::: Agenda ::: ::: Lire ::: ::: Jouer ::: ::: Cliquer ::: ::: Bouger ::: ::: Consommer ::: ::: Zapper :::





*** A ne pas rater ***

Pas de conseil particulier pour l'instant.

*** Conseillé par WEEK-ENDS.BE ***

Pas de conseil particulier pour l'instant.
Pour accéder à l'agenda complet cliquer ici

[:::: Imprimer cet article :::: ]

::: uDraw : une palette graphique pour dessiner sur la Wii :::

  

Les palettes graphiques sont désormais la norme chez les graphistes, qui dessinent plus sur écran que sur papier. D’un autre côté, quelle est l’activité la plus répandue chez les petits ? Dessiner... Normal, donc, que ces deux univers se rejoignent un jour. La tablette uDraw est une proposition dans ce sens.

Une petite tablette, un stylo numérique avec son bouton de commande : uDraw copie bien les ingrédients de base des palettes graphiques. A ceci près qu’elle s’adresse aux tout-petits.

Comme tous les enfants adorent dessiner et, d’un autre côté, adorent jouer aux jeux vidéo, la tentation est grande pour les développeurs de mêler les deux passions. Nintendo l’avait fait au début des années 90 avec sa très jolie tablette "Mario Paint", coachée par le plombier super-star.

Pas de vedette pour cet accessoire, mais un programme, "uDraw Studio" qui donne aux enfants les outils de base pour dessiner sans gâcher du papier. Les moins aventuriers pourront puiser dans la collection de dessins à colorier pour apprendre à utiliser l’outil "pot de peinture". Les autres pourront choisir parmi une kyrielle d’autres outils. Ils pourront ainsi utiliser un crayon, un fusain, une craie, un aérographe, un feutre, un pinceau, sur des textures variées, en faisant varier la couleur, sa transparence, etc. Le stylet étant sensible à la pression, celle-ci permettra de varier l’épaisseur du trait. Comme avec une vraie palette graphique. A part que la réactivité n’est pas optimale et que des trous apparaissent dans les traits lorsqu’on les trace.

Quelques formes prédessinées peuvent être ajoutées dans le dessin. Une activité dont les plus petits ne se lassent pas. La qualité des œuvres présentées aurait cependant pu être meilleure.

On restera dubitatif, par contre, devant un mode "didacticiel" où il est nécessaire de lire pour choisir l’option à propos de laquelle on souhaite des informations. Alors que le logiciel s’adresse aux enfants de 3 à 6 ans, ce n’est pas vraiment adapté. De même que l’ergonomie un peu complexe qui impose des allers et retours entre menus graphiques. Enfin, pour le public enfantin, une série de jeux aurait pu augmenter l’attrait et la durée de vie de cette tablette.

Pour cela, le fabricant propose divers titres à acquérir séparément.


Marvel Super Hero Squad : Comic Combat

Destiné aux petits garçons par son aspect "combat au premier degré", ce jeu utilise le stylet de la palette graphique pour faire évoluer des super-héros américains de la Marvel : Hulk, Captain America, Iron Man, etc. Comme dans un jeu d’action "pour les grands", des scènes cinématiques alternent avec des scènes de combat. Combats qui se limitent à déplacer le curseur à l’écran, viser un adversaire, tracer des signes pour réaliser des attaques spéciales, etc. La réalisation technique et le niveau des graphismes, tous deux assez simples, limitent le jeu à un public très jeune. On est donc étonnés de voir, sur la jaquette, une limitation aux plus de 12 ans : la censure américaine a sans doute frappé avec son puritanisme traditionnel.


Disney Princesse : Livres Enchantés

Côté petites filles, on choisira plutôt (clichés obligent !) ce second titre qui met en scène six héroïnes des dessins animés de Disney : Belle, Cendrillon, Ariel, Jasmine, etc. L’histoire de chacune est racontée dans de (très) courts livres dont chaque chapitre est suivi d’une activité de coloriage, de liaison de points pour reconstituer un dessin, de jeu des différences,... des activités archi-simplistes qui semblent sorties de la préhistoire des jeux vidéo. Lorsqu’on voit les possibilités (à la fois graphiques et techniques) offertes aujourd’hui par les consoles, et particulièrement la Wii, on est quand même assez stupéfait que des développeurs se limitent à ce niveau basique de réalisation.

Bref, la console uDraw a encore besoin de titres de meilleure qualité pour justifier son acquisition. Car, on ne le répètera jamais assez, c’est la qualité de ses jeux qui fait l’intérêt d’une console ou d’un accessoire, par ses prouesses techniques.

(par Patrick Pinchart)


[:::: Imprimer cet article :::: ]


Rechercher sur le site: