Le 19 Mars, je me réveille donc, m’habille et m’empresse de dire à Tim que je suis prête. Nous partons donc pour la « sugar House » (c’est comme ça qu’ils appèlent une fabrique de sirop d’érable). Arrivés là-bas, nous nous trouvons non pas devant une énorme fabrique comme je l’aurais imaginé, mais devant une petite cabane, de laquelle sort de la fumée ! Nous y entrons et rencontrons un très gentil monsieur qui nous explique que le sirop d’érable est pris de la sève de l’arbre (dans l’arbre, ils forment un petit dans lequel ils mettent un tube relié à la cabane) qui est versée dans une sorte d’énorme casserole dans laquelle ils font bouillir le sirop grâce à un feu de bois jusque je ne sais plus quelle température (c’est une température qu’ils ne peuvent pas dépasser si ils veulent que le sirop soit bon). Ensuite, ils le versent dans des petits pots et voilà le travail ! Seulement, cette année, la récolte n’était pas très bonne car pour avoir beaucoup de sève, il faut qu’il fasse en dessous de 0°C la nuit et au-dessus de 0°C le jour. Ce qui n’était pas encore le cas lorsque nous y sommes allés (il faisait en dessous de zéro la nuit et la journée). Voici quelques photos :


Voici le tube sortant de l’arbre


La petite cabane


Le monsieur avec son énorme récipient, qui nous a fait une petite visite guidée.