Etant tous deux des « couche-tard/lève-tard », il est 11h quand nous prenons enfin la voiture vers Washington. Arrivés là-bas, Hot-Dog comme dîner accompagnés de pop-corn au fromage (oui, oui, pop-corn au fromage ! Et ils n’ont pas de pop-corn sucrés ici…). Le temps étant magnifique, nous décidons de prendre notre temps pour aller de visite en visite.
Premier arrêt au Musée Smithorian avec pour thème « Native American Craft ».Nous rentrons donc dans ce tout petit musée ou des peintures d’indiens sont exposé avec une autre partie d’art moderne.


Voici le peintures d'indiens (Native American Craft)









En nous dirigeant vers le capitole, nous décidons de nous arrêter à un autre musée d’art moderne. Dedans, de très belles expositions, bien qu’un peu petite, sur la photographie, le banjo, des peintures étrangères et un artiste (Ronald Gonzalez) dont l’art nous a complètement répugner. Il faisait des structures à partir de matière morte. Par exemple, il a pris un rat écrasé et séché, avec un souriceau traité de la même façon, trempés dans la cire. Il a appelé sa sculpture : « mother and child » (mère et enfant). Dégoutant…
Par contre, nous avons vu une sculpture d’un autre artiste très impressionnante. Je vais essayer de vous la décrire. C’était le visage d’une femme recouvert d’un voile transparent. On aurait vraiment dit qu’un vrai voile recouvrait son visage tellement les détails étaient précis. Magnifique. Malheureusement, les photos n’étaient pas permises…
Nous voici enfin dans la dernière ligne droite vers le Capitole, où nous faisons une rencontre :



Et en passant devant ce qu’ils appèlent château.



Arrivés devant le Capitole, je prends quelques photos :





Et nous décidons d’aller voir l’intérieur. Malheureusement, depuis le 11 Septembre, de nouveau, l’entrée du capitole est surveillée et des heures de visites sont imposées. Nous arrivons à 16h35 et la dernière entrée était à 16h30, donc impossible de rentrer. Marc me voyant un peu déçue, il me propose d’aller voir le Botanique (musée des plantes).



Nous nous dirigeons donc là-bas, arrivons à 17h05 pour découvrir que le musé fermait à 17h. Gardant courage, nous décidons de nous rendre au musée d’à côté sur les Indiens d’Amériques. Nous y passons 30 minutes et nous faisons « jeter » dehors car ce musée aussi ferme tôt.

Nous décidons donc de marcher tranquillement jusqu’à la voiture pour aller souper. Marc m’emmène cette fois dans un restaurant Thaïlandais. Le ventre bien rempli, nous retournons à la voiture en passant devant une boulangerie où nous décidons d’acheter notre petit-déjeuner du lendemain. Le magasin était autrichien, s’appelait « Mozart », où nous avons acheter des pâtisseries françaises, servies par un monsieur d’Inde et avec comme caissière, une dame du Cameroun ! Fatigués, nous rentrons, discutons un peu et allons nous coucher vers minuit, après avoir manger une petite pâtisserie, réservant le reste pour le lendemain.