::: Agenda ::: ::: Lire ::: ::: Jouer ::: ::: Cliquer ::: ::: Bouger ::: ::: Consommer ::: ::: Zapper :::





*** A ne pas rater ***

Pas de conseil particulier pour l'instant.

*** Conseillé par WEEK-ENDS.BE ***

Pas de conseil particulier pour l'instant.
Pour accéder à l'agenda complet cliquer ici

[:::: Imprimer cet article :::: ]

::: Trop d’e-mail tue l’e-mail :::

  

Comme nos boîtes aux lettres réelles, qui vomissent jour après jour publicités et toutes-boîtes sans intérêt, les messageries électroniques débordent de messages inutiles, inquiétants, affolants.

"Le gouvernement afghan mène la guerre aux femmes.La situation s’est détériorée à un tel point que, dans un éditorial du Times, quelqu’un a comparé le traitement des femmes là-bas au traitement des juifs dans la Pologne du pré-holocauste. Depuis la prise du pouvoir par les Talibans en 1996, les femmes doivent porter le burqua, sont battues et lapidées en public si elles n’ont pas l’habit adéquat, ne fut-ce que si le filet ne couvre pas les yeux. Une femme a été battue à mort par une foule de fondamentalistes pour avoir incidemment exposé son bras en conduisant." L’e-mail, bouleversant, se conclut par un appel aux Internautes pour qu’ils réagissent en le faisant suivre à tout leur carnet d’adresses et à des personnalités des Nations-Unies. Impossible de ne pas réagir : immédiatement, le message est envoyé à toutes nos connaissances, avec la conviction profonde d’accomplir un acte important.

Problème : les adresses e-mail des personnalités citées sont fausses. Il s’agit d’un odieux canular, ce que les anglophones appellent un "hoax", un message invérifiable, entre la rumeur et l’intoxication, mais dont les termes sont suffisamment sérieux pour être paraître crédibles.

Des "hoaxes", vous en recevrez régulièrement si vous disposez d’une adresse e-mail. Certains circulent depuis des années sur Internet et sont périodiquement relancés par des novices, piégés par le ton dramatique du message.
A la chasse aux rumeurs

Le site "Hoaxbuster", "chasseur de hoax" - francophone malgré son titre - compile tous ces canulars et explique comment les reconnaître et éviter de participer à l’intoxication générale.

Il y a les "hoaxes" de désinformation, qui vous annoncent que vous recevrez un GSM gratuit si vous expédiez un e-mail à un certain nombre de personnes, que des bananes du Costa Rica ont été infectées par une terrifiante maladie, la fasciite necrosante, ou qui lancent un appel boycott d’une marque d’essence pour faire baisser les prix ou protester contre une marée noire.

Il y a les "hoaxes" de faux virus, sans doute les plus nombreux, qui vous avertissent que si vous recevez un message contenant un fichier intitulé "Buddylst", "Buddly sip", "How to give a cat a colonic" ou bien d’autres encore, votre disque dur sera totalement effacé et votre ordinateur irrémédiablement inutilisable.

Il y a les "hoaxes" de pétitions, comme celui pour les femmes afghanes ou celle pour la sauvegarde de la forêt brésilienne.

Ou encore les "hoaxes" de chaînes qui vous promettent la fortune si vous les diffusez largement, et les pires malheurs si vous les jetez à la poubelle.

Tous jouent sur des sentiments bien humains. Leur ton est suffisamment grave pour impressionner les Internautes novices ou crédules. Et la présence de faux noms de personnalités politiques, scientifiques ou médicales, leur donne une apparence de crédibilité.

Malgré leur statut de canulars, ces messages présentent certains dangers. Des dangers réels pour les sociétés ou les personnes visées par ces rumeurs et/ou diffamations. Des dangers pour un réseau déjà saturé et que ce genre de pollution récurente ralentit encore plus. Des dangers au niveau des utilisateurs qui, lassés des fausses alertes, ne feront pas attention à un avertissement pour un danger bien réel. Ou dont les adresses, expédiées à des milliers d’exemplaires dans des chaînes, risquent d’être récupérées par des margoulins du marketing qui les inonderont de messages publicitaires.

Auto-défense

Tout message e-mail doit donc être pris avec recul et il faut résister à la tentation de l’expédier immédiatement. Les chances qu’une alerte soit un "hoax" sont proches de 100%. Le meilleur réflexe, lorsqu’on en reçoit une, est de se précipiter sur le site "Hoaxbuster" et de vérifier si elle n’y figure pas. Puis de renvoyer le message à l’expéditeur en lui communiquant cette adresse, pour qu’il fasse de même.

En l’explorant, on y trouve quelques perles, comme les "hoaxes" humoristiques :
"Si vous recevez un email ayant comme sujet "Badtimes", supprimez-le immédiatement SANS le lire. C’est le virus d’e-mail le plus dangereux à l’heure actuelle. Il va reformater votre disque dur. Mais ce n’est pas tout : il reformatera n’importe quel disque situé pres de votre ordinateur.

Il recalibrera le thermostat de votre refrigerateur de telle manière que toutes vos glaces vont fondre. Il donnera votre nouveau numéro de téléphone et votre e-mail a votre pire ennemi. Il mélangera l’antigel dans votre aquarium. Il boira toute votre bière . Il mettra une araignée morte dans la poche arrière de votre costume et cachera vos clefs de voiture quand vous serez déjà en retard pour le travail. Il déplacera votre voiture aléatoirement dans le parking pour que vous ne puissiez plus la retrouver..."

Et si vous vous êtes fait avoir, vous pourrez vous consoler en votant sur le site pour le "hoax" le plus stupide. Mon préféré ? Le "virus belge". Il est très court.
"Attention, ceci est un virus Belge.
1) Renvoyez ce message a TOUS vos correspondants,
2) Effacez votre disque dur."

Même s’il vous fait rire, inutile de l’expédier à tout votre carnet d’adresses.Il est tout aussi polluant que les autres.

Article paru dans "Le Ligueur" en 2000.

(par Patrick Pinchart)


[:::: Imprimer cet article :::: ]


Rechercher sur le site: