::: Agenda ::: ::: Lire ::: ::: Jouer ::: ::: Cliquer ::: ::: Bouger ::: ::: Consommer ::: ::: Zapper :::





*** A ne pas rater ***

Pas de conseil particulier pour l'instant.

*** Conseillé par WEEK-ENDS.BE ***

Pas de conseil particulier pour l'instant.
Pour accéder à l'agenda complet cliquer ici

[:::: Imprimer cet article :::: ]

::: Tintin au Congo réédité :::

  

Alors que se déroulent les différentes festivités de l’Année Hergé, Casterman réédite progressivement tous les anciens albums d’Hergé en fac-similé des éditions d’époque. C’est le tour du très contesté "Tintin au Congo" de ressortir tel qu’il se présenta, pour la première fois en couleurs, aux enfants de 1946.

Second album d’Hergé après "Tintin au Pays des Soviets", "Tintin au Congo" est une suite de péripéties sans véritable lien, basée sur les nombreux clichés que véhiculaient les livres scolaires et la presse sur le Congo alors belge.

Raison pour laquelle ce livre connut certains déboires au début des années soixante. A la fin de la colonisation, la vision caricaturale du Noir, le parler "petit nègre", faisaient tache et l’on fit pression sur Casterman pour qu’il le retire de la vente. Raison pour laquelle il fut longtemps épuisé.

Une décision qui fut, heureusement, revue quelques années plus tard, "Tintin au Congo" rejoignant les autres albums dans l’édition traditionnelle à dos carré. On le lira avec les réserves d’usage, les mentalités ayant changé et la vision de l’Afrique étant aujourd’hui nettement moins caricaturale. Mais, au moment où les Etats-Unis censurent les dessins animés de Tex Avery pour y retirer les représentations caricaturales de Noirs, on peut féliciter Casterman de ne pas céder au "politiquement correct ambiant" et de nous permettre de retrouver cette oeuvre de jeunesse d’Hergé, l’une des seules à avoir été complètement redessinées pour l’édition en couleurs.

Pour les spécialistes, nous citerons l’expert de Casterman qui présente les caractéristiques de cette édition :

L'une des nombreuses images mythiques de cet album"Le titre de couverture était en réserve blanche sur ciel bleu. il fut remplacé, dès 1948, par un lettrage en noir seul, ce qui permettait l’impression des titres traduits sans modifier d’autres couleurs que le noir.

Comme dans beaucoup d’éditions originales, le titre intérieur était imprimé en couleurs, ici en bleu. Là aussi, les impératifs techniques le firent repasser rapidement en noir seul.

Il existe des éditions originales à dos rouge, mais c‘est le dos jaune, abandonné ensuite pour ce titre, qui caractérise le plus cette première édition et donc aussi son fac-similé."

Lire un extrait

(par Patrick Pinchart)


[:::: Imprimer cet article :::: ]


Rechercher sur le site: