De nouveau levés tard, nous déjeunons les pâtisseries achetées la veille et nous voilà partis pour Baltimore. Plus d’une heure trente de route plus tard, nous voici arrivés et parqués. Baltimore est, je trouve, une ville charmante. Je n’en ai vu qu’une partie mais les maisons sont à une échelle humaine et faites pour la plupart en briques, ce que je trouve plus joli que les maisons de Southbridge. De plus, le port est très agréable à regarder, surtout le soir où on voit les lumières de la ville se refléter.
Avant de rentrer dans l’aquarium, nous essayons de trouver le bâtiment où Martin travaille. Un coup de téléphone et nous voilà en train de faire signe à un bonhomme à la fenêtre d’un building. Même si la personne semble nous regarder, Martin, à l’autre bout du fil, nous dit qu’il ne nous voit pas. Quelques minutes plus tard, nous découvrons que la personne à qui nous faisions signe nous est inconnue et que nous avons du la faire bien rire ainsi que quelques passants qui nous regardaient d’un drôle d’air. Nous renonçons donc à trouver l’endroit où Martin travaille et entrons enfin dans l’aquarium.
Jusque 16h, nous nous promenons dans les nombreuses salles du musée. Certaines où nous observons les poissons où autres animaux marins,




des jolis petits poissons ("Petit poisson, qui tête encore sa mèreuh...")

d’autres où nous marchons au milieu d’oiseaux et reptiles.


un iguane...

euh... un lézard?


Une tortue!

Dans le musée, ils ont des salles qu’ils appellent « tropicales ». Là, lorsque nous entrons, nous nous trouvons dans un véritable décor de forêt tropicale, des oiseaux volants au dessus de nous, des iguanes marchant à nos côtés et une chaleur pas croyable qui nous étouffe !


voici, au loin, un perroquet.






ne cherchez pas d'aniaux, c'est juste une photo pour vous montrer le décor.

Ce fut vraiment très intéressant mais malheureusement, nous n’avons pas eu l’occasion de voir toutes les salles car le temps nous manquait. Un rapide passage par le magasin de souvenirs et nous voilà dehors pour attendre que Martin sorte de son boulot. Une fois Martin arrivé, nous nous dirigeons vers une partie de la ville nommée « Little Italy », je suppose que vous devinez que c’est le quartier italien de Baltimore. Le restaurant où nous avons mangé s’appelle : « Ciao Bella’s ». Mon choix s’est porté sur les spaghettis carbonara car je n’en avais plus eu depuis bien avant mon départ de Belgique. Nous terminons le repas pas un « canoli », une pâtisserie italienne, délicieuse ! Je ne sais pas vous dire ce qu’il y avait dedans, je crois que c’est du fromage…
Le ventre bien rempli, à nouveau, nous nous promenons un peu dans les rues de la ville afin de digérer. Nous nous arrêtons à un magasin de verreries où nous admirons les magnifiques vases (à de magnifiques prix, évidemment). Toujours nous promenant, nous passons devant une pâtisserie apparemment très connue et très réputée ici : « Vacarro ». Nous y achetons quelques biscuits dont j’ai oublié le nom. C’est à ce moment que je décide qu’à mon retour à Southbridge, je dois commencer un régime (ce que je n’ai pas vraiment eu le courage de commencer…).
Nous retournons ensuite à la voiture, passant par le port et devant l’aquarium afin de prendre quelques dernières photos.



De retour à Denton, nous nous arrêtons afin d’observer le ciel étoilé. Marc me montre quelques constellations mais la température baissant à toute vitesse, nous retournons vite dans la voiture. Arrivés à la maison, nous passons encore quelques heures à bavarder avec Martin, mangeant du chocolat, des biscuits et goûtant du « Napoléon Mandarine ». Vers minuit, nous décidons de nous diriger vers nos chambres.