::: Agenda ::: ::: Lire ::: ::: Jouer ::: ::: Cliquer ::: ::: Bouger ::: ::: Consommer ::: ::: Zapper :::





*** A ne pas rater ***

Pas de conseil particulier pour l'instant.

*** Conseillé par WEEK-ENDS.BE ***

Pas de conseil particulier pour l'instant.
Pour accéder à l'agenda complet cliquer ici

[:::: Imprimer cet article :::: ]

::: USA/IRAK : Décoder la propagande :::

  

Je me souviens de ce matin de janvier 1991, lorsque le journal parlé de 7 heures annonça que l’opération "Tempête du désert" avait anéanti 80% des forces irakiennes. C’était de la propagande, comme les semaines suivantes allaient le démontrer.

Je me souviens de CNN et de ces images diffusant en boucle des images démontrant la précision des missiles américains, capables de mener des "frappes chirurgicales" épargnant les civils. Des victimes civiles, il y en eut des dizaines de milliers, on l’apprendrait plus tard.
Je me souviens de ces images, un an plus tôt, du charnier de Timisoara montrant quelques-unes des milliers de victimes de Ceaucescu, dont l’insoutenable vision d’un bébé mort sur le corps de sa mère. Les cadavres provenaient de la morgue d’un hôpital voisin ; il n’y avait pas eu de charnier.

Dans ces trois exemples, la propagande avait bien fonctionné. Les medias étaient tombés dans le panneau. Nous aussi.

Ce qui a changé depuis le début des années 90, c’est que nous avons désormais accès, grâce à Internet, à des sites d’information indépendants.

En tête de ceux-ci, le Réseau Voltaire [1]. Il publie gratuitement, en complément d’un site très fourni, des "newsletters" par e-mail où l’on trouve à la fois un décodage de l’information et une passionnante revue de presse internationale avec des résumés d’articles de tous les coins du monde.
On y décrit, par exemple, la nouvelle doctrine militaire états-unienne, le " Shock and Awe ". "Inspirée des bombardements de Guernica, Dresde, Tokyo, Nagasaki et Hiroshima, son principe serait d’infliger à l’ennemi une souffrance massive et brutale qui le laisse hébété et convaincu qu’aucune résistance n’est possible". De mini-armes nucléaires seraient utilisées à cet effet.

Une nouvelle rubrique, "L’observatoire de la propagande", montre, par exemple, les documents hallucinants distribués dans les familles américaines pour les maintenir dans un climat d’insécurité tel qu’elles soutiendront l’intervention armée sans broncher. Ou signale que le "haut responsable du programme nucléaire irakien" ayant confirmé les déclarations alarmistes de Colin Powell sur "les armes de destruction massives" de l’Irak aurait en réalité quitté ses fonctions en 1979, date à laquelle Sadam Hussein accédait à la présidence.

"L’autre Portail" effectue une revue de presse de l’information alternative sur Internet. On y découvre, entre autres, un lien vers un article du site "Les Chroniques du Menteur" démontrant qu’un rapport des services secrets de Tony Blair présenté comme éloquent quant à la dangerosité actuelle de l’Irak n’était que la copie du travail d’un étudiant réalisé à partir de documents d’il y a douze ans, et repris en copier-coller... avec les fautes d’orthographe !

Il est bien sûr indispensable, vis-à-vis de ces sources indépendantes, de vous munir du même sens critique que vis-à-vis des medias officiels. Car s’ils sont réalisés par des journalistes compétents, ces sites sont ouvertement militants et le choix des sujets n’est pas neutre.

Complétez donc leurs informations avec celles figurant sur le site d’Amnesty International, dont la neutralité est reconnue. Et vous serez armé pour vous protéger d’une guerre qui a commencé depuis des mois, celle de la manipulation de l’information. Une guerre insidieuse dont nous sommes tous les cibles potentielles.

Article paru dans "Le Ligueur" en février 2003.


(par Patrick Pinchart)


[:::: Imprimer cet article :::: ]


Rechercher sur le site: