petites manettes un accéléromètre, un gyroscope et un vibreur, ouvrant la porte à diverses sensations de jeux pour l’avenir. Place à l’imagination des développeurs pour profiter de ces fonctionnalités !

En attendant, la Switch offre, pour convaincre, des jeux d’un très haut niveau, qui bénéficient de trente années d’expérience du dieu vivant des jeux vidéo qu’est Shigeru Myiamoto, le père de Super Mario, Zelda, Donkey Kong, etc. Car, on le répètera à chaque fois, une console de jeu n’est rien sans ce qui en fait sa raison d’être, le jeu. Vous pouvez proposer le plus bel outil technologique, s’il n’est pas nourri par des titres qui vous offriront une expérience intense de jeu, il n’a aucune chance de s’imposer. Et, dans ce domaine, Nintendo bénéficie d’une expérience inégalée. La preuve par cette sélection de quatre jeux hors du commun.