::: Agenda ::: ::: Lire ::: ::: Jouer ::: ::: Cliquer ::: ::: Bouger ::: ::: Consommer ::: ::: Zapper :::





*** A ne pas rater ***

Pas de conseil particulier pour l'instant.

*** Conseillé par WEEK-ENDS.BE ***

Pas de conseil particulier pour l'instant.
Pour accéder à l'agenda complet cliquer ici

[:::: Imprimer cet article :::: ]

::: Téléphonie : les alternatives à Belgacom :::

  

En supprimant la notion d’appels "interzonaux", Belgacom s’est offert un beau coup de communication : la Belgique est désormais une seule et unique zone. Mais il n’a pas trop insisté sur les augmentations qui, au final, vont gonfler vos notes téléphoniques.

Difficile, quand on est une société monopolistique, même en fin de règne, de perdre ses mauvaises habitudes. En septembre, la presse se faisait le relais de la "bonne nouvelle" : Belgacom faisait un magnifique cadeau à ses abonnés en supprimant la notion d’appels interzonaux. Toute la Belgique est désormais appelable au même tarif depuis le 1er octobre : 2 FB en heures de pointe, 1 FB en heures creuses. Alors qu’auparavant, les communications interzonales étaient taxées 7 FB en heures de pointe et 3.5 FB en heures creuses.

Mais le cadeau, comme d’habitude, est empoisonné. Belgacom a minimisé trois modifications qui rendent l’opération beaucoup moins intéressante pour le commun des mortels :
- la diminution des heures creuses qui, autrefois de 18h à 8h, sont désormais réduites d’une heure (à partir de 19 heures)
- l’application d’une surtaxe de 2 FB pour toute communication de plus de deux minutes.
- l’augmentation du coût de l’abonnement à 635 FB.

15% d’augmentation

Qu’est-ce que cela représente pour un utilisateur moyen ? Prenons un exemple, tout à fait au hasard : décortiquons ma dernière facture téléphonique et calculons l’influence de la nouvelle tarification.

Facturation avant octobre :
- Abonnement : 515 FB
- Communications zonales : 186 (12h30) = 1366 FB.
- Communications interzonales : 3 (0h35) = 132 FB.
- Connexions à Internet : 53 (1Oh18) = 520 FB.
- Communications vers Proximus : 7 (0h25) = 195 FB.
-Soit un total de 2728 FB, ou encore 3301 FB avec TVA.

Facturation depuis le 1er octobre :
Pour estimer l’effet de la nouvelle tarification, nous allons poser comme hypothèse que les appels font plus de deux minutes (la facture de Begacom est trop imprécise pour que nous puissions faire autrement - c’est d’ailleurs un cas unique de fournisseur qui n’accepte de donner une facture détaillée, qui permettrait à chacun d’effectuer un contrôle pourtant légitime, que contre payement d’une importante surtaxe).
- Abonnement : 653 FB
- Communications zonales : 186 (12h30) = 1366 FB.
- Communications zonales ex-interzonales : 3 (0h35) = 70 FB.
- Connexions à Internet : 53 (1Oh18) = 520 FB.
- Communications vers Proximus : 7 (0h25) = 195 FB.
- Soit un total de 2804 FB, ou encore 3393 FB avec TVA, à quoi il faut donc ajouter 2 FB de surtaxe par appel hors Internet, soit 392 FB. Le total est donc de 3785 FB, soit une augmentation de près de 15% !

Désinformation

Nous avons déjà dénoncé la communication malsaine de Belgacom qui, sous chaque nouvelle initiative, camoufle systématiquement des augmentations de tarifs. Au final, l’utilisateur paye toujours plus cher alors que l’opérateur lui annonce exactement le contraire. Cela se vérifie une nouvelle fois.

On ne peut non plus passer sous silence son cynisme lorsqu’il annonce avec le sourire la baisse de prix pour les communications internationales. Celles-ci sont plus coûteuses que chez ses concurrents.

En effet, chez Belgacom, une minute vers, par exemple, la France, l’Italie, les Etats-Unis, l’Espagne, l’Allemagne, revient désormais, en heures de pointe, à 7 FB et en heures creuses, à 3.5 FB.

Mobistar, réseau auquel vous accédez en formant le 1595, vous ne payez pour ces mêmes appels, que respectivement 6 FB et 3 FB, mais vous devez payer une surtaxe de 4 FB par appel réussi, ce qui rend cette solution nettement moins intéressante (en plus, les heures de pointe s’étalent de 7h à 19h).

Chez Econophone, réseau auquel vous accédez par le 1505, vous payez 2.6 FB pour la France, 3.3 FB pour les Etats-Unis, 4.8 FB pour l’Italie, 4.3 FB pour l’Espagne, 3.3 FB pour l’Allemagne, que vous téléphoniez en heure de pointe ou non, ce qui en fait la solution a plus concurrentielle.

Si nous sommes encore pieds et poings liés face à Belgacom pour les communications zonales, il n’y a donc plus aucune raison de continuer à passer par lui pour l’international. L’accès aux services d’Econophone se faisant sans abonnement, c’est celle qui nous paraît la plus recommandable pour l’extérieur du pays. D’autres opérateurs alternatifs sont également accessibles à partir de votre poste téléphonique. Il impliquent simplement un petit changement dans vos habitudes : la formation d’un préfixe avant tout appel.

Un renseignement ?

D’autres économies sont possibles. Lorsque vous appelez les renseignements de Belgacom, la communication vous est facturée 45 FB pour un numéro national et 88 FB pour un numéro international. Que la personne au bout du fil trouve ou non l’information (il nous est déjà arrivé de trouver l’information dans l’annuaire après avoir téléphoné aux renseignements qui, eux, ne la trouvaient pas) Soit le prix d’une heure de connexion sur Internet.

Pourquoi, alors, ne pas chercher sur le réseau ? Un site très pratique vous permettra de trouver n’importe quel numéro en quelques minutes. Infobel est une base de données des numéros de téléphones de plusieurs pays européens. Vous introduisez le nom, le code postal ou la ville, et il vous trouve les correspondants qui correspondent à ces indications. Mieux : si vous avez noté un numéro de téléphone et que vous avez oublié à qui il appartenait, Infobel pourra vous l’indiquer. A partir d’un numéro, il retrouve les coordonnées de la personne à qui il est attribué.

Infobel propose des pages blanches (particuliers), des pages jaunes (les commerces et services), et peut même vous afficher une carte correspondant à l’endroit où vous devez vous rendre. Plus quantité de petits services, petites annonces, offres d’emploi, etc. Il vous faudra cependant vous débrouiller un petit peu en anglais pour l’utiliser.

Si vous n’avez pas de connexion Internet, Infobel a mis sa base de données sur CD-ROM [1]. On y trouve 4.500.000 références, un annuaire des fax, des numéros 0800 et 0900, etc. Ces données peuvent être intégrées à d’autres applications, et imprimées sur étiquettes, ce qui peut se révéler très utile pour de petites sociétés qui souhaitent réaliser un "mailing".

Mais il suffit d’encore un peu de patience avant la libéralisation des télécommunications, qui permettra à chacun de choisir son opérateur. Et l’image de Belgacom est tellement catastrophique qu’il risque ce jour-là de perdre des clients par simple réaction épidermique après trop de cadeaux empoisonnés. En attendant, limitez vos appels à moins de deux minutes.

Article paru dans "Le Ligueur" en 2000.


[1"Infobel 2000", pour Mac et PC familiaux (8 Mb RAM,écran 256 couleurs, lecteur CD 4X, 25 Mb disponibles sur le disque dur). Le CD contient un kit d’accès gratuit à Internet.

(par Patrick Pinchart)


[:::: Imprimer cet article :::: ]


Rechercher sur le site: