::: Agenda ::: ::: Lire ::: ::: Jouer ::: ::: Cliquer ::: ::: Bouger ::: ::: Consommer ::: ::: Zapper :::





*** A ne pas rater ***

Pas de conseil particulier pour l'instant.

*** Conseillé par WEEK-ENDS.BE ***

Pas de conseil particulier pour l'instant.
Pour accéder à l'agenda complet cliquer ici

[:::: Imprimer cet article :::: ]

::: Voyage au pays des oiseaux :::

  

Découvrir le monde des petites et grandes bêtes à plume : tel est l’objectif d’un triple CD-ROM d’introduction à l’ornithologie, en images et en cui-cui variés.

Dans la nuit silencieuse, soudain, un cri. Quelque part, dans le petit bois qui borde le chemin où je promène mon chien, un drame vient de se jouer. Ou est-ce une histoire d’amour qui commence ? Ou une bagarre dans un vieux couple ? Comment savoir ce que vient de lancer au vent cet oiseau nocturne ? Et quelle espèce peut pousser un cri aussi déchirant ?

Si un livre permet de reconnaître un oiseau à ses caractéristiques physiques, le CD-ROM apporte une dimension supplémentaire : le son. Les quelques centaines d’espèces qui figurent sur ce triptyque sont présentées chacune avec leur cri. Ce qui n’est pas très utile pour retrouver celui du mystérieux visiteur, car ce critère ne figure pas parmi ceux qui permettent d’y reconnaître un oiseau. Obligation, donc, de passer la totalité des fiches en revue pour vérifier s’il ne s’y trouve pas !

La boîte contient trois CD-ROM : « Les oiseaux d’eau », « Les oiseaux des parcs et des jardins », « Les oiseaux des forêts et des montagnes ». C’est le premier critère de sélection. Il est indispensable de pouvoir déterminer, avant tout, la zone où vit habituellement l’oiseau, car les informations de ces trois disques sont totalement séparées et ne se recoupent pas. L’espace disponible explique sans doute cela, mais cela complique la recherche pour l’utilisateur. Car si vous voyez passer au-dessus d’une forêt un oiseau qui vit normalement sur les étangs, vous ne le trouverez pas car vous consulterez le mauvais CD-ROM.

Chacun propose quatre possibilités de navigation.

La première est une aide à l’identification. Elle se limite à indiquer, d’abord la taille de l’oiseau (petit, moyen, grand), puis sa silhouette. On aboutit alors à un petit menu donnant les quelques choix disponibles, généralement un ou deux. En passant sa souris sur le dessin de l’oiseau, des représentations plus précises permettent d’en obtenir les éléments distinctifs : couleur des extrémités, du bec, des pattes, etc. En cliquant sur l’animal, on aboutit à une fiche détaillée.

Pour chaque oiseau, une carte montre sa dissémination en Europe, et différents choix en donnent une description, son habitat, son alimentation et son monde de reproduction. Enfin, en illustration sonore, il est possible d’entendre diverses versions de son cri. Chaque fiche est également accompagnée d’une série de photos. Affichées en petit, elles peuvent être agrandies pour être admirées en plein écran.

La seconde navigation offre un parcours à travers ces fiches, en partant de la dernière consultée. La troisième affiche des séries de diaporamas à partir des photos de la base de données. Chaque photo est légendée, et accompagnée du cri de l’oiseau. Enfin, les développeurs ont eu l’idée de compléter cette découverte par une série de quiz et de jeux. Par exemple, les photos ont été découpées en puzzle qu’il faut reconstituer. Ou l’ordinateur propose un environnement et quelques oiseaux, qu’il faut replacer à l’endroit où ils sont généralement observables, ou à l’emplacement de leur nid. A un autre moment, il faut apparier mâles et femelles, reconnaître les cris, etc.

Un travail de passionnés, donc. Chacun des trois CD propose une centaine de fiches (qui peuvent être imprimées), soit au total environ trois cents oiseaux. Ce qui est à la fois beaucoup et trop peu pour couvrir l’ensemble des animaux que l’on peut rencontrer, par exemple, dans nos parcs. Mais comme première initiation, ce titre remplit bien son rôle.

Ah oui, j’oubliais le visiteur nocturne dont le cri m’avait inquiété dans le petit bois... Un voisin plus compétent que moi en ornithologie m’a donné la réponse : il s’agit probablement d’une chouette effraie. Mais elle ne se trouvait pas dans le CD-ROM consacré aux oiseaux des forêts. Pas plus que dans les chouettes présentées dans les deux autres. Euh... Si. Mais pas à « chouette ». Il fallait chercher à « Effraie des clochers », dans le CD-ROM « Les oiseaux des parcs et de jardins ». La classification est donc très perfectible, mais les trois photos qui accompagnent la fiche de ce superbe oiseau réparent partiellement ce défaut. Que l’on pardonne donc aux concepteurs qui ont compilé ces centaines d’informations et de documents sur des animaux qui se font trop rares, victimes de la pollution et de l’agriculture intensive. Et qu’on aimerait bien rencontrer plus souvent dans la réalité que sur l’écran des ordinateurs !

Article paru dans Le Ligueur en 2004.

(par Patrick Pinchart)


[:::: Imprimer cet article :::: ]


Rechercher sur le site: